FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Cinéma
Vendredi 22 Mars 2013

FIFF - "As One" La réconciliation par la compétition


En sport, la compétition donne souvent naissance à de singulières rivalités. Les célèbres "derby" entre clubs d'une même ville dans le football en attestent. Imaginez donc Manchester United et Manchester City devant s'unir pour représenter d'un seul écusson leur ville, inimaginable pensez-vous? Et bien c'est un peu cela l'histoire du film "As One" du réalisateur sud-coréen Moon Hyun-sung, sauf que dans son scénario l'aspect politique rajoute une dimension de plus, rend Corée du Nord et Corée du Sud unies pour les Championnats du monde de tennis de table de 1993 à "Chiba" (Japon). Le plus incroyable, c'est que l'histoire est vraie et que ça ne s'est plus reproduit depuis!


FIFF - "As One" La réconciliation par la compétition
Une caméra très sportive. Plutôt que de commencer par introduire le contexte politique par des images politiques. Le réalisateur choisit de nous faire pénétrer directement dans le vif du sujet. On se retrouve plongé dès lors en 1991 durant les Jeux asiatiques, où l'une des demi-finales dame de tennis de table oppose Ri Bunhui (Corée du nord) et Hyun Jung-hwa (Corée du sud).

Si l'on est quelque peu informé sur le sujet avant d'aller voir le film, on peut facilement sentir la frontière à la fois étroite et vaste qui sépare les deux Etats, ceci symbolisé par les deux championnes, qui se ressemblent beaucoup de par leur détermination, mais se différencie tout autant par leurs motivations. On le ressent vraiment en un clin d'oeil. L'une joue pour la nation (Ri Bunhui), le drapeau la porte, lui est plus important qu'elle, tandis que l'autre (Hyun Jung-hwa) porte le drapeau, elle concours pour son pays, mais le fait par plaisir et non par devoir comme sa rivale.

Comme on le disait au début, tout cela saute aux yeux en quelques secondes de part les prises de vues du réalisateur. Moon Hyun-sung, et cela n'est pas pour nous déplaire, a parfaitement su exploiter sa caméra pour donner une agréable crédibilité aux parties du film mettant en avant les matches. D'en haut, de côté, sur la main, sur la balle, on aura pu apprécier l'art du "top spin" sous tous les angles. Avec habileté, il impose un joli tour de force à ses spectateurs. On a vraiment l'impression de revivre complètement cette compétition, qui date pourtant de 1993. De plus, en accordant également une part de l'action dans la compétition de manière séquentielle aux commentateurs sportifs, le réalisateur sud-coréen nous offre un véritable match dans le match. Sous forme de joutes verbales, ceux-ci sont un peu les clowns de ce "biopic" avec toujours un "auguste" et un "clown blanc".

Ri Bunhui et Hyun Jung-hwa, deux pongistes qui ont écrit l'histoire de leur sport (www.filmsmash.com)
Ri Bunhui et Hyun Jung-hwa, deux pongistes qui ont écrit l'histoire de leur sport (www.filmsmash.com)
Synopsis. En 1991, les deux Corées décident de former une équipe féminine unifiée pour les championnats du monde de tennis de table organisés à Chiba, au Japon. Adversaires dans un passé récent et profondément différentes dans leurs vies de tous les jours, les championnes Ri Bunhui (Corée du nord) et Hyun Jung-hwa (Corée du sud) doivent apprendre à vivre ensemble afin de tendre vers un but commun.



FIFF - "As One" La réconciliation par la compétition
Notre avis : Pas mal. Avec ce bel étalage visuel et comique, il est impossible de ne pas être séduit par "As One". Malheureusement, au fil du de la projection, certains personnages prennent des traits caricaturaux et perdent leurs singularités, ce qui retire l'immédiate empathie que l'on ressentait durant la première heure du film. De plus, on voit toute l'influence culturelle qu'ont les pongistes sud-coréens sur les pongistes nord-coréens sans entrevoir un seul instant l'inverse. L'histoire est belle et c'est un beau message de paix envoyé par son initiateur. Seulement, elle est entachée de quelques imperfections notables, qui enlève de la saveur et de la valeur au film. Evidemment, rien qui n'empêche de passer deux heures très plaisantes visuellement, qui font découvrir un peu de l'histoire coréenne. 


Prochaine séance le vendredi 22 mars à 12h15, Rex 3.




Franck Guggisberg-Boukerdous

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Mars 2013 - 22:00 FIFF - "Goon", l'homme qui restait de glace




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/prt42mOoNX
Jeudi 21 Septembre - 09:43

AROUND THE GAME

DSCF6181
DSCF9385
DSCF8078
DSCF3064
DSC_0671
DSC_0633
DSCF6726
DSCF7917
DSCF8130
DSCF9351
217
DSCF3521
DSCF9560
DSC_0557
14
darmstadt3
5
DSC_0563
dortmund2
DSCF9385
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image