FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Footage de gueule
Samedi 14 Décembre 2013

Brazil, n'importe quoi!


Voilà tout juste une semaine, la belle Fernanda Lima dévoilait les charmes de la 20ème Coupe du Monde de l'histoire avec la complicité du désormais célèbre secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke. Deux jours plus tôt, c'est le ballon du plus grand événement planétaire qui était dévoilé, Brazuca. De quoi, à six mois des choses vraiment sérieuses, ouvrir l'appétit des plus mordus. On pourrait alors épiloguer sur les chances de chaque équipe dans chaque groupe, à coups de statistiques et d'historiques. Mais, mais, mais, mais, comme certains internautes aiment à le penser, la corruption, un peu comme le furet d'une comptine, serait passée par ici et donc, repasserait par là. Dans ce cas, faudrait-il vraiment se fouler à pronostiquer tout et n'importe quoi, puisque tout, paraitrait-il, a déjà été écrit d'avance? N'importe quoi!


B comme Brésil. Cela semble évident. Si la corruption devait bien servir quelqu'un, ça serait le Brésil. Cependant, les vidéos du complot qui se prolifèrent depuis quelques jours sur le net n'ont rien vu venir. Celles-ci, non sans une remarquable perception, ont relevé que seul Cafu, parmi les huit légendes du football qui ont eu la chance de s'amuser à touiller les "mini-brazucas", s'était permis le luxe de fendre en deux une de ces petites balles afin d'extraire les précieux noms de nations contenus à l'intérieur. Tout le reste des opérations étant assuré par Jérôme Valcke. Voilà de quoi être interpelé, pas vous? Là, c'est certain, le Brésil va remporter la Coupe du Monde. C'est un signe, un sac, que dis-je, une singerie!  Tout laisse à penser en effet qu'après une défaite 0 à 1 durant le match d'ouverture face à la Croatie pour faire taire les soupçons de corruption, Neymar et sa bande atomiseront le Cameroun et le Mexique 4 à 0 pour retrouver l'Espagne en huitièmes de finale. Tout revient à la normale et tout le monde se remet à penser: "Normal, c'est le Brésil." 

R comme Ronaldo. Après avoir remporté en janvier son deuxième ballon d'or, comme Ronaldo, Ronaldo arrive au Brésil mais n'est pas content et le fait savoir. Déjà, lorsque cinq mois plus tôt il avait reçu le précieux trophée composé du métal le plus précieux par le précieux président de la FIFA, Sepp Blatter, il n'avait pas hésité à évoquer en conférence de presse l'anormalité du déroulement du tirage au sort. Cas de tricherie? Non, Ronaldo n'est pas de cet acabit, il dément même, fermement. Le mal est ailleurs pour lui: comment a-t-il pu ne pas être convié à jouer avec les mini-brazucas aux côtés des autres légendes qui l'ont précédées, voilà ce qui dérange vraiment Cristiano! Et voilà que quand il débarque à l'hôtel de la sélection portugaise, le grand panneau qui était censé l'accueillir en fanfare, bien que gigantesque, souffre néanmoins d'une erreur qui l'est tout autant. L'hôtel qui l'a commandé a semble-t-il joué de malchance en embauchant pour ce travail le seul brésilien qui n'aime pas le foot. Celui-ci a bien placardé Ronaldo, enfin, le Brésilien. Il n'en fallait pas plus au Portugais pour être animé par un esprit de vengeance. L'Allemagne, le Ghana et les USA en feront les frais. 

A comme Alcool. Après une saison éreintante, quelques joueurs ont confondu Coupe du Monde et vacances. Les plus notables sont les Anglais. Wilshere Rooney et autre Terry, bien plus inspirés dans les bars de plage que sur le terrain, font grise mine au moment de faire leurs valises pour rentrer au bercail. Il faut dire que le tirage ne les a pas épargnés, entre l'Italie et l'Uruguay, difficile de ne pas finir au fond du trou. Pour se consoler, certains décident même d'aller passer le reste du mois de juin pas très loin de là, au Costa Rica. Seule nation contre laquelle l'Angleterre a réussi à faire des points. Du coup, plus très logique d'aller fêter ça là-bas. La gueule de bois risque de se faire sentir. 

Zlatan ibrahimovic, le grand absent de la prochaine Coupe du Monde (www.alvinet.com)
Zlatan ibrahimovic, le grand absent de la prochaine Coupe du Monde (www.alvinet.com)
Z comme Zlatan. Eliminé avec la Suède en qualifications, rien n'est pourtant interdit à Zlatan. Alors que le monde entier pensait que seul lui, l'unique, manquerait à la fête; un retournement de situation intervient peu avant le début de la Coupe du Monde. Toujours dans la volonté d'avoir la compétition la plus spectaculaire possible, la FIFA permet exceptionnellement à l'attaquant parisien de disputer la Coupe du Monde soit avec la Croatie, soit avec la Bosnie-Herzégovine. Il choisit finalement la Croatie afin d' "éliminer le Brésil" selon ses propres dires. C'est d'ailleurs lui qui inscrit le seul but du match d'inauguration. Après la partie, il déclarera: "Je suis désolé auprès de tous les Brésiliens, sincèrement, pendant qu'eux vivent un cauchemar, Zlatan réalise son rêve." Quelqu'un a parlé de corruption? 

I comme Icare. Après son incroyable épopée portugaise dix ans plus tôt, la Grèce remet ça au Brésil. Bon deuxième de son groupe derrière la Colombie mais devant la Côte d'Ivoire et le Japon. La Grèce retrouve l'Italie en huitièmes de finale. Victoire bien italienne des Grecs, 1 à 0 après prolongation. Il faut dire que Mario Balotelli n'était pas là pour jouer les buteurs providentiels pour la Squadra Azzura. En effet, après le match face à l'Angleterre durant lequel il a inscrit un quadruplé, Super Mario a enlevé deux fois son maillot et s'est donc du coup fait expulser. Rien de très grave à son goût, toujours friand de célébrations exubérantes, le joueur du Milan AC décide cette fois d'aller encore plus loin que lors de la dernière demi-finale de l'Euro. Fâché de son expulsion, déjà torse nu, il retire aussi son short tout en paradant de façon statuaire comme une sculpture antique. A la suite de cet événement peu commun, la FIFA le sanctionnera de 3 matches de suspension et le privera donc du huitième de finale face aux Hellènes. Rien de très grave à son goût, il se joint aux Anglais sur la plage, sans rancune. Heureusement tout de même que le match était diffusé à 3 heures du matin! 

Mario Balotelli, un bel exemple du mythe d'Icare (www.huffingtonpost.fr)
Mario Balotelli, un bel exemple du mythe d'Icare (www.huffingtonpost.fr)
L comme Loterie. Première dans l'histoire des Coupes du Monde! Puisque tous les matchs de la phase finale, hormis le huitième entre l'Italie et la Grèce, se soldent par une séance de tirs au but. Une telle loterie, du jamais vu! Là, c'est certain, la FIFA ne pouvait pas faire plus spectaculaire comme Coupe du Monde au "Brazil".  

Franck Guggisberg-Boukerdous

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 1 Novembre 2014 - 07:00 Dortmund, l’art de la schizophrénie

Mardi 23 Septembre 2014 - 11:00 Le football selon Bielsa




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF3521
DSCF9438
leverkuse 3
DSC_0492
138
DSCF9521
dar3
DSCF2785
augsburg7
DSCF6725
7
DSCF8081
DSC_0619
DSCF8130
22
DSCF6641
DSC_0442
dortmund5
DSCF0831
dar2
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image