FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Visages
Lundi 24 Mars 2014

Brendan Rodgers, une ascension fulgurante


A la tête de l’une des équipes les plus spectaculaires cette saison en Premier League, Brendan Rodgers se forge petit à petit une réputation loin d’être usurpée. C’est l’histoire d’un homme dont le talent et l’humilité éclatent enfin au grand jour. Populaire tout en ne cherchant pas à l’être, le manager des Reds bénéficie de surcroît d’une énorme marge de progression. Partout où il passe, Rodgers apporte ce vent de fraîcheur bienfaisant qui nous rappelle à tous que le football est un spectacle prodigieux.


(thestar.com)
(thestar.com)
Apprentissage et persévérance. Un adage dit qu’il ne faut pas forcément avoir été un grand joueur de football pour devenir un grand entraîneur. Ce précepte, Brendan Rodgers l’a bien compris. Natif de Carnlough, petit village situé aux confins de l’Irlande du Nord, il prendra conscience assez tôt de son objectif principal dans le football : entraîner. Après s’être rapidement essayé à une carrière en tant que joueur (Ballymena United), Rodgers quittera sa terre natale pour la perfide Albion. C’est à Chelsea que l’aventure débute pour lui, où il sera en charge de l’équipe des jeunes pousses du club londonien (2004).

Quelques années plus tard, Rodgers est enfin lancé dans le grand bain. Il vit sa première expérience en tant que manager à la tête de l’illustre club de Watford (D2 anglaise). Dans un championnat réputé long et difficile, Brendan s’en sort plutôt bien (13e). Malgré cela, le Nord-Irlandais quittera le club à la fin de la saison, direction Reading (2009). Il guidera les « Royals » jusqu’à la neuvième place du classement et continuera donc sa progression de manière plutôt encourageante. L’année suivante, Brendan Rodgers s’engage avec Swansea et, sans vraiment le percevoir, vient de faire un pas de géant dans sa carrière.

Personne n'oubliera le passage de Brendan Rodgers à Swansea (independent.co.uk)
Personne n'oubliera le passage de Brendan Rodgers à Swansea (independent.co.uk)
Un « cygne » du destin. Sa nomination au sein du club gallois passe évidemment inaperçue. Du moins au début, car celui-ci va très rapidement se faire une place dans le cœur des supporters. Dès sa première année, le manager des Swans surprend tout le monde en terminant sur le podium (3e). Swansea doit alors jouer les playoffs pour tenter d’accéder à la Premier League. Comme le hasard fait bien les choses, le club des cygnes affronte Reading en finale. Rodgers ne fait pas de cadeaux à son ancienne équipe (4-2) et goûtera pour la première fois au très haut niveau.

Pragmatique mais ambitieux, le jeune coach du club gallois se réjouit d’évoluer dans la cour des grands. D’ailleurs, il mettra en place un système de jeu résolument offensif. Avec Dyer et Sinclair sur les ailes pour alimenter Graham en pointe, le cygne prend son envol. Le plan était simple : des passes courtes et beaucoup de mouvement, pour se projeter le plus rapidement possible vers l’avant. L’apprentissage s’avère compliqué au début, puisque Swansea réalise une première partie de saison délicate (seulement 4 victoires).

Néanmoins, Brendan Rodgers tire les leçons de ses erreurs et remotive ses troupes pour la suite de la compétition. Sur ses terres, le club gallois est presque intouchable. Arsenal (3-2), Chelsea (1-1) et City (1-0) l’ont appris à leurs dépens. Les résultats sont bien meilleurs et Swansea parvient à se maintenir en première division (13e). Qui plus est, avec un jeu chatoyant et plaisant qui ravira les supporters. Lors de leur dernier match, les Swans viennent à bout de Liverpool (1-0) et les dirigeants des Reds sont alors confortés dans leur idée de recruter Rodgers pour la saison suivante. Le 31 mai 2012, celui-ci s’engage avec Liverpool. Le natif de Carnlough n’en finit plus de progresser.

Good job ! (dailystar.co.uk)
Good job ! (dailystar.co.uk)
La vie en rouge. La pression monte d’un cran pour Brendan Rodgers. En débarquant sur les bords de la Mersey, le jeune entraîneur doit désormais faire ses preuves aux commandes d’un des clubs les plus titrés d’Angleterre. De grands noms se sont succédés sur le banc des Reds (Shankly, Dalglish, Houllier, Benitez, Hodgson) et les dirigeants comptent bien se mêler de nouveau à la course au titre après quelques années moins glorieuses (3 ans que Liverpool n’a plus accédé aux places européennes). Le challenge est donc de taille pour Rodgers.

Pour sa première saison, le club vit une période de transition. Rodgers laisse partir une bonne partie de l’effectif (Maxi Rodriguez, Kuyt, Bellamy, Adam, Aquilani) pour reconstruire une équipe plus jeune (Allen, Sterling, Sahin). Dans un championnat très disputé, Liverpool obtient son meilleur classement depuis trois ans (7e) mais termine la saison sans le moindre trophée. Cependant, le recrutement hivernal de Rodgers (Sturridge et Coutinho) semble avoir légèrement changé la donne et l’avenir s’annonce sous les meilleurs auspices.


         « C'est le meilleur meneur d'hommes avec lequel j'ai travaillé » Steven Gerrard


Cette année, on peut dire que Liverpool est la très bonne surprise de Premier League. Le coach nord-irlandais puise dans sa philosophie de jeu résolument offensive, pour insuffler une dynamique assez incroyable en terme de spectacle. En effet, grâce à son duo d’attaquants explosif (Suarez-Sturridge), les Reds pulvérisent leurs adversaires et totalisent un nombre de buts faramineux (82). L’Uruguayen est en tête du classement des buteurs (28) devant… Sturridge (19). On comprend mieux pourquoi les fans de Liverpool croient en leur chance de glaner ce titre qui les fuit depuis 1990 ! Dauphin de Chelsea (avec un match en moins), le groupe dirigé par Brendan Rodgers est en pleine confiance et s’offre une fin de championnat palpitante. Tout cela, les Reds le doivent en grande partie à leur jeune coach (41 ans) qui semble bien parti pour briller pendant de nombreuses années.



Maxime Brandizi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Novembre 2014 - 19:45 Regalo Di Natale




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

012
DSC_0650
DSCF6739
leverkusen 4
DSCF0749
DSCF9675
DSC_0442
DSCF7864
DSCF9385
DSCF6254
16
DSC_0543
DSCF9444
DSCF9585
hann1
dar12
DSCF9438
dortmund 15
DSC_0668
DSCF9173
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image