FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Ligue 1
Mardi 10 Décembre 2013

30 jours de Ligue 1 : Monaco et Lille en embuscade


Alors que l’hiver approche, le championnat de France de Ligue 1 poursuit son œuvre à coups de records, de surprises et de scénarios parfois improbables. Pendant que le PSG écrase tout, ou presque, sur son passage, Monaco et Lille étonnent par leur rendement. Les deux clubs ne lâchent rien et préservent parfaitement le suspense. Ailleurs, Marseille (5e et à 9 pts du podium) et Lyon (10e) déçoivent alors que Nantes (4e) s’impose clairement comme la très bonne surprise de cette première partie de saison. En bas du classement, Valenciennes, Ajaccio et Sochaux ferment tristement la marche.


30 jours de Ligue 1 : Monaco et Lille en embuscade
Vendredi 22 novembre. Remplaçants lors de l’incroyable qualification de l’équipe de France pour le Mondial 2014, Gignac et Payet ont grandement participé au succès de Marseille sur la pelouse d’Ajaccio (1-3). Cependant, ils ne sont pas les seuls. Florian Thauvin, jeune espoir français (20 ans), a également été décisif avec un but et une passe décisive. Le trio offensif phocéen mis en place par Baup a fait des merveilles face, il est vrai, à une formation ajaccienne très limitée.

Samedi 23 novembre. Dernière équipe à avoir fait tomber le PSG, Reims n’a cette fois-ci rien pu faire face au club de la capitale (0-3). Contrairement à la saison passée, Paris ne semble pas avoir envie de laisser filer le moindre point et joue donc tous les coups à fond. Autre grosse performance à l’extérieur, la victoire nette et sans bavure de Lorient à Annecy contre Evian TG (0-4). Les Merlus qui, selon leur milieu de terrain Coutadeur, en avaient assez de « prendre des gifles » se sont donc bien repris mais leur position au classement reste fragile (17ème, 14 points).

Le reste de la soirée n’a guère été passionnant avec pas moins de quatre nuls en autant de rencontres et toutes se sont soldées sur le même score (1-1). La plus belle affaire est sans nul doute à mettre au crédit de Valenciennes qui repart de Gerland avec un point inespéré. Pour Lyon, la situation est toujours aussi préoccupante.

Dimanche 24 novembre. Le froid qui règne sur une bonne partie de la France a gelé les ambitions des équipes en lice ce dimanche. En effet, Lille écarte Toulouse sur la plus petite des marges (1-0) et sera imité quelques heures plus tard par Saint-Etienne, vainqueur d’une formation niçoise malchanceuse (0-1). En clôture de cette 14e journée, qui ne restera pas dans les annales, la rencontre historique entre Nantes et Monaco (premier match diffusé par la chaîne Canal Plus en 1984) s’est soldée par une courte victoire monégasque (0-1).

Mickaël Landreau s'offre un record (uefa.com)
Mickaël Landreau s'offre un record (uefa.com)
Samedi 30 novembre. Décidément, rien ne sourit à Sochaux. Mal en point depuis le début de la saison (20ème), le club doubiste s’est fait laminer à Toulouse (5-1). L’attaquant toulousain Ben Yedder, auteur d’un triplé, a parfaitement su exploiter les nombreuses erreurs et maladresses des joueurs sochaliens pour offrir un joli succès à son public. Belle opération également pour Saint-Etienne qui balaye Reims (4-0), grâce notamment à son capitaine Loïc Perrin, intraitable dans le domaine aérien (76e, 78e).

Relégable il y a quelques semaines, Lorient sort peu à peu la tête de l’eau. Faciles vainqueurs d’une équipe niçoise en perdition (3-0), les Merlus enchaînent un deuxième succès d’affilé et quittent peut-être définitivement la zone rouge.  

Dimanche 1er décembre. Bordeaux devrait bientôt recevoir le prix de l’équipe la plus schizophrène du championnat de France. Souvent fâché avec le beau jeu, le club girondin a giflé Ajaccio (4-0) pour le plus grand plaisir des supporters. Capables du meilleur comme du pire, les Bordelais ne savent plus trop sur quel pied danser. Une inconstance qui pourrait leur coûter cher. Ailleurs, Bastia a pris le dessus sur Evian TG (2-0) pour le 602ème match de Landreau en Ligue 1. Un bel hommage pour l’actuel troisième gardien de l’équipe de France, qui jouit d’une carrière bien remplie.

Enfin, le PSG a corrigé Lyon sans trop forcer (4-0). Des Lyonnais qui ont embêté leurs adversaires durant la première demi-heure mais qui ont ensuite coulé sur plusieurs coups de pieds arrêtés. En témoigne, les deux pénaltys réussis par Ibrahimovic (41e, 83e) qui n’ont fait que plomber un peu plus les faibles velléités offensives lyonnaises. A signaler qu’il n’y avait aucun joueur français dans le onze parisien au coup d’envoi, du jamais vu en Ligue 1. Le football, un langage universel.

Paris abat Lyon (psg.com)
Paris abat Lyon (psg.com)
Mardi 3 décembre. L’état de grâce se poursuit pour Lille et son infranchissable gardien nigérian. En effet, les Dogues se sont imposés face à Marseille (1-0) sur une tête de Nolan Roux (91e) et mettent leur adversaire du soir à  neuf points. Copieusement sifflé et insulté par le public nordiste, Florian Thauvin a livré une bonne prestation mais n’a pas pu empêcher la défaite de son équipe. Lille c’est du solide.

Dans les autres rencontres de ce milieu de semaine, Nantes retrouve le goût de la victoire après deux revers successifs. Les hommes de Der Zakarian ont battu Valenciennes (2-1) après avoir pourtant concédé l’ouverture du score. Encourageant pour la suite. De son côté, Nice s’est fait balader à domicile (3-0) contre une très belle équipe de Monaco. Malgré l’absence de Falcao, les Monégasques peuvent compter sur un James Rodriguez étincelant et souvent décisif. En  face, Nice subit sa sixième défaite consécutive. Stop ou encore ?

Mercredi 4 décembre. Tremblement de terre sur la planète Ligue 1 ! Incapable de concrétiser ses occasions, le PSG s’incline à Annecy face à Evian-Thonon-Gaillard (2-0). Un succès improbable, qui met fin à la longue série d’invincibilité du Paris SG (36 matches) et relance tout l’intérêt du championnat.

Autre bizarrerie de la soirée, la distribution exhaustive (et souvent hâtive) de cartons rouge. Cinq au total pour six matches joués, un bien triste bilan. La palme d’or revenant à Montpellier, avec deux expulsés accompagné d’une défaite à domicile face à de vivaces lorientais (0-2). Pour couronner le tout, Bordeaux s’impose à Guingamp (0-1) grâce à une réalisation de Julien Faubert (30 ans), qui n’avait plus marqué avec Bordeaux depuis le 11 février 2007. N’en jetez plus, la coupe est pleine.

Ibrahimovic se régale

Samedi 7 décembre. Elie Baup n’est plus l’entraîneur de Marseille. Après s’être incliné la veille face à Nantes au Vélodrome (0-1), le président marseillais a décidé d’évincer le coach et espère un « choc psychologique » pour tenter de relancer la dynamique. José Anigo sera en charge de l’équipe première jusqu’à la trêve.  

Dans le même temps, Paris n’a pas eu à ruminer trop longtemps son faux pas en Haute-Savoie. En effet, les Parisiens ont pu compter sur un Zlatan Ibrahimovic visiblement revanchard pour facilement disposer de Sochaux (5-0). Le Suédois s’est fait plaisir avec deux buts et deux passes décisives au compteur. La machine s’est remise en route.

Dimanche 8 décembre. Auteur d’une saison plutôt décevante, Lyon a touché le fond avant de tutoyer le meilleur. Menés au score à la mi-temps sur la pelouse de Bastia (1-0), les Lyonnais ont tout donné en seconde période pour finalement l’emporter (1-3). De quoi redonner un peu d’espoir au coach Rémi Garde, qui commençait sérieusement à se poser des questions.

Enfin, Monaco récupère sa deuxième place au classement après sa victoire contre Ajaccio (1-0). Malgré le scepticisme de nombreux observateurs, l’ASM continue de gagner ses matches et n’est plus qu’à deux points du PSG.

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image
Carnet de commande : Jésus crucifié par son peuple. 1061. C’est le nombre de minutes passé par Vincent Enyeama sur les terrains sans encaisser le moindre but. Comme un symbole, c’est à Bordeaux (club dans lequel Gaétan Huard détient le record d’invincibilité avec 1176 minutes) que la série de « Jésus », comme le surnomme ses coéquipiers, a pris fin.

Sur une frappe anodine, le défenseur lillois Simon Kjaer (24 ans) dévie le ballon et crucifie son propre gardien, désabusé. Heureusement, Enyeama est miséricordieux et n’en tiendra nullement rigueur à son coéquipier.


Hebergeur d'image
L'entrecôte : Le chef-d’œuvre de Gignac. Lors de la 14ème journée de Ligue 1, l’OM est allé s’imposer en Corse à Ajaccio (1-3). L’occasion pour André-Pierre Gignac de faire parler ses talents de buteur. Le Phocéen effectue un contrôle de la poitrine puis enchaîne avec une somptueuse frappe dos au but qui vient dépoussiérer la lucarne d’Ochoa. Propre. (But à 1min45) 


Video buts Ajaccio OM 1-3 (Gignac, Thauvin, Résumé) - Vidéos OM

Hebergeur d'image
Le Beaujolais : René Girard. Personnage atypique du championnat de France, le natif de Vauvert (Gard) démontre au fil des saisons tous ses talents d’entraîneur. Ses principes sont simples : de l’envie et de la générosité. René Girard tente d’inculquer à ses joueurs des valeurs comme la combativité et le courage comme en témoigne son titre de champion glané avec Montpellier (2012) alors que Paris était largement favori.

Aujourd’hui, le technicien sudiste (59 ans) a posé ses valises du côté de Lille et ça fonctionne plutôt bien. A quelques semaines de la trêve, le LOSC est troisième (36 points) derrière Monaco et le PSG, et possède la meilleure défense du championnat (5 buts encaissés). En somme, Girard a le don de tirer la quintessence de ses joueurs et ainsi, leur permettre de se surpasser pour créer la surprise. Lille ne sera sans doute pas champion cette année mais une place sur le podium serait déjà une très belle prouesse.


Hebergeur d'image
Sochaux. Longtemps menacé de relégation ces dernières années, le club du FC Sochaux-Montbéliard devrait cette fois-ci y avoir droit. Dernier du classement avec seulement une victoire au compteur, les Lionceaux n’y arrivent vraiment pas cette saison. Malgré le changement d’entraîneur (Hervé Renard a remplacé Eric Hély), la situation du club n’évolue pas et le fossé qui se creuse avec le premier non-relégable (8 points) commence à devenir très inquiétant.       Jean Fernandez. Les saisons se suivent et se ressemblent cruellement pour coach Fernandez (59 ans). Après avoir déjà quitté son poste d'entraîneur de Nancy en janvier dernier, le technicien jette de nouveau l’éponge mais cette fois-ci, avec Montpellier. Après une série noire (7 rencontres consécutives sans victoire), l’entraîneur aux 602 matches et le président Nicollin ont décidé de mettre fin à leur collaboration. Autrefois grand tacticien et dénicheur de talents hors-pair, Jean Fernandez n’est plus que l’ombre de lui-même.



Maxime Brandizi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Mai 2014 - 08:00 Des records et beaucoup d’émotions




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/d6Ptm0Wcsr
Samedi 23 Septembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF9214
dar7
20
darmstad2
DSC_0563
DSC_0549
DSC_0557
DSCF6626
DSCF3364
23
134
celtic2
DSCF3678
DSCF9560
hann2
DSCF9234
DSCF3120
DSCF3251
hann26
012
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image