FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
CAN 2013
Jeudi 7 Février 2013

Le Nigeria dix-neuf ans après?


Bourreau de la Côte d'Ivoire en quarts de finale, le Nigeria ouvrait le bal des demi-finales face au Mali ce mercredi à 16H au Moses Mabhida Stadium de Durban. Les Maliens, eux, avaient pour leur part éliminé nul autre que le pays hôte sud-africain au tour précédent. Il était donc très difficile avant ce match de dégager un véritable favori à la précieuse accession en finale de la Coupe d'Afrique des nations. Et si suspens il y'avait en préambule de cette rencontre, celui-ci n'a pas vraiment duré très longtemps. Récit d'un match à sens unique.


Le Nigeria dix-neuf ans après?
On pointait du doigt en début de tournoi le manque d'inspiration malien face au but adverse, visiblement lors de cette première demi-finale, c'était plutôt un manque de rigueur défensive qu'il y'a eu à déplorer dans les rangs des aigles. En effet après vingt-cinq premières minutes équilibrées avec même quelques bonnes occasions maliennes, le match a basculé en faveur des Nigérians pour ne plus jamais changer de physionomie. Cueillis à froid précisément à la 25ème minute par le Super Eagle Echejile, les protégés de Patrice Carteron n'ont vraisemblablement pas réussi à se remettre de cette première réalisation. Bien servi par un excellent Victor Moses (Chelsea) auteur d'un bon travail sur l'aile droite, l'arrière gauche nigérian a inscrit le premier but de la longue avalanche qui s'est abattu sur les "aigles" de Bamako mercredi après-midi à Durban.

Car, après un début de tournoi timide offert par les hommes de Stéphane Keshi, ceux-ci sont de toute évidence véritablement passés à la vitesse supérieure depuis leur quart face aux Ivoiriens. En démonstration, l'ancien Sochalien Ideye Brown venait remettre une couche de grisaille sur les espoirs maliens seulement cinq minutes après le premier but d'Echejile. Et comme souvent dans le sport, lorsqu'une équipe carbure de cette manière, la chance semble également être de son côté. C'est ce qu'on a pu vérifier sur le troisième but nigérian, arrivé tout juste avant la fin de la première mi-temps. Le désormais inévitable numéro 9 nigérian Emenike a récidivé sur coup-franc. Après son boulet de canon face aux "Eléphants" de Lamouchi il y'a quelques jours de cela, le talentueux buteur du Spartak Moscou s'est une nouvelle fois offert une réputation dans cette exercice, bien aidé certes par le mur malien. Qu'à cela ne tienne, les Super Eagles rentraient au vestiaire avec la qualification à moitié assurée. 

Brown Ideye, auteur du second but décisif pour le Nigéria(can2013.rfi.fr)
Brown Ideye, auteur du second but décisif pour le Nigéria(can2013.rfi.fr)
On ne saura jamais ce qui s'est dit dans le vestiaire malien, mais une chose est certaine, Patrice Carteron l'entraineur des Aigles aurait été bien inspiré de rappeler à ses joueurs le bon souvenir d'une finale de Ligue des Champions disputée un soir de mai 2005 à Istanbul entre Liverpool et le Milan AC. Une chose encore plus certaine, c'est que n'importe quel spectateur averti a du penser à cette finale à la mi-temps de cette demi-finale de la CAN 2013 pour ne pas céder à la tentation d'éteindre son téléviseur en pensant le Nigéria déjà qualifié. Toutefois, le miracle de Liverpool n'a su se répéter pour le Mali. A la reprise, le Nigeria aggravait même le score par Musa à l'heure de jeu, renvoyant Seydou Keïta et ses coéquipiers à des ambitions plus honorifiques que glorieuses. L'honneur, les hommes de Patrice Carteron parviendront d'ailleurs heureusement à le conserver sauf grâce au tout jeune attaquant Cheikh Diarra (20 ans), entré à la pause en lieu et place de Modibo Maïga, un ex-sochalien lui aussi.

Le Mali, s'étant fixé comme objectif au début du tournoi de rééditer sa performance de l'an dernier, à savoir la troisième place, peut encore y parvenir. On retiendra surtout de son parcours le grand attachement avec lequel la sélection malienne s'est employée tout du long à briller pour offrir une autre image de son drapeau et, par dessus tout, la grande responsabilité dont elle a fait preuve en prenant sur ses épaules le poids de faire oublier quelque peu à son peuple la guerre par le football. Un grand bravo à Soumbeyla Diakité ( Stade Malien), Mamadou Samassa (Guingamp, France), Aly Yirango (Djoliba AC), Idrissa Coulibaly (Lekihwiya, Qatar), Adama Tamboura (Randers, Danemark), Fousseiny Diawara (AJ Ajaccio, France), Ousmane Coulibaly ( Brest, France), Adama Coulibaly (Auxerre, France), Salif Coulibaly ( Djoliba AC), Mahamadou N'Diaye (Vitoria Guimares, Portugal), Molla Wagué ( SM Caen), Samba Sow (Lens, France), Kalilou Traoré (Sochaux, France), Mahamane Traoré (Nice, France), Seydou Keita (Dalian Aerbin, Chine), Mohamed Lamine Sissoko ( Paris Saint Germain, France), Sambou Yatabaré ( CS Bastia, France), Samba Diakité ( Queens Park Rangers, Angleterre), Mamadou Samassa (Chievo Vérone, Italie), Cheick Diabaté (Bordeaux, France), Modibo Maiga (West Ham, Angleterre), Cheick Fantamady Diarra ( Rennes, France ), Sigamary Diarra ( AC Ajaccio, France). FI tenait à remercier l'ensemble des joueurs pour leur combativité en ces temps douloureux dans leur pays, qui ont joué le jeu malgré tout.

Le Nigeria, quant à lui, semble plus près que jamais de remporter un troisième trophée continentale dix-neuf ans après son dernier succès face au vainqueur de l'année dernière la Zambie. D'autant plus lorsqu'on sait que Stéphane Keshi, l'actuel entraineur du Nigéria, s'était fait remercié à la fin de la précédente édition, alors qu'il était en charge de la sélection malienne et qu'il l'avait tout de même emmené jusqu'en demi-finale. Sûrement satisfait d'avoir pu prendre sa revanche ce mercredi face à son ancienne formation, l'entraineur continuera-t-il de surfer sur cette vague positive ce dimanche pour la finale? Rien n'est moins sûr, certes le Nigéria, et on l'aura attendu longtemps, a enfin montré qu'il existait un favori dans cette CAN 2013. Cependant, les surprises ont toujours finalement eu le dernier mot dans cette compétition. Assisterons-nous donc plutôt à un nouvel exploit ce dimanche, avec cette fois le Burkina Faso pour venir suppléer la Zambie? 


Franck Guggisberg-Boukerdous

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Février 2013 - 14:40 Bilan de la CAN 2013: Le brelan de trois perdant




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/d6Ptm0Wcsr
Samedi 23 Septembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF9214
DSC_0734
DSCF3452
choreo
DSCF6641
dortmund12
bayern1
8
DSC_0514
DSCF3217
15
14
DSCF8081
DSCF3251
DSCF3151
darmstadt5
DSCF7933
DSCF0808
DSC_0633
25
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image