FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Premier League
Lundi 14 Janvier 2013

Le dimanche des Dieux


On dit souvent de ce championnat qu'il est le plus relevé du monde, cette journée ne sera sûrement pas à prendra en exemple pour le confirmer. Toutefois, en ce dimanche, deux affiches au sommet étaient programmées pour notre plus grand bonheur. Quoi de mieux en effet pour passer l'après-midi dominical, que de regarder le "North West Derby" opposant Manchester United à Liverpool suivi d'un prometteur Arsenal - Manchester City?


Le dimanche des Dieux
A vrai dire, le seul fait qui serait venu embellir un peu plus cette 22ème journée, aurait été de ne pas assister à autant de 0 à 0 samedi après-midi. Car, loin du 4 à 0 ramené par Chelsea de Stoke City, trois ou plutôt trop de rencontres ne nous ont pas assez fait vibrer.

La première rencontre, qui voyait s'affronter les deux clubs londoniens de Queen's Park Rangers et Tottenham, pousse moins à la critique. Dominés comme à l'accoutumée par leur adversaire, les Rangers, qui pour le coup recevaient dans leur stade de Loftus Road, se sont contentés de miettes sur un terrain où des Spurs dominateurs n'ont pas su concrétiser. Avec dix-huit tirs dont sept cadrés, Tottenham pouvait donc légitimement espérer davantage sur le plan comptable au vu de la prestation proposée. Queen's Park reste lanterne rouge à cinq points du premier non-relégable. 

La deuxième rencontre s'étant soldée par un mortifiant 0 à 0, opposait Everton à la surprenante formation de Swansea City. Les visiteurs (Swansea City), ont laissé l'impression d'avoir tenter une stratégie pragmatique à leur entrée sur la pelouse du Goodison Park d'Everton. En atteste les statistiques du match: quand les Toffees ont cadré cinq fois pour dix-huit tirs au total, les Swans l'ont fait trois fois pour quatre tirs tentés au total. Regrettable constat, lorsque l'on apprend qu'en cas de victoire, les protégés de Michael Laudrup auraient pu se rapprocher à quatre points de ceux de David Moyes. 

Le dernier match nul et vierge de cette journée n'a guère de différence avec les autres, hormis peut-être le fait qu'il ait été encore plus pauvre en occasion de but. Les Magpies de Newcastle, fraichement éliminés en FA Cup, se déplaçaient au Carrow Road de Norwich City avec pour objectif d'éluder leur dernière sortie en coupe. Qu'à cela ne tienne, les hommes de Chris Hughton ne l'entendaient pas de cette oreille, obligeant les joueurs d'Alan Pardew à repartir avec le nul. Newcastle United demeure du coup en danger à la 16ème place avec seulement deux points d'avance sur le premier relégable, tandis que Norwich s'accroche à sa favorable 12ème position. 

Un homme: Jonathan Walters

Ces images ont sûrement aujourd'hui fait le tour du monde, celles de Jonathan Walters, ailier droit de Stoke City auteur de deux buts contre son camp et d'un penalty raté face à Chelsea ce samedi. Mais ce n'est pas dans les habitudes de "Football-Intégral" d'accabler un joueur déjà très certainement en plein désarroi. On rappellera plus volontiers que l'Irlandais a marqué cinq buts (rassurez-vous pas contre son camp!) depuis le début de la saison, soit autant qu'Eden Hazard (Chelsea). Le Belge a d'ailleurs, lors du scénario invraisemblable de ce match, inscrit un but de toute beauté dont il a le secret. On vous laisse simplement admirer tout cela plus haut dans la vidéo.

A noter que Chelsea reçoit Southampton mercredi à 20H45 pour le compte de la 17ème journée de Championnat. 

La faute de Koscielny fatale aux Gunners (arsenalfrenchclub.wordpress.com)
La faute de Koscielny fatale aux Gunners (arsenalfrenchclub.wordpress.com)
Avant de passer au flamboyant match entre Manchester United et Liverpool, nous sommes bien évidemment tenu de parler de l'autre rencontre qui se disputait dimanche, mettant en action les Gunners d'Arsenal et les Citizens de Manchester à l'Emirates Stadium de Londres. Autant le dire tout de suite, cet affrontement de grande envergure a vu City l'emporter. Cependant, il aurait de toute évidence pris une autre tournure si Laurent Koscielny (Arsenal) n'avait pas confondu football et rugby à la dixième minute de jeu. En effet expulsé pour sa faute sur Edin Dzekò, l'ancien Lorientais a laissé ses coéquipiers à dix pendant près d'une heure et ce, avant que Kompany (Manchester City) ne se fasse à son tour expulsé pour un tacle dangereux sur Jack Wilshere.

Orphelin de leur défenseur, les Gunners, en la personne de leur portier Wojciech Szczesny, auront tout de même eu le mérite de sauver l'honneur en arrêtant le penalty (tiré par Dzekò lui-même) qui a suivi l'erreur fatale de Koscielny. Pour ce qui est du reste, James Milner et Edin Dzekò ont fait la décision en première mi-temps, tuant tout espoir de remontée pour les hommes d'Arsène Wenger. Manchester City stabilise ainsi son retard à sept points de Manchester United et Arsenal pointe désormais à six longueurs des places qualificatives pour la Ligue des Champions, avec néanmoins un match à rattraper. 

Pour ce qui est du reste ce week-end, Sunderland et Reading signent deux belles victoires (3-0) et (3-2) à domicile, respectivement face à West Ham et West Bromwich Albion. Southampton s'impose à l'extérieur 1 à 0 devant Aston Villa et Fulham concède le nul (1-1) aux Latics de Wigan dans son antre du Cavren Cottage.  

Un Match: Manchester United - Liverpool FC

Van Persie paradant après son 17ème but de la saison en Premier League (temps-additionnel.blog.laprovence.com)
Van Persie paradant après son 17ème but de la saison en Premier League (temps-additionnel.blog.laprovence.com)
L'histoire a fait que cette rencontre, bien qu'à vu d'oeil déloyale ces deux dernières années, reste le match de l'année dans le championnat d'Angleterre. Liverpool ne joue plus les têtes d'affiches depuis quelques saisons et a pourtant montré, du moins en deuxième mi-temps, qu'on ne laisse pas l'ennemi juré repartir facilement d'Old Trafford avec la victoire. Ceci étant dit, voici le résumé d'un match au suspens intarissable:

Dans le premier quart d'heure, il faut avouer que les Reds n'ont pas pu respirer et ont du s'époumoner à tenter de récupérer le ballon. La faute à l'incessant pressing produit par tous les joueurs mancuniens. C'est d'ailleurs grâce à lui, qu'est intervenu le premier "goal" du match. Après une relance hasardeuse de Reina, Tom Cleverley amorçait une combinaison avec Kagawa, qui pouvait ainsi décaler à gauche sur un Patrice Evra libre de tout marquage. La suite? Robin Van Persie à la réception d'un bon centre, conclu par une reprise de l'intérieur du pied gauche. Et si le néerlandais n'avait pas manqué d'habileté à la 25ème minute, le club de la Mersey aurait pu être enterré plus tôt dans le match. Mais la plus belle action de la rencontre s'est sans doute présentée tout juste avant la pause pour les Red Devils. Après un long ballon parti des pieds de Michael Carrick, Rafael bien placé à droite à l'entrée de la surface de réparation pouvait centrer instantanément au cordeau. Audacieux, Van Persie tentait alors un geste digne des "Dieux du football" par le biais d'une "Madjer". L'action se terminait de manière beaucoup moins admirable avec un tampon du Japonais Kagawa sur le gardien de Liverpool (Reina) suite à son intervention sur la tentative du buteur mancunien. 

A la pause, le dernier transfuge des Reds (Daniel Sturridge), faisait une entrée décisive puisqu'il allait inscrire le but de l'espoir à la 57ème minute. Auparavant, suite à une faute qui aurait pu valoir l'expulsion à Martin Skrtel (Liverpool), Robin Van Persie servait cette fois Patrice Evra sur le coup franc qui en découlait. Croyant avoir inscrit de sa tête le deuxième but mancunien, Patrice Evra réalisait finalement que son coéquipier en défense Nemanja Vidic avait également dévié le ballon de la tête. Puis, Manchester United s'est fait de moins en moins pressant, laissant aux protégés de Brendan Rodgers les clés du jeu. Malgré une remarquable débauche d'énergie, Liverpool ne sera malheureusement parvenu pendant le reste de la rencontre qu'à revenir à un but des Red Devils sans jamais pouvoir égaliser. On peut légitimement penser que si Luis Suarez avait fait preuve d'un peu plus d'altruisme dans le dernier quart d'heure, les Reds seraient repartis mieux lotis d'Old Trafford. L'Uruguayen aurait-il davantage le regard tourné vers le classement des buteurs plutôt que sur celui de son équipe? 


Franck Guggisberg-Boukerdous

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >



FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/pzZ3Ti8ktq
Dimanche 22 Octobre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF3151
7
DSCF0763
DSCF9501
051
DSCF6761
dortmund5
DSC_0543
180
138
DSC_0557
DSC_0563
DSCF9225
DSC_0703
darmstadt
DSC_0671
DSCF6743
DSCF6694
DSC_0442
DSCF9688a
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image