FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Liga
Vendredi 20 Décembre 2013

30 jours de Liga: Une place pour deux


L'hiver s'installe gentiment en Espagne, mais le championnat continue de délivrer ses nombreux résultats. Novembre s'achève et décembre arrive, il est temps pour chacune des vingt équipes de prendre un maximum de points avant les fêtes, histoire de commencer 2014 avec un peu plus de tranquillité. Si Barcelone a connu sa première défaite, l'Atletico tient bien le rythme et ne perd que très peu de terrain sur la première place. Le Real Madrid quant à lui peine un peu à suivre et la pause lui sera sans doute bénéfique. Retour sur un nouveau mois de Liga.


30 jours de Liga: Une place pour deux
Mercredi 20 novembre. Après Messi, c'est au tour de Valdes de se blesser. Le portier catalan, pour une fois titulaire avec l'Espagne en amical, a quitté plus tôt que prévu ses compatriotes. Une blessure qui devrait l'éloigner des terrains de jeu durant 6 à 8 semaines. Autant dire que d'ici début janvier, ni Messi ni Valdes ne prendront part aux rencontres du Barça.

Vendredi 22 novembre. Scandale dans la presse catalane! Sepp Blatter décide de repousser l'échéance des votes pour le Ballon d'Or (suite aux performances exceptionnelles de Ronaldo en barrages?). Les provocations font rage, on affirme que dans un match de football, le temps additionnel dépend du nombre de temps qu'il faudra à Madrid pour gagner. Dans le même temps, que le temps additionnel pour les votations du Ballon d'Or dépend du nombre de temps qu'il faudra à Cristiano Ronaldo pour le gagner. C'est bouillant entre les deux équipes.

Samedi 23 octobre. Au tour de Cristiano Ronaldo de sortir sur blessure. Après les mauvaises nouvelles à répétition dans le clan barcelonais, l'alarme sonne aussi à Madrid. Heureusement pour le Portugais, rien de grave. Il devra tout de même rester hors des terrains durant dix à quinze jours. Un problème pour Ancelotti?

Dimanche 24 novembre. Un derby à sens unique en Andalousie. Le FC Séville étrille le Betis 4 buts à rien et plonge son éternel rival dans un gouffre d'autant plus profond. Pendant que le FC Séville revient gentiment dans le "top ten", le Betis plonge à la dernière place du championnat. Les heures sont comptées pour Pepe Mel (entraîneur du Betis Séville), car même s'il a souvent été l'homme de la situation, son pouvoir semble être peu à peu remis en cause.

Valdes se blesse avec l'équipe d'Espagne (20min.ch)
Valdes se blesse avec l'équipe d'Espagne (20min.ch)
Dimanche 1er décembre. L'Atletico Madrid rejoint le FC Barcelone au sommet de la Liga. Après sa belle victoire face à Elche (0-2), l'Atletico a pu profiter de la première défaite de la saison des hommes de Martino pour s'installer ex-aequo à la première place du championnat. Le Barça a perdu 1 à 0 à Bilbao et les inquiétudes deviennent grandissantes dans la maison catalane.

Jeudi 5 décembre. Si le FC Séville va mieux footballistiquement parlant, ce n'est pas le cas pour les plus haut placés du club. José Maria Del Nido, président du club andalou est poussé vers la sortie en raison d'une condamnation pénale. Président depuis 2002, il a su donner au club une image incroyable, remportant notamment la coupe de l'UEFA en 2006 et 2007. Condamné à sept ans de prison pour "détournement de fonds", l'homme ne doit pas vivre ses plus beaux jours, et le club andalous non plus.

Samedi 7 décembre. La Copa del Rey était à l'honneur en ce week-end de la Saint-Nicolas en Suisse. Le FC Barcelone se déplaçait à Cartagena pour mettre fin à deux défaites de rang. Avec une équipe quelque peu remaniée, les Catalans vont s'imposer 4 buts à 1 après une petite frayeur initiale. Petite anecdote, c'est la première fois que le Barça s'impose avec son second maillot. Alors, un déclic?

Jeudi 12 décembre. Sandro Rosell juge impossible que Lionel Messi s'en aille du Barça. Ces derniers temps, les rumeurs les plus folles circulent dans la presse espagnole et même internationale, prétendant que les jours de Messi au club seraient peut-être comptés. Selon Rosel, cela est impossible! Affirmant même "Tant que je serai président de ce club, il sera fait tout ce qui est possible et même impossible pour que Messi ne s'en aille jamais".

Villa et Koke se congratulant suite à un des nombreux buts face à Getafe (as.com)
Villa et Koke se congratulant suite à un des nombreux buts face à Getafe (as.com)
Samedi 14 décembre. Osasuna, ce tueur de géants. Après avoir tenus le 0 à 0 il y a un peu plus d'un mois face au Barça, ils ont joué le même tour au grand Real Madrid en faisant match nul à deux buts partout. Les joueurs peuvent même avoir quelques regrets, car après quarante minutes de jeu ils menaient deux buts à zéro et le Real Madrid devait jouer à un de moins suite à l'expulsion de Ramos. Isco et Pepe auront su ramener les deux équipes à égalité afin d'éviter le ridicule.

Lundi 16 décembre. Djukic à la porte. Les têtes tombent en Liga BBVA. Après Pepe Mel il y a peu, c'est au tour de l'entraîneur du FC Valence de faire ses valises. Le FC Valence, méconnaissable en cette nouvelle campagne de Liga a besoin de renouveau. Si changer de coach n'est pas forcément la meilleure solution, c'est en tous cas la plus simple. Reste à voir si sans Djukic, les Valencians seront meilleurs.
"Prolonger Messi? Pour quoi faire? Son contrat a déjà été révisé il y a six mois" (Javier Faus, vice-président économique du FC Barcelone)
Mardi 17 décembre. Six sur six pour Neymar. En l'absence de Messi, le jeune prodige brésilien a su prendre l'équipe sur son dos. Avec six buts en l'espace de six jours, Neymar ne laisse personne insensible. Même à Madrid, la presse le loue de jour en jour. Trois buts face au Celtic en Ligue des Champions, deux face à Villareal et un contre Cartagena. Quoi demander de mieux comme cadeau de Noël en Catalogne?
 
Mercredi 18 décembre. Cesc Fabregas dénonce une campagne anti-Messi. Depuis la blessure de Messi, toutes les rumeurs les plus folles circulent autour de l'astre argentin. Et la dernière ne va pas manquer de faire parler. Jorge Messi, père et agent du joueur, serait impliqué dans un trafic de drogue. Il se servirait des matchs à but caritatifs de la fondation Messi pour blanchir son "argent sale". Une information démentie par Unicef. A noter que la famille Messi serait prête à porter plainte contre le journal "El Mundo".

Jorge Messi (mirror.uk)
Jorge Messi (mirror.uk)
Hebergeur d'image

Hebergeur d'image
Carnet de commande : 54 journées au sommet de la Liga. Depuis la première journée de la campagne 2012-13, Le FC Barcelone trône au sommet du championnat espagnol. 38 journées la saison passée et 16 celle-ci (série en cours), pour arriver à cet incroyable nombre de matchs successifs sans perdre la tête du championnat (54). Un nouveau record pour le Barça qui efface l'ancien record du Real Madrid (53). Le Real Madrid, à ce moment-là emmené par Butragueño entre autres voit un nouveau record effacé par le Barça. A se demander combien d'autres records les catalans seront capables de gommer.

Hebergeur d'imageLa paella : L'incroyable bicyclette de Diego Costa. Le Brésilien désormais naturalisé espagnol, a ajouté du piment à la démonstration de l'Atletico Madrid face à Getafe (7-0). Un retourné tout simplement énorme qui a fait le tour du monde en très peu de temps. Tout juste de retour de blessure, Costa vient inscrire un but qui restera comme l'un des plus beaux de cette saison 2013/14 dans le championnat espagnol. Se permettre de loger une bicyclette en pleine lucarne n'est pas dans les cordes de n'importe quel attaquant. Dans cette vidéo, Costa nous montre qu'"impossible" n'est pas espagnol.

Hebergeur d'image
La sangria : Quand Carlos Vela se prend pour Messi. Face au Celta Vigo, l'ancien attaquant d'Arsenal s'est permis le luxe d'inscrire un quadruplé. Menés 3 buts à 1, Vela a su réagir et remettre son équipe dans la rencontre avec des buts à répétition. La Real Sociedad se sera donc finalement imposée 4 à 3 et s'installe confortablement dans les places européennes du championnat. Carlos Vela, avec son premier quadruplé depuis qu'il est professionnel, pourra se vanter longtemps d'avoir fait gagner un match à lui tout seul.

Hebergeur d'image
Asier Illarramendi. Le joueur du Real Madrid inscrit son premier but en tant que professionnel. Le milieu défensif de la maison blanche n'avait encore jamais trouvé le chemin des filets, que ce soit avec la Real Sociedad, ou avec Madrid. C'est chose faite désormais avec son but en Copa del Rey face à l'Olimpic Xativa. Même si son rôle premier n'est pas de marquer, un but est toujours le bienvenu. Espérons pour lui que ce ne soit que le premier d'une longue série.       Malaga. Habitués ces dernières années à jouer les places européennes, Malaga n'y arrive pas cette saison, ne pointant qu'à une pauvre 17ème place à la veille de la trève. Si l'Europe est sûrement à oublier cette saison, les joueurs feraient mieux de "se bouger" s'ils n'entendent pas jouer en Liga Adelante la saison prochaine.


Célébratition du but de Illarra face à Xativa (realtotal.de)
Célébratition du but de Illarra face à Xativa (realtotal.de)

Isaac Moresi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Février 2014 - 18:30 30 jours de Liga: Le tiercé gagnant




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

hann20
DSCF9405
086
DSCF3120
DSC_0588
DSCF8081
DSCF0860
25
DSC_0722
DSCF9246
darmstadt4 (2)
dortmund13
DSCF6750
DSCF9189
DSCF0741
DSCF9560
DSCF9237
hann12
DSC_0671
DSCF0772
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image