FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Champion's League
Jeudi 24 Octobre 2013

Distribution de caviar


Une fois n’est pas coutume, pour ce troisième rendez-vous de Ligue des Champions, les meilleurs clubs européens ont mis les petits plats dans les grands. Outre les leçons de football distillées par le PSG et le Bayern, on notera la très belle opération de Dortmund face à Arsenal (1-2) et le retour du grand Chelsea de Mourinho. Le Real et l’Atletico de Madrid foncent droit vers les huitièmes alors que la Juventus et Porto commencent sérieusement à se poser des questions. Retour sur ce festival unique en Europe.


Distribution de caviar
Chelsea s'amuse, Marseille s'enlise. Face à une équipe de Schalke 04 encore invaincue dans cette Ligue des Champions, les Blues de Chelsea n'ont pourtant pas fait de détails (0-3). Solidaires et appliqués, à l'image du doublé de Torres (5e, 68e), les protégés de Mourinho s'octroient la première place du groupe E. Dans l'autre match, Bâle a laissé échapper une victoire qui lui tendait les bras face au Steaua Bucarest (1-1) et reste ancré en troisième position.

Rien ne va plus à Marseille, où les Phocéens se sont de nouveau inclinés contre Naples (1-2). Les Italiens étaient tout simplement meilleurs que leurs adversaires du soir. Avec trois défaites en autant de matches, les espoirs marseillais s'amenuisent. Néanmoins, la belle victoire de Dortmund sur la pelouse d'Arsenal (1-2) resserre les rangs au classement. Affaire à suivre.

Dortmund veut rééditer son exploit de l'an passé et pourquoi pas faire mieux ? (uefa.com)
Dortmund veut rééditer son exploit de l'an passé et pourquoi pas faire mieux ? (uefa.com)
Le sans-faute de l’Atletico. Tombé dans un groupe pas si évident que cela, l’Atletico Madrid se régale. Victorieux à Vienne face à l’Austria (0-3), les « guerriers » de Simeone engrangent leur troisième victoire d’affilée. Pendant ce temps-là, Porto s’incline à domicile contre le Zénith St-Petersburg (0-1) et abandonne sa deuxième place au profit des Russes.

Dans le groupe H, le Celtic Glasgow réalise la belle opération de la soirée en s’imposant sur ses terres face à l’Ajax (2-1). Privés de nombreux joueurs (6 au total), les Hoops ont su garder la tête froide et se mettent à rêver d’une qualification idyllique pour le tour suivant. Néanmoins, il faudra pour cela devancer un Milan combattif, qui a accroché le nul contre Barcelone à San Siro (1-1). Les Rossoneri ont pu compter sur un duo Kaká-Robinho aussi performant qu’à la belle époque (2006).

Les Matelassiers de l'Atletico son sur un nuage (uefa.com)
Les Matelassiers de l'Atletico son sur un nuage (uefa.com)
Leverkusen et Galatasaray brillent. Dans une poule A plutôt bien équilibrée, le Bayer Leverkusen a surclassé le Chakhtior Donetsk (4-0) et continue d’assurer en Ligue des Champions comme en championnat. Autrement plus compliqué, la petite mais très précieuse victoire de Manchester United aux dépens de la Real Sociedad (1-0). Les Mancuniens ont manqué de précision et se sont fait peur à quelques reprises mais l’essentiel est acquis.

Rencontre au sommet entre le Real Madrid et la Juventus, qui s’est soldée par une courte défaite de la Vieille Dame (2-1). Les Merengue peuvent une nouvelle fois remercier CR7, auteur d’un doublé (4e, 29e sp). Du coup, les Turinois se font dépasser par Galatasaray victorieux de Copenhague (3-1). L’équipe de Mancini a peut-être un énorme coup à jouer dans ce groupe B.

Tranquille comme le Bayern

Un gouffre abyssal. Une démonstration de football. Voilà ce à quoi ont assisté les spectateurs du côté de Munich et d’Anderlecht. Première victime, un Viktoria Plzen atomisé par le Bayern (5-0) sous l’impulsion de Ribéry, encore décisif hier soir (25e, 61e sp). La deuxième, une très jeune et inexpérimentée équipe d’Anderlecht qui s’est faite punir par un Zlatan Ibrahimovic des grands soirs (17e, 22e, 36e, 62e). Une boucherie dans tous les sens du terme.

Enfin, Manchester City repart de Moscou avec les trois points (1-2) et espère enfin accéder aux huitièmes de finale. Tout comme l’Olympiakos, qui est allé obtenir un bon point sur la pelouse du Benfica (1-1). A mi-chemin dans cette compétition, Il faudra réussir l’autre moitié du parcours pour espérer se qualifier.

Un Homme : Zlatan Ibrahimovic

(uefa.com)
(uefa.com)
« Zlatanesque ! ». Certes, c’est face à une très faible opposition que le géant suédois s’est illustré, mais tout de même, il n’est pas donné à tout le monde de claquer un quadruplé, surtout à l’extérieur. Déjà très inspiré en championnat face à Bastia (4-0), Ibrahimovic a encore inscrit des buts incroyables. L’attaquant du PSG semble marcher sur l’eau en ce moment et cela, pour le plus grand plaisir des supporters qui se régalent de ses gestes improbables.

Messi et Cristiano Ronaldo sont de véritables machines, qui exécutent froidement leurs adversaires. Zlatan Ibrahimovic, lui, est un artiste des temps modernes. Il crée au gré de ses inspirations et illumine le monde du football de son génie, si particulier.


Maxime Brandizi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Mai 2014 - 09:30 Decima

Jeudi 1 Mai 2014 - 08:00 Une finale sous la forme d’un derby




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

217
DSCF3251
DSCF6694
DSCF9560
leverkusen 6
15
dar7
DSCF3678
dortmund16
DSC_0454
dar3
DSCF9501
DSCF8020
hann10
darmstadt3
dortmund11
DSCF0867
leverkusen 7
196
DSCF8098
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image