FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
CAN 2013
Mardi 22 Janvier 2013

Groupe D: Le "hold-up" tunisien


Absente lors de la dernière édition de la CAN, l'Algérie de Vahid Halilodzic affrontait à 19H00 la Tunisie de Sami Trabelsi pour le compte du groupe D. Etonnement avant ce match, les deux équipes maghrébines ne s'étaient encore jamais jouées durant une Coupe d'Afrique des nations. Autant dire que ce contexte allait donc rajouter encore un peu plus de piment à une rivalité déjà très affirmée entre les deux formations. Epilogue des sept premiers matchs de cette CAN 2013.


Groupe D: Le "hold-up" tunisien
On parle souvent de "match avant le match". Et bien à dire vrai, c'est un peu l'idée survenue peu de temps avant la fin de la rencontre Côte d'Ivoire - Togo, au moment où l'on pouvait admirer les gigantesques drapeaux algériens se déployer dans les fantomatiques tribunes du stade de Rustenburg. Venus en nombre (près de 700 algériens débarqués par trois charters prévus pour l'occasion), les supporters des "fennecs" n'ont pas attendu le coup d'envoi pour donner de la voix. L'avant-match était donc remporté et augurait une suite festive au vainqueur de l'édition de 1990. Jusque-là et au vu des matchs de préparation tunisiens, on avait du mal à imaginer comment la Tunisie réussirait à vaincre une Algérie certes en reconstruction, mais disposant de jeunes talents à foison tel que Sofiane Feghouli (FC Valence) ou encore Foued Kadir (Olympique de Marseille). On avait effectivement du mal à l'imaginer et pourtant on le verra, l'expérience aura fini par avoir raison sur la fougue. 

Dès l'entame de la partie, les Algériens prenaient un départ "tambour battant", laissant ainsi miroiter une certaine confiance dans leur jeu. Ceci se confirmera dès la 12ème minute par un bon centre de Lacen sur la tête de Slimani, alors bien placé au point de penalty. L'attaquant algérien signalé à tort en position de hors-jeu, poussait le gardien tunisien à la parade. Auparavant à la 6ème minute de jeu, Issam Jemma (Tunisie) sortait sur blessure pour le plus grand malheur de son entraineur. Espérons que le premier match de l'attaquant des "Aigles de Carthage" dans ce tournoi ne sera pas le dernier! Dans la continuité de leur bonne entame de match, les "Fennecs" s'employaient à poser le pied sur le ballon. Les Tunisiens quant à eux, retranchés dans leur moitié de terrain, adoptait une stratégie de contre des plus stériles.

C'est donc logiquement qu'à la 29ème minute, l'Algérie passait à quelques centimètres de la récompense. Sur un nouveau débordement de Feghouli à gauche de la cage tunisienne, le joueur de Valence pouvait idéalement servir son coéquipier Slimani, qui ajustait cette fois une tête de toute beauté s'écrasant finalement sur la barre transversale. Le facteur chance était vraisemblablement dans le camp tunisien ce soir. On notera tout de même que dans cette première mi-temps, l'ultime action est à accordée au bénéfice des hommes de Trabelsi. En effet à la 43ème minute de jeu, sur un coup-franc offensif "bazardé" par les Algériens, le joueur d'Evian Khlifa venait conclure d'une bonne frappe un contre de soixante mètres. Le gardien algérien M'Bohli se trouvait cependant sur la trajectoire. 

Un supporter algérien symbolisant l'importante mobilisation pour ce match (dzayarfoot.blogspot.com)
Un supporter algérien symbolisant l'importante mobilisation pour ce match (dzayarfoot.blogspot.com)
Au début du second acte, on sentait de plus en plus que le match perdait en intensité. N'oublions tout de même pas de signaler qu'il a fait près de trente degrés aujourd'hui au stade du Rustenburg. L'arbitre sénégalais de la rencontre a même interrompu la partie aux alentours de la 80ème minute pour permettre aux joueurs des deux équipes d'aller rapidement se désaltérer! Cette deuxième mi-temps ne favorisait donc évidemment pas le jeu. Et plutôt que de s'obstiner dans la création, l'Algérie aurait peut-être du imiter le pragmatisme de son adversaire.

Car après plusieurs tentatives plus ou moins franches, dont une qui aurait pu aboutir à un penalty en faveur des "fennecs", les Algériens se feront surprendre dans les arrêts de jeu sur un énième contre tunisien, qui pour le coup n'aura rien eu de stérile. Venu de l'aile gauche, le jeune talent M'Sakni peut-être jusqu'alors moins en vu que ses homologues algériens, a tout simplement mystifié M'Bohli. Stupeur, déception, désillusion font alors irruption dans les tribunes en lieu et place de la joie des drapeaux, rappelant ainsi l'esprit fantomatique qui y régnait avant la venue des supporters algériens. Leurs joueurs tenteront bien de revenir dans les dernières minutes, en vain. Le "hold-up" tunisien a parfaitement su taire la fougue des joueurs algériens, sûrement un peu naïfs sur la fin. 

Cependant, leur naïveté, les Algériens devront plutôt s'employer à la façonner s'ils veulent se qualifier. Ca ne sera de toute évidence pas en étant plus retenu ou plus défensif, que l'Algérie parviendra à inverser la tendance. Car en réalité, les hommes d'Halilodzic n'ont pas grand chose à se reprocher dans leurs intentions, reste simplement à corriger la finition. Le problème, c'est que le Togo les attend déjà samedi et la Côte d'Ivoire pas plus tard que mercredi. On saura du moins ce jour-là si Vahid Halilodzic aura été aussi malin que l'ont été les Tunisiens ce soir. 


Franck Guggisberg-Boukerdous

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Février 2013 - 14:40 Bilan de la CAN 2013: Le brelan de trois perdant




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF9501
DSCF9560
darmstad2
DSCF9685
167
DSCF3120
108
DSCF9351
DSC_0722
169
DSC_0734
choreo
DSCF9444
DSCF9620
hann23
DSCF8130
DSC_0547
hahn16
hann1
DSCF9519
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image