FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Cinéma
Lundi 18 Mars 2013

FIFF - "Hermano" Entre espoir et désillusion


"Hermano", pour ceux qui ne parleraient pas l'espagnol, sachez que cela signifie littéralement "frère" en français. Voilà un beau mot pour un film, tant les histoires de fratrie sont immuables. Ce long-métrage sorti en 2010, qui est le premier du réalisateur vénézuélien Marcel Rasquin, nous emmène vers le tournant de la vie de deux hermanos au moment où il leur est offert de faire décoller leurs jeunes carrières de footballeurs. Prêts à embarquer pour une petite séance de décryptage?


FIFF - "Hermano" Entre espoir et désillusion
Un film tragi-comique. Ce qui est certain, c'est que du début à la fin de la projection vous serez plongés dans l'univers que le réalisateur a décidé de créer. Alliant répliques faites de mots d'argot et de blagues douteuses mais innocentes à la fois, le long-métrage de Rasquin reproduit parfaitement le modèle relationnel classique des jeunes footballeurs d'aujourd'hui comme on pourrait se l'imaginer de manière picturale. Des garçons qui respectent en tout point leurs mamans, mais qui se vantent dans le même temps de soumettre les autres femmes. La puberté a sa franchise que l'âge adulte renie... Cet humour à l'état "brut" apporte tout son ton au film et ne se révèle presque jamais de mauvais goût, car il se veut finalement très réaliste, d'autant plus quand on constate au fil du long-métrage que ce comique de parole contraste parfaitement avec la situation tragique des personnages. Une maman obligée d'emprunter de l'argent sale à un de ses fils pour acheter les ingrédients dont elle a besoin pour vendre ses gâteaux, des enfants de dix ans qui rackettent au couteau un adolescent de 17 ans, bref, un enfer dépeint sur terre. 

Cependant, on trouve facilement quelque chose d'exaltant dans cette production vénézuélienne. Peut-être justement parce qu'on est constamment tiraillé dans cette oscillation entre espoir et désillusion. Tout au long de la projection, on est gagné par une étrange impression d'impasse. Dès que les choses s'arrangent, elles finissent tout de même par être avortées. D'ailleurs, "avorter" n'est pas étranger au film, mais on ne vous en dira pas plus soyez rassurés! Ce qu'on peut en revanche vous révéler, c'est que "Hermano" est assurément un film violent, peut-être trop d'ailleurs. Il est naturel lorsqu'on on aborde un univers violent de montrer de la violence, mais il y'a un stade où elle n'a plus sa place. On a envie de dire quelque peu vulgairement, "Trop de bruit pour pas grand chose" vers la fin du film. Surtout qu'on peut aisément ressentir dans la scène finale, que l'oeil du réalisateur a fait preuve de confusion, voire de précipitation. On ne va pas lui jeter la pierre, après tout il est bien connu que le cinéma impose une limite de temps à ses bijoux, ce qui peut malheureusement parfois sonner le "bémol" d'un film. 

Marcel Rasquin, réalisateur d'Hermano (quepasamagazineblog.blogspot.com)
Marcel Rasquin, réalisateur d'Hermano (quepasamagazineblog.blogspot.com)
Synopsis. Daniel et Julio sont deux jeunes footballeurs amateurs extrêmement doués. Les garçons ont été élevés ensemble comme des frères, mais, désormais, Julio multiplie les combines louches pour nourrir la famille et, contrairement à Daniel, il n'a pas le temps de rêver à un avenir dans le football professionnel. Un jour pourtant, un recruteur du prestigieux Caracas FC frappe à leur porte... 

Synopsis tiré du programme du FIFF 

Hermano, l'histoire de deux frères à la fois déchirés et unis (trustmovies.blogspot.com)
Hermano, l'histoire de deux frères à la fois déchirés et unis (trustmovies.blogspot.com)


FIFF - "Hermano" Entre espoir et désillusion
Notre avis : pas malDifficile de se faire un avis inamovible sur ce film. Il est digeste, l'heure et demie passe comme si de rien était, on a pas le temps de s'ennuyer. On pourrait imaginer une comparaison avec des scénarios de films américains sur le hip-hop, avec l'espoir de se sortir de la misère mêlé aux préoccupations d'un adolescent ordinaire. Pour un premier long-métrage, Marcel Rasquin s'est fait l'auteur d'une belle histoire, de là à parler de chef-d'oeuvre... 

Prochaine séance le vendredi 22 mars à 18h00, Rex 2.


Franck Guggisberg-Boukerdous

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Mars 2013 - 22:00 FIFF - "Goon", l'homme qui restait de glace




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/prt42mOoNX
Jeudi 21 Septembre - 09:43

AROUND THE GAME

leverkusen 2
228
hann1
DSCF7996
134
dortmund2
DSCF9521
DSCF8130
dar12
DSCF7837
darmstadt
dortmund 15
hann12
dortmund16
18
DSC_0544
DSCF9182
019
DSC_0701
DSC_0668
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image