FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Au coeur de l'Amérique latine
Dimanche 1 Décembre 2013

Imprévisible argentine


Alors que le froid hivernal s'abat sur l'Europe, on se voit mal refuser un peu d'exotisme. Pour les dernières journées de la phase "inicial" de sa première division, FI vous dresse une mini-série de trois articles sur le championnat argentin. Dans ce premier épisode, on vous peint la toile de fond à grands coups de rivalités, de rebondissements et de... papauté. Saignant, le steak.


Quand JR quitte Dallas pour l'Amérique du Sud.
Quand JR quitte Dallas pour l'Amérique du Sud.
Le script commença en juillet alors que se jouaient les matchs amicaux. Dans le nord-ouest, l’équipe chérie du pape, San Lorenzo, attendait la venue du grand Boca Juniors pour les derniers ajustements. Ce match n’aura finalement jamais lieu…  La veille, dans les journaux, on annonçait un affrontement entre « hinchas » de Boca ; la sécurité se voyait renforcé aux abords du stade et permettez-moi de le dire : un dimanche footballistique normal en tenant compte de la ferveur populaire qu’engendre chaque duel !

Après plus de vingt heures de trajet en car, les deux « barras » (clans) politiques de Boca s’affrontèrent loin du stade afin d’éviter tout problème policier. Bilan et conséquence de l’affrontement : 2 morts,  l’abandon du secteur visiteur et une stricte restriction des entrées pour ceux n’ayant aucune carte de membre. Triste réalité de la politique argentine ; les dirigeants ayant pris part à la décision finale sont justement ceux de Boca et des autres grands d’Argentine qui affichent des bénéfices monstrueux avec ou sans secteur visiteur… Hasard du championnat, la 14e journée allait définir qui allait prendre les rênes du championnat et ce duel allait opposer… San Lorenzo à Boca !
 
Le grand départ. Après la chute d’Independiente en deuxième division, Boca Juniors devenait le seul club argentin à avoir jouer uniquement dans la catégorie reine ! Comme chaque année, les apparitions publiques de Riquelme ont bouleversé l’équipe, mais aussi les nombreux changements dans l'effectif, et le retour de l’expérimenté Fernando Gago (ex-Real). Après un début de championnat mitigé, les bosteros se retrouvaient bien loin de Newell’s Old Boys, ancien club de Tata Martino aujourd’hui entraîneur du Barca. Déjà vainqueur du dernier championnat, l’équipe de Rosario faisait figure de grande favorite et ne manquait pas son départ avec l’apport de joueurs tels que Trezeguet (ex-Juventus) et M. Rodriguez (ex-Liverpool) ! River Plate, l’autre club fort de Buenos Aires sombrait dans les profondeurs du classement tout comme Racing qui voyait la zone de relégation s’approcher.

Le déclic des "clásicos". Toujours programmé au milieu du championnat, hasard du tirage au sort ou commun accord avantageux, le super-clásico entre River Plate et Boca Juniors se déroulait le 6 octobre au Monumental. Après un match triste en occasion, c’est Boca qui s’imposait 1-0 dans un stade alors renommé Mudomental, un stade « muet » sans public visiteur. Boca revenait aux affaires et luttait donc pour la seconde place avec San Lorenzo, surprise du championnat.

Quant à l’équipe de Newell’s, elle se baladait tranquillement en tête du championnat avec le titre au bout des doigts. Deux journées après le clásico de la capitale se jouait celui de Rosario : Rosario Central contre Newell’s. Contrairement au premier derby, on a pu assister à un match spectaculaire avec à la clé, une victoire des hôtes sur le score de 2 à 1. Alors que Boca reprenait espoir, les leaders perdaient gentiment de leur aura et allaient enchaîner une série de trois matchs nuls. La saison, en Argentine, peut se joueur sur un match particulier !  
Sans argent, le Pape François fera-t-il aussi bien que Nasser Al-Khelaïfi ?
Sans argent, le Pape François fera-t-il aussi bien que Nasser Al-Khelaïfi ?

Un final palpitant. Depuis un mois, les confrontations directes prennent de la valeur, les favoris perdent des plumes et les outsiders reviennent dans la course. San Lorenzo a pris la tête du championnat au dépend de Boca après une terne victoire 1-0. Résultat de ce chaotique championnat : 8 équipes en 5 petits points ! De plus, les chocs au sommet ne s’arrêtent pas et les deux dernières journées nous réservent pas moins de cinq matchs décisifs. Un petit résumé des équipes et du programme s’impose.
 
San Lorenzo, 31 points, leader du championnat depuis sa victoire contre Boca début novembre, est en pleine confiance et est à la recherche de son 12e titre national. Néanmoins, l’équipe s’attaque à deux gros poids du championnat, en l’occurrence Estudiantes La Plata (7e) et Vélez Sarsfield (5e), mais peut compter sur le meilleur buteur du championnat, Piatti. Sans compter le soutien du ciel.

Newell’s, 30 points, après un départ tonitruant, a peiné rester au contact des meilleurs mais finalement luttera jusqu’à la fin. Le duo Rodriguez-Trezeguet et le défenseur Heinze (ex-Roma) sont les principaux atouts du club pour gagner ce qui leur était promis. Un match à priori facile contre All Boys (15e) les attend avant de terminer contre Lanús (3e), l’équipe en forme du moment.

Lanús, 29 points, actuel troisième du championnat après avoir remonté plus de 15 points de retard lors de deux derniers mois. Malgré leur participation à la Sudamericana (Europa League), les grenats font peur et ne se fatiguent pas ! Une probable finale les attend après leur succès au match aller 2-1 face à Libertad de  Paraguay. Cependant, l’équipe complètement remodelée à l’inter-saison affrontera Boca Juniors (6e) avec 3 ex-joueurs de Boca dont les deux attanquants de pointe et Newell’s (2e).

Arsenal Sarandí, 29 points, depuis seulement dix ans en Première Division, est une des seules nouvelles équipes à ne pas être retombées après son ascension. Personne ne parie sur elle mais la team a toujours son mot à dire dans la lutte finale. Un match contre Belgrano (11e) et un déplacement chez l’Atlético de Rafaela (8e) est au programme.

Vélez Sarsfield, 27 points, est l’équipe phare de ces dernières années avec cinq titres depuis 2005. Après un mauvais départ, elle peut espérer gagner le titre un an après son ultime sacre. Pour cela, elle devra se défaire des derniers Colón de Santa Fe et des leaders du championnat !

Arsenal Sarandi, et s'enhardit.
Arsenal Sarandi, et s'enhardit.
Boca Juniors, 27 points, club de tous les superlatifs : club le plus titré internationalement avec le Milan AC, club le plus titré d’Amérique du Sud, meilleur club sud-américain du XXIe siècle, meilleurs supporters du monde, … Depuis quelques années, l’équipe souffre de sa réputation et peine à conquérir un autre titre. Boca a perdu la dernière finale de la Libertador (Champions League) contre Corinthians du Brésil et ne fait que de changer ses joueurs à cause de leur comportement extra-sportif. Maradona ne veut plus aller voir de match tant que Riquelme, le numéro 10, « dirigera » l’équipe depuis le terrain. Cela ne les empêche pas d’être toujours proche du grâle et vont tenter de profiter de la fatigue de Lanús et du manque d’expérience de Gimnasia La Plata (11e) pour espérer gagner le championnat.

Estudiantes La Plata, 26 points -, avec l’apport de Verón (ex-Inter de Milan), l’équipe a pu gagner un titre en 2006 mais depuis joue les milieux du classement. Cette année, elle n’a que très peu de chance de gagner le titre et doit absolument gagner ces deux derniers matchs contre les leaders et Tigre (16e).
 
Atlético de Rafaela, 25 points - et un match en moins, devrait compter 6 points en plus si son match non-joué contre Colón leur apporte les 3 points et son prochain match contre Tigre les voit s’imposer. De même que pour Arsenal, contre qui ils joueront, personne ne les voit gagner le championnat. 

A suivre...

De Buenos Aires,

Pierre Millasson

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Décembre 2013 - 18:35 Imprévisible argentine - épisode 2

Jeudi 22 Août 2013 - 16:51 La réalité cubaine




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/pzZ3Ti8ktq
Dimanche 22 Octobre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF3508
DSCF7864
8
DSC_0671
hann9
5
200
DSCF3452
DSCF9585
fanhaus
DSCF9521
DSCF7917
DSC_0529
hann23
217
DSCF6763
DSCF9176
hann5
DSCF0763
DSC_0454
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image