FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Série A
Lundi 21 Janvier 2013

La Juve maintient les distances


Naples ayant récupéré les deux points qui lui avaient été ôtés, la Juventus avait de quoi se mettre sérieusement à trembler. En effet, les hommes de Walter Mazzarri rejoignaient ainsi la Lazio à 3 petites unités de la Vieille Dame. Cependant, grâce à sa victoire sur un score fleuve face à Udinese (4-0) et aux nuls de ses poursuivants, la Juve, qui avait mal commencé la nouvelle année solaire, reprend ses distances. Toutefois, les bianconeri n'ont pas convaincu de par le jeu qu'ils ont exprimé et doivent ainsi rester bien vigilants. Nul doute que le match aller de la première demi-finale de la Coupe d'Italie (mardi 21 à Turin) entre les champions en titre et la Lazio apportera quelques réponses quant aux réelles possibilités des capitolins d'aller chercher le Graal.


La Juve maintient les distances
Face à Udinese, Pirlo et compagnie qui avait déjà chuté de façon surprenante il y a deux semaines face à la Samdporia et qui avait concédé le nul à Parme dimanche dernier, cherchaient la victoire afin d'apaiser l'environnement et de se remettre dans le bain après la trêve de Noël. La tâche ne s'annonçait pas des plus simples face à la renommée équipe d'Udinese. Mais l'équipe entraînée par Francesco Guidolin, qui fêtait sa 500e présence sur le banc d'une équipe de Série A, aura trop facilement abdiqué. De nature pâlichonne hors de sa propre enceinte sportive et privé de son meneur d'hommes Totò Di Natale, laissé au repos jusqu'à la 51e par Guidolin, le club d'Udine donnait l'impression de se savoir déjà défait avant même d'avoir pu en découdre. Ainsi, grâce à deux belles réussites du jeune talent Paul Pogba, le club turinois a pu renoué avec la victoire.

En revanche, dans le big match du week-end, Naples, aux anges après avoir récupéré deux précieuses unités au classement, n'a pas réussi à se défaire de la redoutable armada de Florence (1-1). La Fiorentina, après avoir subit un inattendu coup d'arrêt au Stade Artemio Franchi face à Pescare il y a deux semaines, se devait de réagir. Cependant, face à une équipe de Naples au moral galvanisé, la viola a dû concéder le nul et aurait même pu s'incliner si son jeune gardien Neto n'avait pas sauvé la baraque à plusieurs reprises.

De son côté, si elle n'a toujours pas interrompu sa série de résultats positifs, la Lazio n'est pas parvenue à engranger plus d'une unité à l'Olimpico de Rome (2-2) face à une équipe de Palerme en quête de points pour s'extirper des bas-fonds de la Série A. La troupe de Vladimir Petkovic aurait même plus courber l'échine pour la première fois depuis le 4 novembre si le Brésilien Hernanes n'avait pas égalisé à cinq minutes du terme.

Le joyau Paul Pogba a mis le feu aux poudre ce week-end (Ansa)
Le joyau Paul Pogba a mis le feu aux poudre ce week-end (Ansa)
L'Olimpico, vingt-quatre heures après avoir accueilli la rencontre entre la Lazio et Palerme était le théâtre qui avai l'honneur d'avoir le posticipo à l'affiche : Rome-Inter. Er capitano Francesco Totti a ouvert la marque à la 22e minute en transformant un pénalty accordé suite à une faute commise sur le giallorosso Bradley. Mais l'Argentin chauve à la queue de rat Rodrigo Palacio remettait définitivement les compteurs à zéro (1-1) en reprenant un caviar offert par son coéquipier Guarin.

L'AC Milan se devait quant à lui impérativement d'empocher les trois points face à Bologne à domicile. Les rossoneri, dont les bonnes phases de jeu continuent immanquablement de s'alterner avec celles les plus stériles, ont somme toute eu les rênes du jeu quatre-vingt dix minutes durant. Le club le plus titré du monde a finalement passé l'épaule dans un premier temps grâce à un but chanceux de Pazzini avant de doubler la mise toujours par le biais d'une réussite, cette-fois ci de haute facture, du même bomber de Peschia. Giampaolo Pazzini, confirme son statut de bête noir de l'équipe Bolognaise, lui qui aura réalisé cinq buts lors des deux confrontations face à Bologne. Les milanisti profitent certes du faux-pas de l'AS Rome pour grappiller une place au classement, mais la 3e place synonyme de Ligue des Champions reste toujours hors de portée à neuf points.

Les deux équipes de Gênes sont toujours et encore au plus mal. Les rossoblù de Gênes se sont inclinés à domicile face à l'armada argentine (9 joueurs d'origine argentine titulaires) de Catane. Gênes est plongé dans le chaos alors que le club s'apprêtait à ouvrir la voie aux célébrations pour ses 120 ans d'existence, tandis que le Siciliens continuent à impressionner en escaladant le classement et en se positionnant à seule une unité de l'AS Rome et à deux de l'AC Milan.

Un homme : Edinson Cavani

Edinson Cavani a inscrit son 100e but en Série A à 25 ans seulement ! (AFP/Getty Images)
Edinson Cavani a inscrit son 100e but en Série A à 25 ans seulement ! (AFP/Getty Images)
L'Uruguayen au passeport italien, Edinson Cavani, rejoint le club très select des joueurs ayant inscrit au moins 100 buts dans l'élite du football italien. Le natif de Salto, depuis son arrivée en Italie en 2007 au mercato d'hiver, a inscrit 34 buts avec le maillot de Palerme et 66 avec celui de Naples depuis son transfert au pied du Vésuve en 2010. La moyenne de buts de Cavani, qui a mûri humainement et footballistiquement, a augmenté de manière exponentielle depuis qu'il a troqué le maillot rosanero pour celui azzurro. L'Uruguayo fait désormais partie du club regroupant les 73 joueurs ayant inscrit 100 buts ou plus en Série A. Silvio Piola, joueur actif entre les années 1929-1954, mène le bal avec ses 274 réalisations. Le premier joueur toujours actif est en 3e position : il s'agit du capitaine de l'AS Rome Francesco Totti, qui a inscrit 222 buts jusqu'à présent. Hormis Totti et Cavani, quatre autres joueurs qui n'ont pas encore pris leur retraite ont atteint la barre des 100 buts : Antonio Di Natale, Alberto Gilardino, Luca Toni et Fabrizio Miccoli. A n'en pas douter, le président de Naples Aurelio De Laurentiis ne cèdera pas aux sirènes londoniennes (Arsène Wenger) et gardera sa pépite sous le Vésuve afin de faire exploser les compteurs et de battre record sur record.








     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Mai 2014 - 08:00 30 jours de Série A: Le règne continue

Vendredi 4 Avril 2014 - 10:00 30 jours de Série A: Victoire par K.O.




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF9438
008
dortmund 15
DSCF6730
DSC_0671
DSCF9207
hann9
DSC_0668
hann5
hann23
DSCF9596
DSCF9758
DSCF9385
DSC_0553
DSCF9675
DSCF9641
200
DSCF6632
DSCF9438
8
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image