FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Liga
Lundi 21 Janvier 2013

De la belle victoire de Grenade à la surprise de la Sociedad


Ce premier match de la phase retour a tenu toutes ses promesses. Des confirmations comme celle de l'Espanyol Barcelone, mais aussi des contre-performances telles celles de Barcelone, Malaga ou encore du Rayo Vallecano. Ce week-end froid dans la plupart de l'Europe ne l'a pas été dans la péninsule ibérique à l'image du grand nombre de buts inscrits sur presque toutes les pelouses d'Espagne. Le point sur un week-end très riche en Espagne.


De la belle victoire de Grenade à la surprise de la Sociedad
L'Espanyol encore, l'Espanyol toujours. L'effet Aguirre semble être passé dans les rangs du conjoint catalan. Six matchs qu'il est à la tête de l'Espanyol, deux victoires, trois nuls et une défaite lors du derby catalan. Pour une équipe qui était lanterne rouge lors de sa prise de pouvoir, ce sont des résultats non négligeables. Surtout quand ils sont frottés à Barcelone, au Real mais aussi au FC Séville. Cette fois-ci c'est face à Majorque que les Catalans avaient pour but de confirmer cette belle série. En ouverture de cette 20ème journée, lors du traditionnel match de vendredi soir, le stade Cornella El-Prat ouvrait ses portes aux hommes de Caparros. Ces deux équipes assez mal en point, devaient s'imposer afin d'éloigner cette barre de relégation si crainte. Simao ouvrait le score dès la 16e minute, puis deux buts des coéquipiers de Dos Santos donnaient l'avantage à Majorque avant la pause. Le match semblait se diriger vers une victoire des rouges de Majorque. Mais les dernières vingt minutes auront été déterminantes. Deux buts de Verdu et Baena ont renversé ce match et donné les trois points aux Catalans. Série qui se poursuit pour l'Espanyol, douze points sur vingt et un possibles c'est plutôt pas mal pour les joueurs du technicien mexicain.

Des nuls et des surprises. Le Rayo sixième, se rendait en Andalousie pour y affronter Grenade. Les Andalous reléguables avant la rencontre avaient la tâche difficile face à un adversaire qui désormais peut prétendre à l'Europe. Vallecano sur une bonne série, était assez sûr de son potentiel face à une équipe pas en forme. Le Rayo aura sans doute eu trop confiance en lui et l'a payé cher. Score final 2 buts à rien pour des locaux qui sortent de la zone rouge. A 18h, Barcelone se déplaçait à Anoeta pour y affronter la Real Sociedad. Deux semaines plus tôt, les hommes de Philippe Montanier avaient déjà posé des problèmes au Real Madrid en ne s'inclinant que 4 buts à 3. Mais, comme chaque week-end le Barça ne voulait pas laisser de place à une possible surprise. Des buts très tôt dans le match de Messi et Pedro donnaient déjà deux longueurs d'avance à des Catalans qui maîtrisaient facilement leur sujet. Le match s'apparentait à une correction, mais finalement non. Castro réduisait la marque avant la pause (1-2). Puis à la 55e, l'arbitre sortait un second jaune à Piqué synonyme d'expulsion. Par la suite, un autre but de Castro permettait à la Sociedad de recoller au score. Mieux même un but dans les arrêts de jeu leur donnait les trois points. Score final, Real Sociedad 3-2 Barcelone. Le Barça ne gagne pas à Anoeta depuis 2007. Les deux autres matchs de la journée se sont soldés par deux matchs nuls un but partout. Respectivement entre Getafe et Séville puis à 22h entre Malaga et le Celta Vigo.

Les Andalous se congratulant après un but face à Vallecano (marca.com)
Les Andalous se congratulant après un but face à Vallecano (marca.com)
Un dimanche passionant avec un Valence-Madrid à la clé. La journée débutait à midi à Pampelune avec une rencontre opposant Osasuna et La Corogne. Les Galiciens lanterne rouge de la Liga avait envie de se relancer face à des hôtes pas en forme non plus (18e). Cependant la bonne défense d'Osasuna ne craignait guère le Deportivo et ses quarante buts encaissés. Des buts de Sola et Nino ont donné de l'avance à Osasuna lors de la première heure de jeu. Un but tardif de Camuñas réduisait le score à 2 buts à un, en vain. Plus tard dans l'après-midi, Valladolid recevait Saragosse dans un duel opposant deux équipes du milieu du championnat. Bien installés dans le ventre mou, les deux formations étaient désireuses de récolter trois points vitaux pour la suite de leur saison respective. Dominateurs dans tous les compartiments du jeu, les hommes de Djukic n'ont pas peiné à dominer leur sujet. Score final 2 buts à rien pour Valladolid. Dans la continuité de ce match, l'Atletico recevait Levante. Un match qui promettait d'être relevé sachant la bonne forme des deux équipes. En cas de victoire, les coéquipiers de Falcao reviendraient à huit unités du Barça, défait la veille à Anoeta. Levante avait aussi beaucoup à gagner! En s'imposant ce soir, ils remonteraient à la cinquième place au profit de Malaga. La surprise n'aura pas eu lieu et l'Atletico si fort à la maison se sera approprié ces trois points sans trop de soucis (2-0).

Le choc de cette 20ème journée. Alors qu'un conflit entre Mourinho et Ronaldo avait éclaté durant la semaine, on se demandait si la star portugaise allait jouer ou pas lors de cette rencontre. Par la même occasion, la titularisation de Casillas n'était pas si sûre maintenant que Adan a accompli son match de sanction. Finalement, les deux seront titulaires dans les rangs madrilènes, l'enjeu du match a probablement pesé lourd dans la balance. Une ouverture du score dès la 9e minute donnait le ton à cette rencontre aux apparences si belles. Des actions et puis encore des actions madrilènes. Autant annocer tout de suite que les hommes de Pellegrino ont totalement sombré lors des dix dernières minutes de la première période. Des doublés de Di Maria (35e et 45e) et de Ronaldo (37e et 41e) ont littéralement "tué" le FC Valence mais aussi l'enjeu de la seconde période. Le score de la mi-temps n'a donc pas bougé, score final 0-5 à Mestalla.

A suivre lundi soir le dernier match de cette 20ème journée de Liga. Betis Séville - Athletic Bilbao (21h30)


Une équipe: le Betis Séville

Beñat Etxebarria balle au pied (http://nachrichten168.eu)
Beñat Etxebarria balle au pied (http://nachrichten168.eu)
Un exemple à suivre. Cette équipe remontée en Liga BBVA il y a à peine un an et demi est fort séduisante. Actuellement quatrième de Liga, l'équipe dirigée par Pepe Mel n'a plus rien à envier aux gros de Liga. Enfin si peut-être... L'effectif andalous, est sans doute l'un des moins connus et médiatisé de Liga. Non, pas de Xavi, Ozil ou Soldado dans les vestiaires mais une vraie équipe en tant que telle. Emmenés par le milieu de terrain espagnol Beñat mais aussi pas la multitude d'ibériques présents dans leur effectif, les Andalous pourraient bien être la surprise de cette saison 2012/13. En effet, leur place provisoire parmi les qualifiés pour la Ligue des Champions est loin d'être imméritée. Des belles performances cette saison comme leur victoire 1-0 face au Real Madrid mais aussi une très belle opposition face à Barcelone (défaite 1-2) leur ont permis de figurer à cette place au classement. Cependant, durant certains matchs, la maturité d'un "grand" leur a manqué et c'est cela qui ne leur permet pas d'être encore plus haut. Alors, quelles attentes peut-on avoir avec cette équipe du Betis?

Des ambitions européennes? Avec le classement actuel du Betis, on peut penser que le stade Benito Villamarin aura droit à des matchs européens en semaine. Il est vrai que nous ne sommes qu'à l'hémisphère du championnat, mais les résultats du Betis sont plutôt prometteurs. On peut penser qu'en poursuivant sur cette lancée, ils n'auront pas de mal à finir parmi les sept premiers du championnat espagnol. En s'imposant ce lundi soir face à Bilbao, ils prendraient cinq points d'avance sur le cinquième. Une jolie avance quand on sait que le cinquième n'est autre que Malaga, et que cette équipe joue les huitièmes de finale de la plus grande compétition de club en Europe. Alors qu'il reste dix-neuf matchs de Liga, ça serait osé de se prononcer quant à l'issue du championnat, mais disons que ce Betis est assez bien lancé pour "goûter" à l'Europe.


Isaac Moresi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Février 2014 - 18:30 30 jours de Liga: Le tiercé gagnant




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/kzK4DQTOKp
Lundi 25 Septembre - 09:43

AROUND THE GAME

DSCF0749
DSCF3251
DSCF8081
DSCF0837
DSCF6750
DSC_0601
DSCF6756
DSCF3151
hann23
DSC_0679
DSCF9438
DSCF0774
DSCF6660
DSCF8116
DSCF9207
DSCF9234
223
DSCF9351
DSCF8130
200
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image