FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Visages
Jeudi 21 Novembre 2013

Diego Costa; le Brésil dans les veines, l'Espagne sur le coeur


Tout commence le 7 octobre 1988 à Lagarto au Brésil, à ce moment-là personne ne se doute que le petit Diego allait devenir un grand joueur de football. Comme pour beaucoup de brésiliens, c'est la rue qui lui apprendra cet art. Un apprentissage qui a commencé difficilement et douloureusement. En effet, Diego souvent frappé par ses aînés, devait être fort pour surmonter cette situation. Il ne renonçait pas pour autant et chaque jour on le revoyait au terrain du quartier avec la même soif d'apprendre. C'est sûrement de cette période de son enfance que déteint le caractère bien trempé de Diego Costa. Retour sur un homme qui s'est vu grandir sur la péninsule hibérique.


Diego Costa (onlyfootball.fr)
Diego Costa (onlyfootball.fr)
Un parcours junior éclair. C'est seulement à 16 ans que Diego Costa est intégré dans une équipe de jeunes. Auparavent seule la rue lui avait appris le football. Il est repéré par le EC Barcelone - équipe brésilienne, il ne s'agit pas du FC Barcelone - et y passe deux ans de 2004 à 2006. Il sent que pour grandir, il allait devoir montrer l'étendu de son talent avec ce club pour espérer être déniché par un club plus prestigieux en Europe. En 2006, le Sponting Braga lui offre un premier contrat professionnel qu'il ne peut refuser. Après tout, ce club allait sûrement servir de tremplin pour le Brésilien.

Une carrière basée sur des prêts à répétition. Acheté par Braga, il n'y fait que six matchs, de plus avec l'équipe réserve. Le joueur ne plaît guère et il est prêté à Penafiel, club de seconde division portugaise. L'année suivante, l'Atletico Madrid sent que le jeune homme a du talent à revendre et décide de l'acheter au SP Braga. Il est cependant trop tôt pour le faire débuter avec l'équipe espagnole et il subit un nouveau prêt, de plus est, dans son ancien club, le SP Braga. Il y passe une saison, ou autrement dit, il passe une saison sur le banc. Peu satisfaits du rendement de Diego et de son d'implication dans l'équipe portugaise, il est prêté une saison au Celta Vigo, puis une autre à Albacete. Deux saisons bien plus convaincantes que les précédentes. L'Atletico lui prolonge son contrat mais décide à nouveau de le prêter. Une saison au Real Valladolid puis six mois au Rayo Vallecano. Diego évolue assez positivement et il est désormais temps de lui donner du crédit dans son club, un club dans lequel il n'a pas encore joué de match officiel, bien qu'il y soit lié depuis maintenant quatre ans.

Diego Costa lors de son étape au Rayo Vallecano (abc.es)
Diego Costa lors de son étape au Rayo Vallecano (abc.es)
L'éclosion d'un guerrier. C'est lors de la saison 2012-13 que Diego Costa débute dans l'ombre de Falcao et Adrian. Le plus souvent remplaçant, il ne se laisse pas abattre pour autant et attend tranquillement sa chance. C'est en Coupe d'Espagne qu'il commence à se faire un nom. En Coupe, les entraineurs ont l'habitude de faire jouer "les coiffeurs" ou plus justement dit les joueurs qui n'ont pas ou peu de protagonisme en championnat. Il participe activement à la victoire finale de cette Coupe d'Espagne dont il finit meilleur buteur avec huit buts en autant de matchs. Mieux même, il égalise à 1-1 en finale face à l'ennemi juré (le Real Madrid), avant de voir son équipe s'imposer lors des prolongations. L'entraîneur en place compte beaucoup sur lui et prétend en faire l'un de ses piliers pour la saison à venir. Falcao désormais à Monaco, Diego Costa prétend à une place de titulaire malgré l'arrivée de l'ex-barcelonais David Villa. Une paire qui va affoler le début de Liga 2013-14 et ce n'est peut-être qu'un début.

Retour sur un personnage hors du commun. Premier derby face au Real Madrid, et c'est la première fois que l'on voit le vrai visage de Costa. Entre Pepe, Ramos et Alonso, il n'hésite pas à provoquer, donner des coups, et si une bagarre venait à éclater? Pas de soucis il serait le premier à y mettre son poing. Un premier carton rouge face à Plzen en Europa League pour un tacle, monstrueux disons, qui énervera son coach, Diego Simeone. L'Argentin veillera tout de même à défendre son poulain car ce Costa, il va devenir fort, très fort selon lui. Mais d'où vient ce caractère? Un joueur que l'on admire mais que l'on déteste à la fois. Un ange ou un démon? Si l'on se réfère à son adolescence sûrement un démon, car faire passer des habits de contrebande n'est pas commun dans la formation de footballeur. Il faut aussi noter que Costa a été repéré par Braga lors d'un match où il était sensé être suspendu...! Un personnage inédit qui n'a sans aucun doute pas fini de faire parler de lui.

Petit "Best Of" des citations concernant Diego Costa.

"En grandissant, on m'a fait comprendre qu'un coup de coude était normal. La rue a été mon école."    - Diego Costa

"Je ne pouvais pas me contrôler, je ne respectais pas mes collègues. Une éducation m'aurait appris ces choses-là." - Diego Costa

"Bref, monsieur Costa, la prochaine fois, tes bruits de singe, tu les garderas..." - Geoffrey Kondogbia

"Dans une équipe, tu as toujours besoin d'un joueur comme ça" - Antoine Griezmann

"Le personnage est provocateur. Il joue un rôle, et il doit réussir à faire sortir plus d'un joueur de son match" - Damien Perquis

Espagne ou Brésil? (goal.com)
Espagne ou Brésil? (goal.com)
Et la sélection dans tout cela? Diego Costa est un Brésilien pure souche. Cependant, il habite en Espagne depuis 2007 et en 2013, il obtient la nationalité espagnole. Jamais convoqué en sélection, Diego Costa allait sans doute devoir se contenter de briller en club, mais bon, c'est déjà ça. Toutefois, ses performances ne laissent personne indifférent et Costa est convoqué pour deux rencontres amicales avec le Brésil (à ce moment-là, il n'est pas encore espagnol et ne peut, évidemment, pas porter le maillot de l'équipe Championne du Monde 2010), puis plus rien. Sa notoriété se fait grandissante et dans le même temps sa nationalité espagnole s'officialise. Un grand dilemme pour le joueur, d'autant plus que Scolari et Del Bosque souhaitent le faire venir dans leurs sélections. Le choix lui appartient, un choix cependant bien compliqué...

Un choix difficile. Que peut penser Diego Costa au moment de faire son choix? Premièrement il doit être très indécit! Car choisir entre la seule sélection à porter cinq étoiles sur son maillot et la meilleur sélection du moment qui vient de tout raffler depuis 2008 n'est sûrement pas un choix à la portée de tous. Au moment du choix, Costa peut penser que si le Brésil ne pense à lui que maintenant, ce n'est peut-être que pour contrarier les plans espagnols. Si je suis si bon, pourquoi Scolari ne m'a pas appelé avant? De plus le Brésil ne manque pas d'attaquants de pointe. Entre Fred, Jo voir même Hulk et Damiao, ce n'est sûrement pas là que la Seleçao doit se renforcer. Par contre en Espagne, le débat du "numéro 9" atteint son apogée à l'approche du Mondial. Que ce soit Negredo, Soldado, Torres, Llorente ou encore Villa, aucun ne donne vraie satisfaction.

Le moment tant attendu par les deux peuples. Ce sera finalement l'Espagne! Coup de tonnere au Brésil! Diego Costa s'explique, il était très difficile de choisir entre le pays qui est le sien, et celui qui lui a tout donné. Il a aussi ajouté "La bonne chose pour moi est de jouer ici, en Espagne. C'est ici que j'ai tout appris, ici que j'ai grandi footbalistiquement, alors pourquoi tourner le dos à la Roja". Son choix à été compliqué mais il se justifie en disant qu'il préfère jouer dans un pays où il se sent apprécié et où on le considère à sa juste valeur. "Du moment où je suis convoqué, que je joue 5, 10 ou 20 minutes ce n'est pas le problème, il faut simplement que peu à peu je m'impose en donnant le meilleur de moi". Voilà pour le choix de Costa, qui a maintenant été convoqué par Del Bosque pour deux matchs amicaux contre la Guinée Equatoriale et l'Afrique du Sud. Une opportunité de se montrer pour Costa? Non, car finalement il devra y renoncer pour cause de blessure. Il attend désormais certainement avec impatience les prochaines échéances internationales.



Scolari en totale réflexion (sambafoot.com)
Scolari en totale réflexion (sambafoot.com)
La réaction brésilienne ne s'est pas faite attendre. Le premier à avoir réagi à la décision de Diego Costa n'est autre que l'entraîneur de la Seleçao, Luiz Felipe Scolari. Pour le sélectionneur, c'est une véritable trahison. "Un Brésilien qui refuse le maillot qui pourrait lui permettre de disputer le Mondial dans son pays est forcément exclu de ma liste. Il tourne le dos à un rêve partagé par des millions de personnes. Il tourne le dos à une sélection qui a gagné cinq fois le Mondial et qui va le disputer devant ses fans !". Des paroles directes qui montrent l'énervement de Scolari qui avait pourtant convoqué le buteur de Madrid pour les deux prochains matchs amicaux du Brésil face au Honduras et au Chili.

Une campagne anti-Costa naît au Brésil. A Fortaleza où est tournée la nouvelle publicité pour une Volkswagen, on décide de mettre le slogan suivant "Cette voiture enchante le peuple brésilien, à la différence de Diego Costa". On met en scène une autre possible mésaventure de Costa. Un scénario digne de film me direz vous. "Penalty pour l'Espagne à la 90ème minute de la finale de la Coupe du monde face au Brésil, Diego s'avance et frappe... Au dessus ...!". A qui la faute selon les Espagnols? Tout simplement à l'entreprise allemande Volkswagen d'avoir créé cette campagne contre le joueur de l'Atletico Madrid... C'est qu'ils vont loin ces Brésiliens.

Voila c'est tout pour le moment au sujet de Diego Costa. Sa carrière reste longue, très longue et il est certain que nous n'avons pas encore fini de parler de lui.

Isaac Moresi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Novembre 2014 - 19:45 Regalo Di Natale




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/kzK4DQTOKp
Lundi 25 Septembre - 09:43

AROUND THE GAME

DSCF3452
DSCF6733
DSC_0436
leverkusen 7
21
hann9
DSCF9182
hann10
138
hann22
DSC_0734
DSCF9351
23
darmstadt4 (2)
DSC_0633
DSC_0619
hann20
DSC_0562
DSCF9758
DSCF3678
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image