FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Champion's League
Dimanche 26 Mai 2013

Le journal de la Champion's League, finale, épisode 10


Au terme d’une finale très plaisante, le Bayern Munich décroche sa cinquième Ligue des Champions face à un Borussia Dortmund qui n’aura pourtant pas démérité (1-2). Les Bavarois restent donc en lice pour un triplé historique (C1-Bundesliga-Coupe) qui ravirait les supporters. En face, Dortmund va devoir mettre sa déception de côté et repartir de l’avant car les hommes de Klopp possèdent une belle marge de progression. Ainsi s’achève cette Ligue des Champions qui, comme souvent, aura tenu toutes ses promesses.


Le journal de la Champion's League, finale, épisode 10
Le Bayern achève Dortmund. Pour cet immense rendez-vous footballistique, les vingt-deux acteurs ont débuté la partie sans trop de complexe. Etonnamment, ce sont les joueurs du Borussia qui se montrent le plus dangereux mais Neuer écarte tour à tour les tentatives de Lewandowski (14e), Blaszczykowski (15e) puis Reus (19e). Le Bayern est dominé dans cette première période et les nombreuses percées de Robben s’avèrent infructueuses. Il faut dire que les deux gardiens ont décidé de sortir le grand jeu pour cette finale.



Dortmund se sera battu jusqu'au bout (lequipe.fr)
Dortmund se sera battu jusqu'au bout (lequipe.fr)
Au retour des vestiaires, le champion d’Allemagne retrouve de l’allant et la sanction finit par tomber à l’heure de jeu. Suite à un échange Ribéry-Robben, le Néerlandais parvient à servir Mandzukic qui ouvre le score dans le but vide (60e). Le match prend de la hauteur et quelques minutes plus tard, Dante envoi son pied dans la poitrine de Reus et concède le pénalty. Gündogan (22 ans) prend son courage à deux mains et transforme (67e).

La pression monte d’un cran et Weidenfeller tente de repousser l’échéance à plusieurs reprises (76e, 87e). Néanmoins, le portier du Borussia finit par céder une nouvelle fois. Sur une talonnade chanceuse de Ribéry, Robben efface Hummels et inscrit le but de la victoire (89e). Le Bayern est champion d’Europe.

Le journal de la Champion's League, finale, épisode 10


Le journal de la Champion's League, finale, épisode 10
Homme du match : Arjen Robben. Ce match aurait pu ressembler à n’importe quelle autre prestation du Hollandais volant, c’est-à-dire du déchet dans le jeu de passe et une finition qui laisse à désirer. Cependant, Robben (29 ans) n’a pas perdu la foi.

Une passe décisive pour le croate Mandzukic et un but crucial en fin de match qui envoi le Bayern au septième ciel. Voilà comment le plus égoïste des joueurs du club bavarois  s’est mué en héros grâce à deux coups de pinceau. Toujours perdant lors des grands rendez-vous, le Néerlandais peut savourer. Il vient de rompre sa malédiction.

Robben enfin récompensé (alvinet.com)
Robben enfin récompensé (alvinet.com)


Maxime Brandizi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Mai 2014 - 09:30 Decima

Jeudi 1 Mai 2014 - 08:00 Une finale sous la forme d’un derby




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF6725
leverkusen 1
8
dortmund 15
DSC_0506
dortmund16
DSCF6674
DSCF3508
DSCF6689
228
DSCF7858
DSCF0802
DSCF9182
DSCF8068
14
DSCF9351
DSCF9207
DSCF3364
DSC_0635
DSCF9385
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image