FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Liga
Lundi 24 Mars 2014

30 jours de Liga: Chassé-croisé entre Madrid et Barcelone


On dit que février et mars sont souvent des mois importants dans la lutte pour le titre mais aussi dans la lutte pour le maintient. Ceux qui ne suivent pas le rythme durant cette période de l'année ne réussissent souvent pas à atteindre leurs objectifs. C'est le cas du Barça qui cède à nouveau du terrain aux deux formations de Madrid avant un clasico en fin de mois qui promet d'être bouillant. En bas de classement la lutte est également très rude. Tout cela à suivre dans la suite de l'article de FI.


30 jours de Liga: Chassé-croisé entre Madrid et Barcelone
Samedi 22 Février. Le FC Barcelone se déplaçait à Anoeta pour y affronter la Real Sociedad. Une équipe ultra-conquérante à domicile qui risque de poser des problèmes au Barça, d'autant plus qu'ils n'ont pas gagné dans ce stade depuis maintenant sept ans. Désormais huit après une nouvelle défaite en terres basques (3-1). Un match à oublier pour les Catalans qui voient la première place leur échapper.

Dimanche 23 Février. Au lendemain de la nouvelle désillusion catalane, l'Atletico Madrid avait l'occasion de rejoindre le Real Madrid en tête du championnat. Conscients que le déplacement n'allait pas être simple, les hommes de Simeone allaient mettre toutes leurs armes dans la bataille. Finalement, nouvelle surprise en Liga après une victoire sèche et claire des locaux (3-0).

Lundi 24 Février. Soupçonné de ne pas être en règle avec le transfert de Neymar, le Barça vient de payer 13 millions d'euros au fisc espagnol afin de régulariser sa transaction. Cette affaire risque de faire couler de l'encre dans la presse.

Dimanche 2 Mars. Choc au sommet entre l'Atletico Madrid et le Real Madrid lors de cette 26ème journée. Rappelons qu'à l'aller l'Atletico l'avait emporté (0-1) grâce à un but de Diego Costa! Un match très tendu se profile et la tension est à son comble. C'est le Real qui prendra la main en premier, puis l'Atletico peu avant la pause. Finalement grâce à un but tardif de Ronaldo, le match se finira sur une égalité parfaite (2-2).

Les hommes en forme du moment à Madrid (lexpress.fr)
Les hommes en forme du moment à Madrid (lexpress.fr)
Mardi 4 Mars. Une page se tournera à la fin de la saison. Après 15 ans au sein de la première équipe de la formation catalane, Carles Puyol, capitaine emblématique du club, quittera l'équipe. Puyol n'a pas annoncé s'il changeait de club où s'il mettait un terme à sa carrière, il paraît tout de même probable qu'il aille finir sa carrière dans un club de rang inférieur.

Samedi 8 Mars. Encore une défaite pour la formation de Tata Martino! En déplacement à Valladolid pour une rencontre à priori simple, les Blaugranas vont à nouveau mordre la poussière. Un match à oublier que ce soit au niveau de l'envie ou du jeu. A deux semaines du clasico, il est temps de se poser quelques questions s'ils ne veulent pas déjà dire au revoir au titre.

Lundi 10 Mars. En parallèle de ce Clasico qui se profile, la Real Sociedad, à la lutte pour la Ligue des Champions, recevait le Rayo Vallecano, à la lutte pour le maintien. Menant au score à deux reprises, la Real Sociedad va finir par se faire surprendre et s'incliner (2-3) dans son stade habituellement si imprenable. Mauvaise affaire pour la Real, tandis que le Rayo Vallecano se donne une chance de pouvouir lutter pour la salvation.

Samedi 15 Mars. Karim Benzema pourrait manquer le Clasico suite à sa sortie sur blessure face à Malaga. Suite à un contact avec son partenaire Cristiano Ronaldo, l'international français a été contraint de quitter la pelouse andalouse. Le Real se sera tout de même imposé grâce à l'incontournable CR7 (0-1).

Leo Messi après son triplé face à Osasuna (dhnet.be)
Leo Messi après son triplé face à Osasuna (dhnet.be)
Dimanche 16 Mars. A une semaine du Clasico, le Barça recevait Osasuna! Pas le droit à l'erreur pour les Catalans à une semaine d'une rencontre à haut risque au Bernabeu. Enorme performance du Barça qui pulvérise l'équipe de Pampelune (7-0). Auteur d'un triplé, Leo Messi devient le meilleur buteur de l'histoire du club. Avec 371 buts, il décroche un nouveau record qu'il souhaite bien évidemment prolonger.

"Nous ne sommes pas au courant de ces informations, Martino a un contrat avec le club. Nous lui avons demandé et il a démenti catégoriquement. Il n'a parlé à personne de son staff. Ces informations sont totalement fausses." Voici ce que le club a déclaré quant aux rumeurs circulant en Catalogne.

Mercredi 19 Mars. Le Real Madrid se dit "confiant" pour le Clasico de ce dimanche, ils s'attendent cependant à un match rude. Carlo Ancelotti dit que depuis la défaite du match aller, l'équipe a beaucoup progressé. De plus, il affirme que son effectif tourne à plein régime en ce moment et qu'il traverse une période haute en couleurs. Le décor est planté et désormais ce match tant attendu est dans les bouches de tous.

Analyse complète du Clasico

Hebergeur d'image

El Clasico (bbc.co.uk)
El Clasico (bbc.co.uk)
Hebergeur d'image
Carnet de commande : 21 buts lors des Clasico, rien que ça! Avec son triplé inscrit dimanche soir face au Real Madrid, Lionel Messi écrit encore un peu plus son histoire en devenant le meilleur buteur de toute l'histoire des Clasicos. Il laisse désormais à trois unités l'ancien leader, Alfredo Di Stefano. En 27 matchs disputés face aux Merengue, il a inscrit 21 buts donc mais aussi réparti 11 passes décisives, devenant simplement la plus grande bête noire de l'équipe de la capitale. Il devient de plus le premier joueur blaugrana à inscrire un triplé au stade Santiago Bernabeu! 

Hebergeur d'imageLa paella : L'enchaînement de Benzegoal. Beaucoup de gâchis de sa part mais aussi beaucoup de présence dans la surface catalane. Deux buts qui auraient pu être quatre avec un peu plus d'adresse. Cependant son instinct de buteur lui a permis de réaliser un superbe enchaînement lors du second but des Madrilènes. Sur un centre de Di Maria et profitant de grosses largesses défensives des Barcelonais, l'international français a réalisé un magnifique contrôle de la cuisse, avant de propulser le ballon au fond des filets d'une frappe puissante. Un but qui donnera l'avantage au Real, un avantage finalement vain.

Hebergeur d'image
La sangria : Iniesta, simplement un cran au dessus des autres. De la première à la dernière minute de la rencontre, Andrès Iniesta s'est montré incroyable. Faisant la passe quand il le faut, éliminant les adversaires quand l'équipe le nécessitait, il se sera même mué en buteur. Son "show" débute à la 7ème minute quand il est décalé à l'entrée de la surface par Messi. Contrôle puis frappe enchaînée pour un but tout en puissance sous la barre. Et cela faisait 0 à 1. Percutant et ne perdant que très peu de ballons (8 perdus sur 84 joués, statistique affolante pour un joueur offensif), il causera des malheurs tout au long de la rencontre à la défense de la capitale. Cerise sur le gâteau à la 83ème. Moment choisi par le petit phénomène du Barça pour s'élancer dans la surface et percuter comme à son habitude, cette fois-ci stoppé irrégulièrement par Alonso; offrant à Leo Messi le but de la victoire sur penalty (3-4).

Le Clasico en quelques chiffres:

Score final:
R.Madrid 3 - 4 Barcelone
Buteurs: Benzema 2x et Ronaldo pour Madrid, Messi 3x et Iniesta pour Barcelone
Possession: 32% Madrid - 68% Barcelone
Tirs (cadrés): 12 (8) pour le Real Madrid, 11 (6) pour le Barça

Hebergeur d'image
La défense du Real Madrid. Si le Barça a aussi encaissé trop de buts pour une équipe dite comme l'une des meilleures d'Europe, la défense de Madrid est particulièrement passée à travers de son match. Avec notamment deux fautes stupides dans la surface de réparation, leur coûtant deux penaltys transformés par Messi et un carton rouge pour Sergio Ramos, ils auront enterré leurs espérances dans ce Clasico.       Cesc Fabregas. Si dans la qualité de ses passes il n'a pas été si mauvais (59 passes réussies sur 67), dans l'ensemble, il n'a pas réussi à se mettre en valeur. Ne tentant jamais de passe tranchante et préférant la passe en arrière, il a été le joueur le moins en vue côté catalan. Il a également perdu beaucoup de ballons dans la zone médiane, manquant incroyablement d'agressivité.


Messi célébrant le but décisif (worldsoccertalk.com)
Messi célébrant le but décisif (worldsoccertalk.com)

Isaac Moresi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Février 2014 - 18:30 30 jours de Liga: Le tiercé gagnant

Mardi 21 Janvier 2014 - 07:16 30 jours de Liga: La place de leader sera chère




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/prt42mOoNX
Jeudi 21 Septembre - 09:43

AROUND THE GAME

DSCF7858
DSC_0454
DSCF9351
DSCF6763
11
celtic2
DSCF7840
4
DSCF0796
DSC_0449
hann20
DSCF7933
DSC_0701
hann12
leverkusen 5
196
14
DSCF6750
hann8
DSCF6761
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image