FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Sociofoot
Vendredi 24 Décembre 2010

Dans la passion du "Old Firm"


Quand la religion et le football font ménage, il peut en ressortir du bon et du moins bon. Glasgow en représente le meilleur exemple. Catholiques du Celtic et protestants des Rangers livrent probablement le derby le plus passionné d’Europe. Cependant, il dépasse parfois la rivalité sportive et engendre des réactions malheureuses. FI vous annonce le prochaine épisode du «Old firm», prévu le 2 janvier.


Dans la passion du "Old Firm"

Bienvenue en « Scottish League », championnat de passion, de feu, de sang. Douze équipes s'affrontent quatre fois par an et luttent pour devenir le dernier Roi d'Ecosse en titre. Souvent décrié pour son manque d'intérêt, la « Scottish League » souffre du monopole des clubs de Glasgow. Depuis 1986, le Celtic et les Rangers se partagent les honneurs sans laisser la moindre miette à leurs adversaires. Au total, ils ont remporté respectivement 42 et 53 fois le trophée. Pour déceler une anomalie dans le palmarès, il faut donc remonter à l'époque du légendaire Alex Ferguson et de son passage couvert de succès chez les « Reds » d'Aberdeen. Pourtant, ce championnat vaut le coup d'oeil. Stades archiblindés, ambiance électrique dont les Anglais, nostalgiques, en sont devenus jaloux, et surtout le derby le plus « chaud » d'Europe, le « Old firm » (traduisez la « vieille entente »), offrent une bien belle vitrine du football écossais. La passion entourant ce match, qui a donc lieu au minimum quatre fois par an, soutient la comparaison avec le « Superclasico » d'Argentine entre Boca Juniors et River Plate. Lors de chaque confrontation directe se joue le titre de Champion d'Ecosse mais surtout la possibilité de pouvoir narguer l'ennemi juré pendant une certaine période. Pour autant, nul besoin d'attendre une confrontation pour se défier mutuellement. La rivalité demeure omniprésente. Premier club britannique à s'imposer dans les joutes continentales, le Celtic Glasgow peut se targuer d'avoir remporté en 1967 la prestigieuse Coupe des Champions au contraire des Rangers, qui se ''contente'' de vanter son statut de club le plus titré de la planète football, 113 récompenses depuis 1873. Mais l'histoire d'un Rangers-Celtic dépasse le cadre du sport.


Une ville coupée en deux

Un « Old firm », c'est un peu la représentation sportive des nombreux différents historiques entre le Royaume-Uni et l'Irlande. Avant tout, il est question de religion et de politique. Fondé par des Irlandais, le Celtic se repose sur les fondements du catholicisme. Arborant fièrement les couleurs du pays du Trèfle, les supporters verts et blancs, surnommés « The Bhoys » (la présence du h en référence à la langue gaélique), louent les idéaux irlandais. Dans les travées du Celtic Park, les drapeaux irlandais s'amoncellent à l'approche du « Old firm ». Les Rangers, eux, ont ancré leur histoire dans les traditions protestantes et ont donc jurer fidélité à la couronne anglaise, l'Union Jack flottant dans le ciel de leur temple d'Ibrox Park. Depuis la création des deux clubs, à la fin du XIXème siècle, la haine entre les deux communautés ont divisé considérablement la ville. Trop souvent influencés, notamment par les évènements en Irlande du Nord, les supporters des deux clans profanent les croyances du camp ennemi. Entre chants anti-catholiques et slogans pro-celtiques, les dérapages sont monnaies-courantes bien que les autorités et les dirigeants luttent pour les éradiquer. Une petite anecdote concernant les tables de billard de la ville, à la fois drôle et pleine de connotations, symbolise l'austérité ambiante. Dans le quartier catholique, le tapis est traditionnellement vert et les boules bleues sont proscrites. Chez les protestants, le tapis se pare de bleu et les boules vertes disparaissent. Le « Old firm » vit à travers ces histoires et le plus souvent, ce sont les acteurs de la rencontre qui aiment les écrire.


Le passage remarqué de "Gazza"

Si nous pouvions choisir un joueur censé représenter le « Old firm », il s'agirait probablement de Paul Gascoigne. « Gazza », le fantasque anglais, de parents catholiques, a néanmoins charmé Ibrox Park pendant trois ans (entre 1995 et 1998). Aussi majestueux sur un terrain qu'il peut-être incompréhensible en dehors, l'ancien international des «  Three Lions » se plaît à conter ses exploits lors de son passage à Glasgow. Adulé des protestants, il aime croire qu'il possède une certaine sympathie auprès des supporters du Celtic de part ses origines catholiques. Pourtant, l'enfant terrible n'hésitera pas à saluer ses buts en mimant un joueur de flûte orangiste (symbole d'une organisation protestante) devant un Celtic Park médusé. Après ce geste, le meilleur joueur d'Ecosse en 1996 a reçu de nombreuses menaces de mort provenant de l'IRA et a du faire appel à la CIA pour assurer sa protection. « Ils m'ont appris à ouvrir mon courrier et à inspecter ma voiture d'une certaine façon » explique t-il. Surnommé le « Fast Bastard » par les fans des Rangers, il entretenait une relation ambiguë avec eux. A la mort de sa grand-mère, l'un d'entre-eux n'hésita pas à l'interpeller « Content qu'elle soit morte ta grande mère, j'espère que ton catholique de père va mourir aussi, mais tu es le meilleur joueur des Rangers que j'ai jamais vu alors est-ce que je peux avoir un autographe? ». Déroutant et tellement représentatif de l'immense passion vécue à Glasgow. Force est de constater que les joueurs pèsent sur l'animosité entre les deux clans. En 1989, Mo Johnston, ancien de la maison verte et blanche, annonce son retour après un passage à Nantes. Cependant, quelques jours après, il signe chez l'ennemi, plus généreux et donc plus propice à soigner ses dettes envers le fisc écossais. Johnston devient le premier joueur à évoluer dans les deux camps. Ce transfert provoqua une crise sans précédents entre les supporters et l'Ecossais n'a jamais réussi à s'attirer la compassion des uns ou des autres. Récemment, en 2006, le gardien du Celtic Artur Boruc se signa en plein match pour narguer les supporters des Rangers adossés à lui. Résultat, le Polonais fut réprimandé par le justice écossaise et chahuté sévèrement par les les fans des « Gers ». 


Le titre en jeu

Cette saison, les deux géants du football écossais manquent de sérénité. Accrochés fréquemment par leurs adversaires et poursuivis par le club phare d'Edimbourg, Hearts, ils ne maîtrisent pas forcement ce championnat. Éliminés en Ligue des Champions, la « Scottish League » représente leur principal objectif. Leader avec deux points d'avance et un match en mois avant Noël, les Rangers, tenants du titre, se posent en favori surtout à la vue de leur impressionnante armada offensive. Vainqueur de la première confrontation, 3-1 au Celtic Park, ils possèdent dans leur rang la perle rare du football écossais, Kenny Miller. Meilleur réalisateur du championnat, il a inscrit 19 des 35 buts des « Gers ». Une performance qui reste en travers de la gorge des supporters des « Bhoys » puisqu'il reste l'un des trois joueurs ayant porté le maillot des deux clubs. A contrario, le Celtic se repose sur sa défense, la plus hermétique du pays, seulement 13 buts concédés en 16 journées. Avec seulement six écossais en son sein, l'effectif devenu une multinationale (seize nationalités différentes dont un français, Olivier Kapo) peine à trouver une identité de jeu selon l'entraîneur anglais, Neil Lennon. Le deuxième « Old Firm » de la saison constitue un véritable tournant. En cas de victoire des Rangers, les « Lights Blues », autre surnom, peuvent creuser un écart important avec leur concurrent direct. Sur la pelouse d'Ibrox Park, l'enjeu est donc de taille pour le Celtic. En cas d'échec, l'ennemi filera vers un troisième titre consécutif. Rendez-vous le 2 Janvier pour le premier grand match de l'année 2011.

Julien Challouette



     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Avril 2015 - 22:00 La Guerre des mondes




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF6725
leverkusen 5
DSC_0442
DSCF7917
DSC_0722
fanhaus
hann20
DSCF6763
DSCF9173
119
DSCF6730
DSCF8068
DSCF3521
DSCF9405
134
DSCF6591
DSCF6623
DSCF0860
hann26
DSCF3508
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image