FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Bundesliga
Vendredi 25 Octobre 2013

30 jours de Bundesliga : Des monstres et un fantôme


En octobre, l'Allemagne fait la fête, et pas qu'en Bavière. Pour l'image de ce début de saison, on hésite entre la mine dramatique de Guardiola en tenue traditionnelle lors de l'"Oktoberfest", ou celle belliqueuse de son rival Jürgen Klopp, balançant au quatrième arbitre de Naples-Dortmund sa bave et ses molaires. Humidité toujours, on revient sur le but fantôme et les litres d'encre qu'il a fait couler. Un mois en Allemagne, et pas une minute d'ennui.


30 jours de Bundesliga : Des monstres et un fantôme
Mercredi 18 septembre. Naples-Dortmund; belle affiche pour cette première journée de Ligue des Champions. A l'intérieur de ce groupe F plutôt relevé, les "coachs" savent que chaque point comptera pour une éventuelle qualification, et la tension se fait très rapidement sentir. Quand Gonzalo Higuain ouvre la score après une action que Jürgen Klopp juge illicite, l'intéressé se lâche littéralement dans la gueule du quatrième arbitre, le pauvre Venâncio Tomé. Les studios "Marvel" auraient enfin trouvé l'acteur idéal pour les prochaines aventures de l'incroyable Hulk.

Samedi 29 septembre. Cette nouvelle journée de Bundesliga est marquée par le festival du Borussia Dortmund face à Freiburg. 5-0, des échanges de passes en veux-tu en voilà, des jeunes joueurs, du talent à en faire déborder les gradins du Signal Iduna Park, et une ambiance à en faire vomir les stadiers. La fièvre jaune, tout simplement.

Vendredi 4 octobre. En ouverture de la 8ème journée de Bundesliga, le néo-promu Herta Berlin s'en va affronter Hanovre. Après avoir été menés au score durant de longues minutes, les Berlinois arrachent une égalisation venue tout droit des étoiles, ou du pied droit du Brésilien Ronny. Plus renommé pour son bidon à bière et son amour pour la vie nocturne, le meneur du jeu du Herta envoie un missile dans la lucarne lors d'un coup-franc au 18 mètres. En réaction à l'exploit, le magazine allemand 11 Freunde se demande "si Ronny serait capable, lors d'un safari, de tuer 10 éléphants rien qu'avec ses pieds et un ballon."

Dimanche 6 octobre. Malgré un match nul décevant obtenu la veille, le Bayern et sa nouvelle figure, Pep Guardiola, s'en vont siroter quelques pintes à l'occasion de l'"Oktober Fest". Alors Pep, c'est le costume "Dirndl", la musique folk, ou la bière allemande qui ne passe pas ? En tout cas, tu avais l'air de plus prendre ton pied quand c'était le soleil catalan qui te rendait rouge.

Est-ce qu'avoir une descente rapide serait pour un entraîneur un mauvais signe ?
Est-ce qu'avoir une descente rapide serait pour un entraîneur un mauvais signe ?
Mercredi 9 octobre. Une histoire de monstre. Après ses multiples records obtenus la saison dernière, le club bavarois continue d'épingler des post-it sur son frigo du triomphe. Le 29 mai dernier, Andreas Jung, directeur du marketing de la prestigieuse marque munichoise, annonçait que la barre des 1 million de maillots vendus pourrait, cette année, être atteinte. Pronostique confirmé cet automne. Karl-Heinz Rummenigge avoue qu'il "n'avait jamais pensé qu'un club allemand atteindrait un jour cette quantité. Au niveau "merchandising", ce fut une année incroyable !". Les trois autres clubs à avoir déjà fait autant bien : le Barça, le Real, et Man United.

Jeudi 11 octobre. Pour son retour en Allemagne, Kevin-Prince Boateng, légende urbaine à Berlin, accorde une grande interview au magazine SportBild. Le "Prince" y exprime sa philosophie : "Pour moi, un transfert, c'est comme une relation avec une femme. Quand tu lui dis que tu aimerais bien être avec elle et qu'elle te dit la même chose, tu trouves un moyen de faire en sorte que ce soit possible." Un gros clin d'oeil à ceux qui viennent de comprendre pourquoi leurs relations ont jusque-là toujours "foiré".

Mardi 15 octobre. Après une rencontre de folie l'an dernier (4-4), l'Allemagne retrouve la Suède pour un match de qualif' qui sent bon le plastique. D'ailleurs, la partie explose après seulement 6 minutes et l'ouverture du score suédoise. Menés de deux buts, les hommes de Joachim Löw se reprennent pour finalement vaincre largement (2-5). Sûrement le seul soir de l'année où les blondes n'ont pas été draguées dans les bars allemands.

Vendredi 18 octobre. La reprise de la Bundesliga après la trêve internationale n'a probablement jamais été aussi tumultueuse. Alors que le Bayer Leverkusen et Hoffenheim bataillent férocement (1-1), Stefan Kiessling place un coup de tête dans le petit filet extérieur du gardien belge Koen Casteels. Sans trop savoir comment, la balle défie les lois de la science et pénètre la cage. Grâce à ce but fantôme, Leverkusen s'empare provisoirement de la tête du classement. Une question d'état d'esprit.


« Pilsen, une équipe au style défensif se situant entre le handball et le foot des années 60 ».

Samedi 19 octobre. A l'Olympia Stadion, le Herta Berlin décroche une courte victoire sur le Borrussia Möchengladbach (1-0). Grâce à ce nouveau succès, le néo-promu talonne les "cadors" de la ligue. Si le club de la capitale n'a pas de joueur-star, il peut néanmoins compter sur un duo d'ailiers tunisiens particulièrement percutants : Änis Ben Athira et Sam Allagui. Ce dernier, DJ dans les vestiaires, avoue qu'il mixe du Rihanna à... de la musique folklorique arabe. Et si c'était cela, le secret du 4ème de Bundesliga ?

Lundi 21 octobre. Le "Phantomtor" prend une dimension monstre, les médias allemands allant jusqu'à le qualifier de "but le plus étrange de l'histoire du football". Alors que le buteur, Kiessling, s'excuse sur Facebook, l'entraîneur d'Hoffeinheim soutient la plainte de son club en mettant en avant "qu'on ne peut pas faire rejouer un match du Bayern (ndlr : en référence à un cas similaire en 1994 lors d'un match Bayern-Nuremberg) et pas d'Hoffenheim". Dommage pour lui; la FIFA, toujours objective, soutiendrait la décision arbitrale.

Mardi 22 octobre. Repositionné en 6 depuis le début de la saison après de longues années de couloir, Philippe Lahm a, grâce à ses dernières performances, rassuré les mines sceptiques des supporters bavarois, se voyant même être surnommé "le nouveau Xavi". Statistiquement, le capitaine bavarois est le joueur de Bundesliga qui a réussi le plus de passes depuis le début de l'exercice, soit 741. On parle bien de Bundesliga ? Qu'est-ce qu'on s'en fout, des passes, en fait.

Mercredi 24 octobre. Une journée faste pour le football allemand. Plein de points à Londres pour le Borussia Dortmund, battant une équipe d'Arsenal pourtant en pleine bourre. Pareil pour le Bayern, le lendemain, découpant en 5 morceaux Pilsen, une équipe qui, selon un média de la Ruhr, "détient un style défensif se situant entre le handball et le foot des années 60". Riberybatic, auteur d'un doublé, a encore fait parler son coup de poignet.

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image
Carnet de commande : 76 tirs au but. Seulement. Le nombre total de frappes du SC Freiburg, avant-dernier du classement, depuis le début de la saison démontre toute la difficulté qu'a le club de la Forêt-Noire à se créer des opportunités. De son côté, Dortmund compte 130 tentatives de plus, une différence solide établie en 9 matches seulement. Comment est-ce qu'on dit "gouffre", en allemand ?


Hebergeur d'image
La saucisse : Robert Lewandowski. Fin septembre, lors de la victoire aisée du Borussia Dortmund sur Freiburg (4-0), le Polonais nous offre un véritable bijou technique. Contrôle, petit-pont, et lobe "Playstation". Dis Robert, tu as bien fait L1-rond sur ce coup ?



Hebergeur d'image
La bière : Stefan Kiessling. Meilleur buteur de Bundesliga 2012/2013, l'attaquant du Bayer Leverkusen maintient le rythme cette saison (déjà 6 buts) en livrant des performances ahurissantes. Le hic ? L'international allemand n'est plus convoqué par Joachim Löw, ce dernier ne l'estimant "pas assez solide sur le plan international". Le mois dernier, Kiessling ne figurait toujours pas sur la liste malgré les blessures de Gomez et de Klose. Ne te prive pas de la mousseuse l'ami, "Jogi" vient de prolonger jusqu'en 2016...


Hebergeur d'image
Hamburg SV. Que se passe-t-il dans le club de la deuxième puissance économique allemande ? Sous les projecteurs de sa splendide "Imtech Arena", l'équipe à l'histoire brillante n'a plus rien gagné depuis... 15 ans. Aujourd'hui 15ème du classement avec 9 petits points en autant de matches, l'enseigne de Rafael Van der Vaart devrait se méfier, le vent du Nord fait parfois basculer... du mauvais côté de la barrière.       Ueli Hoeness. L'ancien "boss" du Bayern, aujourd'hui poursuivi pour de sévères fraudes fiscales, ne garde pas pour autant sa langue dans sa poche. Aux critiques véhémentes de Zlatan Ibrahimovic sur le choix de Guardiola comme nouvel entraîneur du Bayern, l'Allemand réagit en qualifiant le Suédois de "prima donna vexée". En réponse, la queue de cheval la plus célèbre du monde clôt l'affaire : "Je ne veux pas polémiquer. Mais ce Whyness, je ne le prendrai jamais comme conseiller financier."



Robin Fasel

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Novembre 2013 - 09:00 30 jours de Bundesliga : Une affaire de famille

Lundi 26 Août 2013 - 15:18 La Bundesliga revient sur FI !




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSC_0549
DSC_0701
dar12
DSCF6623
dar3
DSCF6181
DSCF3364
15
darmstadt4 (2)
DSCF9237
DSC_0633
12
DSCF9629
DSCF3120
DSCF0867
DSCF6730
DSCF7922
dar7
bayern1
DSC_0553
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image