FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Ligue 1
Lundi 7 Janvier 2013

La magie de la coupe de France


Après deux semaines de trêve, les clubs de ligue 1 retrouvaient le terrain pour disputer les 32es de finale de la coupe de France. Face à des formations de divisions inférieurs, la plupart des équipes ont dû batailler ferme mais se sont qualifiées. La plus grosse surprise est venue d’Epinal (3ème division) qui a éliminé Lyon aux tirs aux buts. Même constat pour Rennes, Reims, Ajaccio et Bastia pour qui l’aventure se termine prématurément.


La magie de la coupe de France
Marseille et Paris dans la douleur. Malgré cinq divisions d’écart, le PSG se qualifie in extremis face à la modeste formation d’Arras (3-4). Pourtant, les Parisiens ont livré une prestation plutôt sereine et sont rentrés à la pause avec deux buts d’avance (1-3). Les joueurs d’Arras ont tout tenté pour recoller au score, en vain. Autre victoire laborieuse, celle des Marseillais au détriment de Guingamp (2-1 a.p). Les Phocéens peuvent remercier Gignac, auteur d’un doublé (23e, 107e) qui envoie Marseille au tour suivant.  

Les deux cadors de la Ligue 1 ne sont pas les seuls à avoir rencontré des difficultés. En effet, Troyes a disposé de Montceau (CFA) sur la plus petite des marges (0-1). De leur côté, Evian TG et Brest ont obtenu leur billet aux penalties, respectivement face à Amiens et Luçon.

Psg.fr
Psg.fr
Des buts et du suspense. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette reprise a été chargé en émotion. En témoigne, cette victoire de Bordeaux sur la pelouse de Châteauroux (2-3) alors que les Girondins étaient menés. Nice a également souffert à Metz, avant de s’imposer en prolongation (2-3) grâce à un doublé de Eysseric (98e, 107e). Dans le même temps, Saint-Etienne et Lille sont venu à bout de Caen et Nîmes sur le même score (3-2).

Ce fût beaucoup moins compliqué pour les autres qualifiés. Nancy, dernier du championnat, a terrassé Dreux (DH) sur un score sans appel (1-5). Ils ont été imités par Lorient, vainqueur à Chauray (1-5) dans un match à sens unique. Ça passe également pour Toulouse et Sochaux, victorieux de Boulogne et Thaon (0-1). Enfin, Montpellier bat Bourg-Péronnas (2-1) sans forcément briller mais en assurant l’essentiel, la qualification.

sofoot.com
sofoot.com
Les recalés de la coupe. Enorme désillusion côté rémois, lors de la défaite de Reims sur le terrain de Plabennec (1-0). Le club de CFA réussit un coup de maître en éliminant une formation de Ligue 1. Le héros du match se nomme Coat, auteur du seul but de la rencontre (27e). Coup dur également pour Bastia, éliminé par le CA Bastia (autre formation corse évoluant en troisième division) sur un score net et sans bavure (2-0).

Ajaccio est aussi passé à la trappe sur la pelouse de Rouen (1-1, 3 tab 2). Le club de national réussit là un bel exploit. Pour finir, Lens s’est offert le scalp du Stade Rennais (2-1) à Felix-Bollaert. L’ex pensionnaire de première division continue son embellie après un début d’exercice délicat. 

Un Match : Epinal - Lyon (3-3, 4 tab 2)

lamontagne.fr
lamontagne.fr
Incroyable mais vrai. C’est la plus grosse sensation de ces 32es de finale de la coupe de France. Epinal, club de troisième division, est venu à bout de l’ogre lyonnais, détenteur du titre et deuxième de Ligue 1. Les quelques sept mille spectateurs du stade la Colombière ont assisté à un match enlevé et intense. C’est le jeune Boubaya qui s’est chargé de cueillir à froid les visiteurs, en inscrivant deux buts coup sur coup (10e, 13e). Piqués dans leur orgueil, les Gones réagissaient dans la foulée par Gomis (15e) puis Fofana (20e). Quatre buts en l’espace de vingt minutes. Le ton était donné.

Au retour des vestiaires, Lyon se montrait plus agressif et se voyait récompenser à l’heure de jeu par l’intermédiaire de Lisandro Lopez (61e). Loin d’avoir abdiqué, les Vosgiens égalisaient quelques minutes plus tard grâce à Focki (76e). Emmener les Lyonnais en prolongation tenait déjà de l’exploit mais Epinal a fait bien mieux. Regroupé en défense, les hommes de Tissot ont tenu bon jusqu‘au coup de sifflet final, sonnant  l’heure de la terrible séance de tirs au but. A ce petit jeu-là, Lyon a trébuché. Les jeunes Fofana et Koné ont raté la mire alors que Diedhiou envoyait son équipe au tour suivant. Epinal recevra Nantes en seizièmes de finale. Les Nantais sont prévenus, à eux de ne pas tomber dans le piège. 




Maxime Brandizi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Mai 2014 - 08:00 Des records et beaucoup d’émotions




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/prt42mOoNX
Jeudi 21 Septembre - 09:43

AROUND THE GAME

DSCF6694
DSCF6726
DSC_0619
DSC_0454
darmstadt5
DSCF6181
22
celtic glasgow
choreo
DSCF9444
DSCF3735
DSCF9234
2
dortmund 15
celtic2
DSC_0614
DSCF6674
darmstadt4
DSC_0442
DSC_0588
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image