FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Liga
Lundi 10 Décembre 2012

Du quintuplé de Falcao au record de Messi


Depuis cette saison 2012/13, la Liga a l'habitude de se jouer sur quatre jours, c'est à dire du vendredi soir jusqu'au lundi soir. Cette 15ème journée n'aura pas fait défaut à cette nouvelle coutume dans le championnat espagnol. Tout a commencé vendredi soir avec un match à énorme enjeu entre l'Espanyol Barcelone et le FC Séville, et se finira lundi soir par un duel mettant aux prises le Rayo et Saragosse. Ces deux matchs auront marqué le début et la fin d'un week-end où le Barça, Madrid et Valence entre autres se seront déplacés chez leurs rivaux en quête de précieux points. Revenons chronologiquement sur cette fin de semaine espagnole.


Du quintuplé de Falcao au record de Messi
L'Espanyol n'y arrive toujours pas. Vendredi 21h30, Stade Cornella-El Prat, Barcelone. Coup d'envoi d'un match importantissime pour l'autre équipe de Barcelone qui recevait un FC Séville mal en point. Ce match n'avait rien de nouveaux pour ces deux équipes, qui, dix jours plus tôt, s'étaient affontées en Coupe du Roi. Autant dire que les hommes de Javier Aguirre voulaient éviter le sort que leur avait réservé cette confrontation. Un match qui était le dernier de l'ancien coach de l'Espanyol en la personne de Mauricio Pochettino, une confrontation qui s'était soldée par un score sec en la faveur des Andalous (0-3). Cette fois-ci, la physionomie du match a été différente mais pas encore idéale pour l'Espanyol. Menant à deux reprises au score et jouant à un de plus durant la majeure partie de la seconde période, les Catalans se sont fait rejoindre au score... A la 90ème minute, grâce à l'inévitable Negredo ! Score final 2 buts partout, un score qui n'arrange personne. Deux points pris sur les quinze derniers possibles, à ce rythme là les coéquipiers de Simao n'iront pas très haut dans le classement cette saison.  

Un samedi en Espagne. Samedi en plein milieu d'après midi, Getafe surprenant sixième au classement se déplaçait à San Sebastian pour y affronter la Real Sociedad pour un duel entre deux équipes figurant dans la première moitié du classement. Un but des Madrilènes à la 86ème paraissait offrir le succès aux hommes entraînés par Luis Garcia, mais dans les arrêts de jeu un but de Martínez équilibrera les débats (1-1). En fin d'après midi, Malaga recevait Grenade et comme il y a deux semaines en championnat dans leur antre, l'addition aura été sévère (4-0). Les hommes de Manuel Pellegrini reprennent provisoirement la quatrième place en attendant le match Bétis-Barcelone de dimanche. A 20h00, le grand Real Madrid se déplaçait à Valladolid. Un match sans suspense à première vue, mais contre toutes attentes ce fut plus dur que prévu. Menés 1-0 puis 2-1 les hommes de Mourinho auront su renverser la vapeur pour s'imposer (2-3) grâce à deux réalisations de Ozil, dont un magnifique coup franc. En clôture de ce samedi, Osasuna recevait à Pampelune le FC Valence. Premier match de championnat pour le nouvel entraîneur valencian. Grâce à un but de Soldado (0-1), on se dirige vers le début d'une série que tous les supporters de Valence espèrent longue.

Radamel Falcao très inspiré face au Deportivo (sport.es)
Radamel Falcao très inspiré face au Deportivo (sport.es)
Un dimanche qui a commencé bien tôt. Douze heures pile, un coup de sifflet retentit dans le stade Ciutat de Valencia, c'est le début d'un dimanche en Liga, mais surtout le début d'un match mettant aux prises Levante et Majorque. En l'espace de quinze minutes, les joueurs d'Ignaciao Martínez auront mis un poker de buts aux hommes des Baléares. En effet entre la 43ème minute et la 58ème, les Valencians auront littéralement démoli des adversaires bien trop fébriles en défense. Score sans appel,, 4 buts à rien. Un peu plus tard dans la journée, l'Athletic Bilbao recevait le Celta Vigo en quête d'une seconde victoire hors de ses bases et qui reste sur trois matchs sans perdre. L'Athletic mal classé en Liga et éliminé de l'Europa League se devait de se donner un nouveau départ dans cette Liga qu'ils ont pour habitude d'achever dans la première moitié du tableau. Un but aura suffit pour sceller l'issue de cette rencontre. Aduriz auteur du but de la victoire aura fait exploser un stade qui en redemande, et qui souhaite revoir les siens jouer une place en Europe.

Une fin de journée riche en buts. A 19h00, l'Atletico Madrid recevait le Deportivo et devait se refaire une santé. Quoi de mieux que de se frotter à un reléguable pour effacer les deux revers subis en une semaine face au rival madrilène et face au Viktoria Plzen en Europa League ? Le Depor ne se déplaçait pas à Madrid en touriste, puisque désormais seules les victoires comptent. En effet sa position de reléguable n'a rien de confortable. A la 28ème minute, Diego Costa ouvrira les ostilités en inscrivant le 1-0 pour les Madrilènes. Par la suite, le match ne porte plus qu'un nom et un prénom; Falcao Radamel, 26 ans, Colombie. L'ancien joueur de Porto s'est permis le luxe d'inscrire cinq buts et de simplement terrasser à lui seul cette équipe de La Corogne. Rien ne va plus pour les Galiciens qui tombent à la dernière place du classement. Pour conclure ce dimanche, le FC Barcelone se rendait à Séville pour y affronter le Bétis surprenant vainqueur face au Real Madrid dans ce même stade il y a quinze jours. Un match où Messi était très attendu car un doublé lors de ce match lui permettrait de devancer le mythique Gerd Müller et ses 85 buts en une année civile. Deux réalisations de Messi en début de match pouvaient faire penser que ce match allait être une correction, et bien non! Un but sévillan à la 39ème minute allait venir compliquer ce match. Finalement rien ne bougera jusqu'au terme de la rencontre (1-2). Statu quo sur le podium de la Liga.

A suivre lundi soir (21h00) le dernier match de cette 15ème journée. Le Rayo Vallecano reçoit Saragosse, un match qui promet d'être serré entre les 12ème et 14ème de la Liga BBVA.



Un homme : Lionel Messi

Messi célébrant son premier but face au Bétis (elmundodeportivo.es)
Messi célébrant son premier but face au Bétis (elmundodeportivo.es)
Un prodige précoce. Le 24 juin 1987, bien peu de gens pouvaient se douter qu'une légende poussait son premier cri. Aujourd'hui, il n'a que 25 ans et il est déjà sans doute le plus grand joueur que le football ait connu. Il a un palmarès incroyable en club (5 Liga, 3 Champion's League, 2 Coupes du Roi, 5 Supercoupes d'Espagne, 2 Supercoupe d'Europe et 2 Mondiaux des Clubs) un peu ternis par son palmarès vierge en équipe nationale mais peu importe, car il est encore jeune. Il a déjà à son compteur trois Ballons d'Or et est en bonne position pour en ravir un quatrième consécutif en janvier prochain, ce qui serait historique. Malgré son jeune âge, il est déjà le meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone avec 283 réalisations (série en cours). Il est aussi le deuxième meilleur buteur de la Champion's League avec 56 réalisations. Il n'est qu'à 15 buts de Raúl qui occupe la première place du classement, mais qui à son âge, n'en avait inscrit que 12...

Une barre mythique effacée. Depuis quelques semaines, ce record est dans la bouche de tous les supporters du FC Barcelone. 85 un chiffre comme un autre, mais aussi un chiffre qui représentait jusqu'à ce dimanche soir un record. Le célèbre allemand Gerd Müller avait inscrit 85 buts toutes compétitions confondues tout au long de l'année 1972. Désormais ce record a été effacé par le lutin argentin. On voyait déjà ce record tomber mercredi soir face à Benfica, mais Messi n'aura pas trouvé le chemin des filets, pire il se sera même blessé en fin de match. Heureusement pour lui ce ne fût qu'une égratignure et ce dimanche il a pu fouler la pelouse du Bétis Séville. Mieux même il a battu le record de Gerd Müller en inscrivant deux buts face au Bétis et place désormais ce record à 86 unités. Un record qui pourrait encore être amélioré, il est vrai qu'il lui reste encore deux matchs de Liga et un match de Coupe du Roi avant d'achever cette année 2012. Nous sommes en présence d'un génie qui a encore le temps devant lui, et qui n'a surment pas encore offert au monde tout les tours de magie qu'il possède. 


Isaac Moresi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Février 2014 - 18:30 30 jours de Liga: Le tiercé gagnant




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF9438
008
dortmund 15
DSCF6730
DSC_0671
DSCF9207
hann9
DSC_0668
hann5
hann23
DSCF9596
DSCF9758
DSCF9385
DSC_0553
DSCF9675
DSCF9641
200
DSCF6632
DSCF9438
8
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image