FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Sociofoot
Vendredi 14 Décembre 2012

La Masia : plus qu'un centre de formation, un apprentissage social


En 1702, un bâtiment voit le jour à Barcelone. Cet édifice traditionnel ne commence a prendre du service qu'en 1966, lorsque le président actuel du FC Barcelone décide d'y installer son siège. Treize ans plus tard, il devient enfin le centre de formation que le monde connait aujourd'hui. L'année passée il a été déplacé à San Joan Despi, à côté du centre d'entraînement du Barça. De nombreux grands noms du football mondial ont été formés dans ce centre qui se situe près du Camp Nou. Intéressons-nous de plus près à ce centre non seulement sportif mais aussi social.


De futurs prodiges qui jouent au foot devant la Masia, avec le Camp Nou à l'arrière-plan (dailymail.co.uk)
De futurs prodiges qui jouent au foot devant la Masia, avec le Camp Nou à l'arrière-plan (dailymail.co.uk)
Un apprentissage fondé sur le jeu. Le FC Barcelone est réputé pour son beau jeu depuis son passé le plus lointain. Ce beau jeu est en train d'atteindre son apogée, et cela depuis le début du XXIe siècle, notamment marqué par l'arrivée de Pep Guardiola en tant qu'entraîneur lors de l'été 2008. On connait Barcelone pour sa possession du ballon, pour son nombre monstrueux de passes durant un même match -et notamment de passes réussies- mais qu'en serait-il sans ce centre de formation ? Bien que le club ait de l'argent, il pense que l'importance d'un club est d'avoir une image, une identité, cette image repose sur le grand nombre de stars qui ont émergé de cette école. Dès le plus jeune âge, on cherche à inculquer une philosophie de jeu dans les équipes de jeunes. Certains privilégieraient le force pour être présent dans les duels, d'autres la capacité d'éliminer un joueur pour être le meilleur dribbleur de la planète. Ici, on fait vite comprendre aux jeunes que la balle doit circuler, fluidement, et avec cela l'adversaire sera dépassé au fil des minutes. Des Messi, Xavi ou encore Iniesta ne sont pas ce qu'ils sont par pur hasard, c'est le fruit d'un apprentissage méticuleux, qu'ils pratiquent depuis leur arrivée au club.

L'aspect social de ce centre. Il est connu que les clubs de football pensent premièrement à triompher dans ce monde du sport grâce à l'argent. Souvent aussi en formant des joueurs mais en ayant seulement l'aspect sportif comme critière. A Barcelone, avant de chercher à inculquer le tiki-taka (passes à répétitions, jeu léché) aux jeunes, on cherche à bien les intégrer dans leur nouveau domicile. On fait tout pour qu'ils s'y retrouvent comme chez eux. Si besoin il y a, on apporte une aide financière à la famille du jeune joueur intégrant la Masia. Parfois, l'enfant et la famille désirent ne pas trop s'éloigner, donc le club prévoit de loger la famille dans la ville même pour que le joueur se sente comme chez lui. Par la suite, les dirigeants de la Masia veillent à être là pour le joueur quand il a besoin d'eux, c'est en sorte une deuxième famille pour le jeune. Futur prodige ou joueur quelconque, peu importe ! Que ce soient les dirigents ou les entraîneurs d'équipes de jeunes, tous veillent à traiter chaque enfant ou adolescent sur un pied d'égalité. Avec cet esprit qui règne au sein de ce club, on a l'impression de retrouver une grande famille. On ressent aussi cela en voyant jouer le FC Barcelone, que ce soit l'équipe première ou alors les équipes du centre de formation.

Quelques élèves célèbres et leur palmarès. Lionel Messi, 25 ans, au club depuis ses 13 ans (3 Ballons d'Or, 3 Ligues des champions et 5 Ligas,...). Andrès Iniesta, 28 ans, au club depuis ses 15 ans (Joueur de l'UEFA 2012, 1 Coupe du Monde, 2 Championnats d'Europe, 3 Ligues des Champions,...). Xavi Hernández, 32 ans, au club depuis ses 11 ans (1 Coupe du Monde, 2 Championnats d'Europe, 3 Ligues des Champions, 6 Ligas,...). Carles Puyol, 34 ans, au club depuis ses 15 ans (1 Coupe du Monde, 2 Championnats d'Europe, 3 Ligues des Champions, 5 Ligas,...). Et bien d'autres joueurs, mais ceux-ci demeurent les plus beaux exemples.

Premier but de Messi sous les couleurs du Barça face à Albacete en 2005 (fcbarcelona.cat)
Premier but de Messi sous les couleurs du Barça face à Albacete en 2005 (fcbarcelona.cat)
Les jeunes du club: A Barcelone, dans un effectif si énorme qu'il est, ce n'est pas facile pour un jeune de s'imposer. Il y a quatre sortes de jeunes, ceux qui se sont imposés directement, ceux qu'ils l'ont fait après un exil à l'étranger. Mais il y a aussi ceux qui n'auront jamais su s'y imposer mais qui auront plus ou moins triompher à l'étranger et ceux que l'on peut appeller "les pétards mouillés" (on attendait beaucoup d'eux, mais ça n'aura rien donné).
 
1) Xavi Hernández: Le Xavi que l'on connait aujourd'hui ne s'est pas créé tout seul. Ce joueur qui a fini trois ans de suite troisième au Ballon d'Or (2009, 2010, 2011), cet homme qui réussit à utiliser à bon escient plus de 90% des cent ballons qu'il touche en moyenne par match, est un pur produit du centre de formation catalan. Détecté en 1991 alors qu'il n'avait que onze ans, il intègre peu à peu le club. Depuis son arrivée et jusqu'à 1997, il évoluera constamment dans les différentes équipes de jeunes du club. Puis un jour, durant l'année 1998, le coach actuel de la première équipe (Louis Van Gaal) le convoque pour un match de championnat face à Majorque. Ce fut ses débuts en tant que joueur de l'équipe première. Il intégra donc cette même saison l'équipe du coach hollandais. Aujourd'hui, cela fait 14 ans que Xavi évolue au plus au niveau au sein de l'équipe catalane. Il en est même le joueur ayant porté le plus de fois le tricot bleu et grenat (651 apparitions, série en cours). Il est aussi le vice-capitaine de l'équipe, et donc titulaire du brassard lorsque Carles Puyol est absent.
 
2) Cesc Fàbregas: Fàbregas incarne, tout comme Leo Messi, la génération 1987 du FC Barcelone. Il n'aura pas connu un succès rapide dans son club formateur mais il a fini par s'y imposer. C'est à dix que les entraîneurs des jeunes de Barça s'attachent ses services. De 1997 jusqu'en 2003 il portera la tunique blaugrana. Mais se rendant compte que son avenir en équipe première était barré par des Xavi, Iniesta & Cie, il décida de s'exiler. En 2003, Arsène Wenger le recrute a Arsenal, un déclic pour sa carrière. Il porta le maillot gunner jusqu'en 2011. Il en fût même le capitaine alors qu'il n'avait que 23 ans. En 2006, il joua même d'entrée la finale de la Champion's League face au Barça (défaite 2-1). Avec les années, Cesc devenait nostalgique de la Catalogne et en 2011, suite à un vif intérêt de l'entité barcelonaise, il retourna au bercail. Cela fait désormais un an et demi qu'il est de retour au Camp Nou. Il y brille et son futur de joueur y est encore long, très long.

3)Mikel Arteta: Né en 1982 près de Barcelone, Arteta n'aura jamais su s'imposer dans le club qui l'a formé. Arrivé à l'âge de quinze ans au FC Barcelone, il y fera ses premiers pas dans les équipes de jeunes. En 2000, il rejoint même la seconde équipe du club à savoir le Barça B. Il y joue deux ans mais voyant que la concurrence allait le priver de rejoindre l'équipe première, il dût rapidement trouver un lieu où il pourrait jouer. Il enchaîne plusieurs clubs en Europe; le Paris SG, les Glasgow Rangers, la Real Sociedad puis Everton en 2005. Cette arrivée dans l'autre équipe de Liverpool est un succès pour lui. Il y jouera pendant six ans, devant même le capitaine. Malheureusement, il n'aura jamais l'occasion de revenir à la maison comme Cesc. En 2011, il est acheté par Arsenal et s'adapte très vite au style de jeu des cannoniers. Il aura été acheté pour palier l'absence de Fàbregas, retourné à Barcelone.

4) Giovanni Dos Santos: Acheté dans le club mexicain de Monterrey en 2001 alors qu'il n'avait que douze ans, Giovanni était une grande promesse du centre de formation catalan. Il joua dans toutes les catégories de jeunes avant de buter sur la dernière marche, l'équipe principale. Il y jouera les fins de matchs en 2007-08 mais sans plus. Sa progression stagnait et il ne sera jamais arrivé à se faire une place dans cette équipe qui pourtant lui tendait les bras. Durant l'été 2008, il est vendu à Tottenham pour 5 millions d'euros. On pensait que cette étape allait être un tremplin pour lui, on s'est trompé. Décevant à Londres, on le prêta successivement à Ipswich, Galatasaray et Santander. Puis le dernier jour du mercato 2012, il s'attacha à Majorque pour quatre ans, reste à voir maintenant, si il saura redorer son blason ternis ces dernières années.

Un onze 100% de la Masia

Le onze catalan face à Majorque (as.com)
Le onze catalan face à Majorque (as.com)
Une composition historique. Dans les buts Valdès; en défense Alves, Puyol, Piqué et Alba; au milieu Busquets, Cesc et Xavi; et devant Pedro, Messi et Iniesta. Tous des joueurs formés à la Masia si l'on enlève le Brésilien Dani Alves. Coup du sort, il se blesse dès la 12ème minute et est contraint de sortir. Le moment tant attendu par tous les supporters du Barça est venu. Martin Montoya entre sur la pelouse et désormais ce ne sont pas seulement onze joueurs du Barça sur la pelouse de l'Estadi de Majorque, mais onze joueurs formés à la Masia. Ce moment si beau que tous le monde attendait est arrivé, tout un symbole pour un club qui a toujours cru en ses capacités de formateur.

L'aboutissement d'un travail. En créant la Masia on souhaitait créer un club qui de par ses qualitées formatrices arriverait à rivaliser avec n'importe qui. Louis Van Gaal, alors entraîneur du Barça déclarait en 1998 "J'entraîne ici car cet aspect formateur me plaît beaucoup, je rêverais un jour de pouvoir voir évoluer une équipe 100% issue de la fabrique catalane". Ce jour-là, il était sans doute inconscient que moins de quinze ans plus tard, cet exploit allait se réaliser. En conférence d'après match (Du match contre Majorque justement), Xavi ne cachait pas sa joie en rendant hommage au technicien hollandais: "La victoire de ce soir est la victoire d'un esprit, d'une philosophie. Tant de gens ont travaillé pour arriver à ce résultat. Aujourd'hui est sûrement le plus beau jour que le club ait connu. Je tiens à rendre hommage à Van Gaal qui rêvait que ce jour se produise". Sans doute que très prochainement on reverra ce genre de compositions. Aujourd'hui le club peut être fier d'avoir pu voir l'aboutissement d'un travail qu'il a commencé il y a bien longtemps de cela.

Isaac Moresi

     

Commentaires

1.Posté par Toure le 18/11/2016 03:02 (depuis mobile)
Le plus gand club du monde ❤️❤️❤️👍🏾👍🏾

2.Posté par Toure le 18/11/2016 03:06 (depuis mobile)
J'aimerais jouer là-bas un jour c'est mon rêve j'espère que qu'il se réalisera FC Barça je vous adore

3.Posté par jamesy thelusma le 17/01/2017 14:12 (depuis mobile)
Est ce que le joueur de cette école vont dormir ou habite

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Avril 2015 - 22:00 La Guerre des mondes




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/d6Ptm0Wcsr
Samedi 23 Septembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF9214
dar7
20
darmstad2
DSC_0563
DSC_0549
DSC_0557
DSCF6626
DSCF3364
23
134
celtic2
DSCF3678
DSCF9560
hann2
DSCF9234
DSCF3120
DSCF3251
hann26
012
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image