FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Liga
Mardi 21 Janvier 2014

30 jours de Liga: La place de leader sera chère


Début d'année très chargé en Espagne. Des matchs à répétition tous les trois jours entre Liga et Coupe du Roi. Il va donc falloir gérer son effectif afin d'arriver dans la phase finale de la saison avec tous les joueurs au sommet de leurs potentiels. Si faire tourner l'effectif peut être l'un des secrets, il faut faire attention à ne pas se reposer sur ses lauriers. Car souvent, à vouloir jouer avec trop d'aisance, certaines équipes perdent pied, que ce soit en Liga ou en Coupe du Roi. Retour sur une multitude d'informations et résultats.


30 jours de Liga: La place de leader sera chère
Dimanche 22 décembre. Coup d'autorité du Barça à Madrid. Relegués provisoirement à la seconde place du classement après la victoire de l'Atletico la veille, le Barça se déplaçait à Madrid pour jouer face à Getafe. Menés 2 à 0 après 20 minutes, on pensait que la crise allait s'installer dans le camp catalan. Mais ce n'en fût rien et grâce à Pedro (34e, 41e, 43e) et Cesc par deux fois, les trois points s'en iront en Catalogne.

Jeudi 26 décembre. Petit cadeau de Noël à Valence! Enfin c'est ce qu'ils souhaitent avoir reçu. L'Argentin Pizzi succède à Djukic à la tête de l'équipe. Pizzi vient à peine de remporter le championnat d'"Apertura" en Argentine avec San Lorenzo, autrement dit, le club du Pape François. Et oui, il en est le fan numéro un. Sinon Pizzi a aussi joué à Valence il y a vingt ans, et cela a aussi dû peser dans la balance lors de son élection.

Vendredi 27 décembre. Coup de gueule de Iker Casillas. Après désormais plus d'un an de banc, s'en est trop pour le gardien espagnol. Lui qui à pourtant toujours été fou amoureux de ce club, serait désormais prêt à s'en aller. Manchester City ou Arsenal le suivraient de très prêt. Celui qui est, même aux yeux des catalans, le meilleur gardien au monde, ne peut plus s'exprimer comme avant depuis l'arrivée de Mourinho. Cette spirale semble se poursuivre, mais jusqu'à quand cela va durer? 

Lundi 6 janvier. Un petit break et c'est reparti! Après un premier week-end qui s'est achevé comme tout le monde le pensait, la Liga laisse place à la Coupe. Avant cela, comment ne pas revenir sur la déclaration de ce jour des rois prononcée par l'emblématique Zinedine Zidane au sujet de Mourinho. Il affirme qu'avec Mourinho, il n'aurait jamais pu être assistant comme il l'est désormais avec Ancelotti, il ne le laissait pas s'exprimer, affirme la star française.

Tata Martino donnant des conseils à Messi avant son entrée en jeu (eurosport.fr)
Tata Martino donnant des conseils à Messi avant son entrée en jeu (eurosport.fr)
Mercredi 8 janvier. Retour de Lionel Messi sur le banc du FC Barcelone après 2 mois d'absence. Remplaçant certes, mais sur la feuille de match de cette rencontre pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe contre Getafe. Deux buts de Cesc ont donné de l'air au Barça, avant que Messi ne refasse vibrer le Camp Nou, comme il le faisait si bien il y a peu. Entré à la 60e, le lutin s'est permis d'ajouter deux buts à la marque finale. Tout cela après 2 mois de blessure

Jeudi 9 janvier. Lors de son remplacement lors du match de coupe face à Osasuna, Angel Di Maria s'est mis la main sur son sexe pour montrer son mécontentement. Un geste qui a beaucoup fait parler et qui sera peut-être sanctionné par le Real Madrid. Si la quenelle d'Anelka a beaucoup fait parler en Angleterre, le geste de Di Maria n'est pas non plus passé inaperçu en Espagne. Sergio Ramos quant à lui s'en moque et pense qu'une sanction serait simplement stupide.

Samedi 11 janvier. Grand choque à Madrid! Le Barça jouait l'Atletico, co-leader du championnat. Avec Messi et Neymar sur le banc, Martino jouait sûrement avec le feu mais finalement, même suite à leurs entrées en seconde période, personne n'aura su prendre l'avantage. Malgré les présences de Costa, Villa, Messi, Sanchez ou encore Neymar sur le terrain, le match se sera soldé sur un score vierge. Le Real en profite, après avoir réussi à s'imposer face à l'Espanyol le lendemain sur la plus petite des marques. La Liga se compresse et les trois premiers se tiennent en trois points.

Lundi 13 janvier.  Un ballon d'or avec une belle odeur de Liga. Il faut d'abord soulever la victoire de Cristiano Ronaldo qui remporte son second ballon d'or après celui de 2008. Si l'on se plonge sur la suite du classement, on s'aperçoit que la Liga BBVA est très bien représentée. Deuxième, Lionel Messi (Liga), puis Ribéry (Bundesliga), Ibrahimovic (Ligue 1), Neymar (Liga) et Iniesta (Liga). Quatre joueurs jouant en Espagne parmi les six premiers. Pas mal non?

Ronaldo et son second ballon d'or (melty.fr)
Ronaldo et son second ballon d'or (melty.fr)
Mardi 14 janvier. Sans doute très difficile le réveil de ce mardi matin pour la Real Sociedad après la giffle reçue la veille par Villareal (5-1). Les Basques, qui restaient pourtant sur de très belles performances, ont totalement sombré face au sous-marin jaune. Peut-être une petite touche d'attention signifiant que cette Liga va être longue et qu'il faudra batailler jusqu'au bout!

Mercredi 15 janvier. La Liga étant arrivée à son hémisphère, il est tant pour les responsables du championnat espagnol de trancher pour fabriquer l'équipe type du premier tour. L'équipe est la suivante: Cortouis (At.Madrid) - Laporte (Bilbao), Musacchio (Villareal), Filipe Luis (At.Madrid) - Koke (At.Madrid), Bruno Soriano (Villareal), Cesc Fabregas (Barcelone), Rakitic (Seville) - Antoine Griezmann (R.Sociedad), Diego Costa (At.Madrid), Cristiano Ronaldo (R.Madrid).

"Pour gagner cette Liga, il nous faudra 100 points, et cela au minimum" (Gerardo "Tata" Martino)
 
Samedi 18 janvier. A Madrid on sourit! En effet lors de la démonstration face au Betis (0-5), Benzema a inscrit son 100ème but sous les couleurs du Real Madrid! Tandis qu'à Barcelone, on pleure. Neymar sort sur blessure face à Getafe et le diagnostic final le laissera en dehors des terrains de jeu durant 3 à 4 semaines.

Dimanche 19 janvier. Le Barça n'avance plus! Avec un nouveau match nul face à Levante, l'équipe dirigée par Martino n'a pris que 2 points lors des deux derniers matchs et, suite au nul de l'Atletico dans la foulée, la Liga se met au rouge vif! Les trois premiers se tiennent en effet en un petit point. Personne ne semble pouvoir s'envoler en tête et le suspense sera à son sommet durant le reste de la saison.

Quel duel entre les deux formations pour le titre (bleacherreport.com)
Quel duel entre les deux formations pour le titre (bleacherreport.com)
Hebergeur d'image

Hebergeur d'image
Carnet de commande : 0 comme le nombre de joueurs du Barça présent dans le onze UEFA de l'année. Si depuis quelques années, on a l'habitude de retrouver Messi, Xavi ou encore Iniesta dans l'équipe type de l'UEFA, cette année, ils ont totalement été oubliés. Ils sont malgré tout arrivés en demi-finale de la Ligue des Champions et ont également finis champions d'Espagne. Ce onze est somme toutes assez différent de celui de la FIFA. Un onze qui compte cette fois-ci quatre joueurs du Barça (Alves, Xavi, Iniesta et Messi). Personne ne peut affirmer que l'une des équipes types est meilleure que l'autre, cependant l'absence de Barcelonais dans le onze UEFA peut faire parler.

Hebergeur d'imageLa paella : La frappe chirurgicale de Cristiano Ronaldo. Son Ballon d'Or à peine reçu, Ronaldo n'a pas perdu son temps pour se distinguer. Face à la lanterne rouge (le Betis Seville), Ronaldo a fait parler la poudre. Le match avait à peine commencé quand l'ogre portugais allumait la première mèche, cela grâce à une frappe venue d'ailleurs. Placé à 20-25 mètres des cages adverses, Cristiano déclenchait une frappe surpuissante qui venait se loger en pleine lucarne, laissant le gardien du Betis sans la moindre réaction. A noter également que la vitesse de la frappe du portugais à été mesurée à 115km/h.

Hebergeur d'image
La sangria : Le carton de Bilbao. A San Mames se profilait une belle opposition entre Bilbao qui tient pour le moment sa quatrième place, et Almeria qui est parvenu à sortir de la zone rouge il y a peu, et qui joue de mieux en mieux. Finalement, le match aura pris des allures de film d'horreur pour les visiteurs. Trois buts à un à la pause avant que les hôtes ne mettent les bouchées doubles grâce à trois nouveaux buts. Six buts à un, de quoi se tailler un moral d'enfer du côté de Bilbao.

Hebergeur d'image
Gareth Bale. Même si il marque et qu'il offre des buts lorsqu'il joue, le Gallois semble vivre une période assez catastrophique en ce qui concerne son physique. Blessé et puis encore blessé, mais comment rentabiliser sportivement les 100 millions investis avec un joueur qui est blessé sans arrêt. Il parait même qu'une fois, Arbeloa l'aurait blessé avec sa voiture! Le club a bien évidement caché cela.       Le Betis Seville. Depuis mi-septembre, ils ne connaissent pas la victoire. Habitués à jouer plus haut et même la Ligue Europa comme cette saison, le club andalous peine fortement dans sa compétition domestique. Le jeu des chaises musicales se poursuit quant à lui pour le poste de coach. Pepe Mel destitué par Garrido en décembre, on pensait tenir l'homme de la situation. Et bien non! Après un mois et demi, la direction a choisi de se séparer de lui, remplacé par Calderon.


La crise est bien entamée du côté de Seville (Fifa.com)
La crise est bien entamée du côté de Seville (Fifa.com)

Isaac Moresi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Février 2014 - 18:30 30 jours de Liga: Le tiercé gagnant




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/d6Ptm0Wcsr
Samedi 23 Septembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSC_0563
DSC_0601
celtic7
DSCF7996
darmstadt3
hann26
DSC_0722
leverkusen 1
DSCF9351
DSCF0772
dortmund11
DSCF7858
DSCF9560
DSCF9438
DSCF9178
DSC_0543
DSC_0529
DSC_0701
012
DSCF6694
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image