FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Super League
Lundi 18 Février 2013

Championnat suisse - 20e journée


On a longtemps cru que les matchs du week-end (ceux de Lausanne et Sion notamment) seraient menacés par d'éventuels terrains impraticables. Pourtant, la 20e journée de Super League s'est bel et bien disputée sur des pelouses plutôt acceptables. Si les Romands ont connu des sorts très divers, les équipes de tête ont confirmé.


Championnat suisse - 20e journée
L'insolente facilité de GC. Le leader du championnat a parfaitement préparé le choc de dimanche prochain qui le verra se déplacer au Parc Saint-Jacques de Bâle. Les Zurichois se sont imposés de belle manière (2-0) face aux Young Boys, grâce à un doublé du meilleur transfert du mercato d’hiver, Anatole Ngamukol (ex-Thoune). Malgré l'absence de leur capitaine Salatic, les Sauterelles ont dominé les Bernois sans vraiment douter. Menés par un Izet Hajrovic des grands jours, les hommes de Ueli Forte ont logiquement imposé leur jouerie à un adversaire qui aura tout de même manqué un penalty. Si GC maintient 4 points d'avance sur Bâle, on peut gentiment se faire du souci du côté de la capitale avec 6 points de retard sur la dernière place qualificative pour l'Europe.

Dans les frimas de Tourbillon, Sion a assuré l'essentiel samedi soir contre Saint-Gall. Les Valaisans ont remporté le match qu’il ne fallait pas perdre (1-0), subtilisant par la même occasion le troisième rang aux Brodeurs. Mais ce sont bien les visiteurs qui ont fait l’essentiel dans ce match qu’ils ont entamé le mors aux dents. Arborant une formation qui se cherche avec notamment trois milieux défensifs, l'entraîneur Victor Muñoz n'a pas semblé trouvé toutes les clés d'un match qui aura tourné en sa faveur grâce à un coup du sort. Les Saint-Gallois ont en effet marqué le seul but de la partie, mais contre leur camp. La reprise du capitaine Philppe Montandon, qu’un attaquant de classe n’aurait pas reniée, après un débordement et un centre de Vullnet Basha, fut en effet inarrêtable pour Lopar. A noter la première titularisation de Léo Lacroix dans la charnière centrale sédunoise et le retour de Darragi, convaincant lors du dernier quart d'heure.

Les Vaudois se sont battus bec et ongles, à l'image de Jérôme Sonnerat (srf.ch)
Les Vaudois se sont battus bec et ongles, à l'image de Jérôme Sonnerat (srf.ch)
Si loin, mais pourtant si proche... A la Pontaise et malgré de sérieux doutes durant la semaine, la pelouse a permis un vrai match de football. Face au Lausanne-Sport, le FC Bâle a fait son métier en équipe professionnelle aguerrie. A la mi-temps, l’affaire semblait classée avec les buts de Valentin Stocker (35e, après le penalty sur le poteau de Yapi Yapo) et Marcelo Diaz (42e, par ailleurs le premier but en Raiffeisen Super League du Chilien). Les Lausannois n’abandonnaient pas la partie pour autant. La grande vista de Matt Moussilou permettait à Chris Malonga de ramener le score à 1-2 (53e). Les Bâlois ne menaient alors plus très large, perdant en plus tour à tour Valentin Stocker (63e), puis Marco Streller (71e) sur blessure. Si les blessures de deux éléments essentiels ont fait mal au FC Bâle, le coup qui a fait le plus mal a été celui subi par Matt Moussilou (76e), même si aucune de ces trois blessures n'est à imputer à un adversaire ! Le LS, parfois très conquérant face à Bâle après la pause, se retrouvait orphelin de son inspirateur et, dès lors, ne parvenait plus guère à inquiéter le champion de Suisse.

Lucerne toujours aussi inefficace. Si les Lucernois n’ont pas glané les trois points, ils ne doivent s’en prendre qu’à leur inefficacité rédhibitoire. Et pourtant, une action rondement menée par Hyka (débordement à gauche), Gygax (centre) et Otele permettait à Alain Wiss de lancer l’équipe de l’entraîneur Ryszard Komornicki sur de bonnes bases: 1-0 après seulement… 1’53’’ de jeu ! Puis, l’intervention malencontreuse de David Zibung sur Adis Jahovic provoquait le carton rouge du portier lucernois et le penalty égalisateur par le capitaine zurichois Mathieu Beda (68e). L’occasion de voir à l’œuvre le débutant Michael Räber (20 ans), puisque le gardien remplaçant habituel de Zibung, Gabriel Wüthrich, était blessé. Même en supériorité numérique, les Zurichois se laissaient encore dominer. Avec un succès, le FCL aurait passé et son adversaire du jour et le Lausanne-Sport au classement. Mais, de toute évidence, avec un Servette FC qui n’abandonne pas la partie, Zurich, Lausanne, Lucerne et Thoune restent tous concernés par le spectre de la relégation.  

Le match : Thoune - Servette (1-1)

Eudis et Servette n'ont finalement pas pu s'offrir un précieux sujet à Thoune (Reuters)
Eudis et Servette n'ont finalement pas pu s'offrir un précieux sujet à Thoune (Reuters)
Le match de la peur accouche d'une souris. Un but signé Geoffroy Tréand (38e) semblait devoir permettre à la lanterne rouge Servette FC de remporter un « match à six points » à Thoune. Au lieu de possibles 10 longueurs d'écart en cas de défaite, les Genevois ne se voyaient plus distancés que de 4 points par les Oberlandais et de 5 par le FC Lucerne. Le rêve grenat s’est évanoui. Provisoirement, espère-t-on du côté de la Cité de Calvin. La faute au puissant pied gauche de l’une des révélations de ce championnat de Super League, Renato Steffen (81e). Pour son premier match de championnat à la tête du FC Thoune, Urs Fischer a ainsi fini par sauver l’essentiel. A Sébastien Fournier de poursuivre son travail avec son équipe d'ici au derby lémanique du week-end prochain.


Stéphane Combe

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >



FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/pzZ3Ti8ktq
Dimanche 22 Octobre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF3508
DSCF7864
8
DSC_0671
hann9
5
200
DSCF3452
DSCF9585
fanhaus
DSCF9521
DSCF7917
DSC_0529
hann23
217
DSCF6763
DSCF9176
hann5
DSCF0763
DSC_0454
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image