FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Ligue 1
Mardi 11 Février 2014

30 jours de Ligue 1 : Du spectacle par intermittence


Nous nous étions quittés sur la suprématie du Paris SG, dans un championnat de France très homogène au milieu mais pratiquement déjà joué en haut comme en bas. Quelques semaines plus tard, la donne n’a guère évolué même si, il est vrai, Monaco n’est pas totalement décroché dans la course au titre. Cependant, Paris reste le grand favori. Derrière les deux riches de la Ligue 1, ça se bouscule pour accéder au podium. Pour le moment, c’est Lille (3e, 44 pts) qui semble le mieux armé. Saint-Etienne, Marseille et surtout Lyon, devront batailler ferme pour atteindre leur objectif. Pour le maintien, Sochaux et Ajaccio retrouvent un peu d’halant mais semblent promis aux affres de la Ligue 2. Qui rejoindra les deux cancres du championnat ? Suspense garanti.


30 jours de Ligue 1 : Du spectacle par intermittence
Vendredi 10 janvier. Pour ce premier match de l’année 2014, Montpellier a livré une bonne prestation face à Monaco (1-1). Après un début de saison morose, les Héraultais semblent avoir pris de bonnes résolutions à l’image de leur nouvelle recrue Mbaye Niang, auteur de l’égalisation (69e). Prêté par le Milan AC, le jeune franco-sénégalais (19 ans) espère bien redorer le blason du club et prouver que sa réputation est loin d’être usurpée.

Samedi 11 janvier. Après le faux pas de Monaco la veille, le PSG avait l’occasion de creuser l’écart en tête de la Ligue 1. C’est désormais chose faite. Sans être exceptionnels, les Parisiens décrochent leur quatorzième victoire de la saison à Ajaccio (1-2). Des Corses qui n’ont pourtant pas démérité mais même sur une jambe, le Paris SG semble trop fort pour ses adversaires.  

Ailleurs, Lyon lance parfaitement sa nouvelle année. A Gerland, les Gones ont disposé de Sochaux (2-0) grâce à deux éclairs signés Grenier (57e) et Gourcuff (75e). Plutôt bon lors de ses rares apparitions, le Breton retrouve peu à peu la lumière. Normal, la perspective de disputer la Coupe du Monde au Brésil est un challenge assez motivant.

Dimanche 12 janvier. Quasiment décroché de la course au podium, Marseille repart néanmoins d’Annecy avec les trois points (1-2). Rapidement mené au score, l’OM a pu compter sur un Gignac combattif et persévérant pour arracher la victoire. Plus tôt dans la journée, Nantes a vaincu Lorient sur le fil (1-0) grâce à une réalisation du revenant Ismaël Bangoura (89e). Les Canaris (6e) restent au contact des Phocéens (5e) et comptent d’ailleurs le même nombre de points (32).

Enfin, la soirée s’est terminée sur une surprise. Irréprochables depuis le début de la saison, les Lillois se sont fait surprendre à domicile par Reims (1-2). Le promu champenois impressionne par sa sérénité et son niveau de jeu. De quoi ravir les nostalgiques du ballon rond.

(beinsport.fr)
(beinsport.fr)
Samedi 18 janvier. L’horizon s’assombrit de plus en plus pour Sochaux et Ajaccio. Défaits à domicile contre Montpellier (0-2), les Sochaliens ont certainement perdu l’une de leur dernière chance d’accrocher le bon wagon. Même constat horrifique du côté d’Ajaccio. Les Corses, derniers du classement (9 points), ont concédé à Nice leur quatorzième revers de la saison (pour 1 victoire et 6 nuls) et ne se font guère plus d’illusions.

Dimanche 19 janvier. Lyon confirme son net regain de forme. Tombeurs de Reims (0-2), les Rhodaniens continuent leur remontée au classement et reste sur une série plutôt convaincante (10 matches sans défaite toutes compétitions confondues). Bonne opération également pour Monaco, qui s’accroche à sa deuxième place. Le club de la Principauté a profité des nombreuses maladresses toulousaines pour s’octroyer un succès non négligeable (0-2).

Tout en haut, le PSG est parti à la chasse aux canaris. Sans pitié, les Parisiens ont massacré Nantes (5-0) et assoient un peu plus leur cinglante domination sur le championnat de France. A noter que Zlatan Ibrahimovic est le meilleur buteur (17 buts) mais aussi le meilleur passeur (9 passes) de la Ligue 1. Sans forcer.

Des hauts et des bas
 
Samedi 25 janvier. Eliminé de la Coupe de France en milieu de semaine (1-2 contre Montpellier), le PSG a de nouveau calé. Bousculés sur la pelouse de Guingamp (1-1), les Parisiens ont arraché l’égalisation en toute fin de rencontre par l’intermédiaire d’Alex (87e). Petit coup de mou donc pour les joueurs du club de la capitale. Un passage à vide qui devrait accélérer le recrutement d’un ou deux joueurs d’ici la fin du mercato hivernal.

Dimanche 26 janvier. L’Olympique Lyonnais est de nouveau dans la place. Après un début d’exercice très compliqué, l’OL démarre l’année 2014 tambour battant. Un renouveau dont Alexandre Lacazette (22 ans) n’est pas étranger. Double buteur face à Evian TG (3-0), le jeune attaquant lyonnais veut mettre toutes les chances de son côté en vue du Mondial brésilien. La régularité sera la clé.

Profitant de la baisse de régime du Paris SG version Qatari, Monaco a disposé d’une très faible équipe de Marseille (2-0) pour recoller au classement. Malgré la perte de Falcao (ligament du genou) plus tôt dans la semaine, l’ASM a pu compter sur son duo d’attaque Germain-Rivière pour faire la différence. Reste à savoir si cette paire tiendra sur la durée.

Monaco n'a pas dit son dernier mot (psg.com)
Monaco n'a pas dit son dernier mot (psg.com)
Vendredi 31 janvier. Victime d’une légère baisse de régime, le Paris SG renoue avec la victoire dans son antre (2-0) contre des Bordelais venus exclusivement défendre. L’addition aurait pu être plus lourde mais les hommes de Laurent Blanc ont encore beaucoup gâché. Entrée à vingt minutes du terme, la nouvelle recrue du PSG, Yohan Cabaye, s’est montrée plutôt convaincante et son acclimatation au sein de l’effectif devrait être rapide.

Samedi 1er février. Il paraît qu’après la pluie, vient le beau temps. Peu prolifique depuis le début de l’année, la Ligue 1 s’est un peu emballée lors de cette 23e journée (32 buts). Certains clubs commencent enfin à jouer et ce n’est pas pour nous déplaire. En témoigne, la victoire de Montpellier à Reims (2-4) qui permet aux Héraultais de poursuivre leur remonté au classement (14e).  

Saint-Etienne se fait également plaisir en terrassant Valenciennes (3-0). Les Verts gagnent en stabilité et en régularité, ils ne sont plus qu’à un point du podium. Incroyable mais vrai, Sochaux décroche son deuxième succès de la saison au grand malheur de Nantes (1-0). Les Lionceaux (19e) redonnent un peu d’espoir à leurs supporters mais ne se font pas beaucoup d’illusions.

Dimanche 2 février. Le jour du seigneur n’a pas franchement souri aux prétendants à la Ligue des Champions. En effet, Lille repart de Nice avec une défaite (1-0) et voit son avance sur ses poursuivants fondre comme neige au soleil. Ailleurs, Rennes stoppe la série de Lyon en l’emportant facilement (2-0). De son côté, Marseille gâche encore face à Toulouse (2-2). Une fébrilité défensive qui devient de plus en plus inquiétante.

Marseille et Lyon veulent y croire
 
Samedi 8 février. Après Sochaux la semaine passée, c’est au tour d’Ajaccio de reprendre goût à la victoire. Opposés à des Rennais toujours aussi inconstants, les Corses s’offrent une victoire bien méritée (3-1). Néanmoins, l’écart sur le premier non relégable (9 pts) reste encore trop important pour se réjouir d’un éventuel maintien.

En haut du classement, l’OM a sorti l’un de ses matches les plus aboutis depuis le début de l’année. Critiqués pour leurs errements défensifs récurrents, les Phocéens ont livré une prestation sans fausse note contre Bastia (3-0). Dimitri Payet, invisible depuis plusieurs semaines, a inscrit un doublé plein de panache. Marseille (5e) reste dans la course à la troisième place, synonyme de tour préliminaire en vue de la Ligue des Champions.

Dimanche 9 février. Le choc de cette 24e journée de Ligue 1 opposait Monaco (2e) au PSG (1er) et autant dire que le résultat n’a pas vraiment été à la hauteur de l’attente (1-1). Pâle remake du match aller, les deux équipes n’ont pas brillé. Privé de Cavani, le Paris SG semblait bien maîtriser son sujet même si les occasions se faisaient rares. En face, sans Falcao, Monaco a beaucoup subi et sans un excellent Subasic, le club de la principauté aurait sûrement perdu.

Cependant, avec ce résultat nul, les Monégasques entretiennent légèrement le suspense. Avec cinq points de retard sur Paris, tout reste possible malgré la domination outrageuse du club de la capitale sur le championnat de France.


Hebergeur d'image

Hebergeur d'image
Carnet de commande : Montpellier voit rouge. 11 comme le nombre de cartons rouges reçu par le MHSC depuis le début de la saison. Les Héraultais devraient aisément recevoir le titre d’équipe la moins fair-play du championnat.


Hebergeur d'image
L'entrecôte :  Ocampos se distingue. A Toulouse, le jeune milieu offensif argentin de Monaco (19 ans) n’y est pas allé par quatre chemins. Très prometteur, Lucas Ocampos a signé l’un des plus beau but du championnat cette saison. Un geste tout en finesse.

Hebergeur d'image
Le Beaujolais : Zlatan Ibrahimovic. Suite aux blessures conjuguées de Cavani et Falcao, la seule véritable attraction de ce mois fut, comme bien souvent, le seul et unique Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois n’en finit plus de se balader en Ligue 1 comme en témoigne son ratio ébouriffant (18 buts et 9 passes décisives en 23 rencontres). Déjà très régulier la saison passée, le Z semble bien parti pour terminer une nouvelle fois meilleur buteur du championnat. Même à son âge (32 ans), le nez le plus célèbre de la planète foot s’éclate comme un gamin et invente sans cesse des gestes fous. Merci Zlatan !

Hebergeur d'image
Falcao. C’est la tuile de ce début d’année 2014. La recrue phare de Monaco s’est blessée en Coupe de France et manquera peut-être la Coupe du Monde. Pour le remplacer, Dimitar Berbatov (33 ans) a débarqué sur le Rocher. Auteur d’une première partie de saison tranquille (9 buts), Radamel Falcao devait concurrencer le PSG et ses stars. Raté.       Arbitrage. Dénoncé depuis quelque temps, la médiocrité de l’arbitrage français a éclaté au grand jour. Le constat est simple : aucun arbitre de Ligue 1 n’ira au Brésil durant la Coupe du Monde. Souvent décriées, les relations entre les arbitres et les clubs se sont détériorées année après année. Réputés pour leur manque de psychologie et leur propension à distribuer les cartons comme des prospectus, les arbitres français sont malheureusement trop souvent pointés du doigt. Mention spéciale à Monsieur Varela, shérif de la Ligue 1 avec 43 cartons jaunes et 6 rouges à son actif en seulement 12 matches. Cocorico !



Maxime Brandizi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Mai 2014 - 08:00 Des records et beaucoup d’émotions




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/prt42mOoNX
Jeudi 21 Septembre - 09:43

AROUND THE GAME

DSCF6181
DSCF9385
DSCF8078
DSCF3064
DSC_0671
DSC_0633
DSCF6726
DSCF7917
DSCF8130
DSCF9351
217
DSCF3521
DSCF9560
DSC_0557
14
darmstadt3
5
DSC_0563
dortmund2
DSCF9385
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image