FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Premier League
Lundi 11 Février 2013

Manchester a trouvé son souverain


A douze journées de la fin, Manchester United semble plus que jamais se détacher dans la course au titre. Arsenal et Tottenham vont vraisemblablement se livrer une lutte toujours plus acharnée pour la quatrième et dernière place qualificative pour la si précieuse Ligue des Champions. Quant à Chelsea, les affaires s'arrangent quelque peu. Manchester City peut en revanche d'ores et déjà s'habituer au fait de ne plus être champion d'Angleterre. Résumé d'une 26ème journée de Premier League qui a confirmé la donne.


Manchester a trouvé son souverain
Queen's Park Rangers est peut-être l'une des exceptions qui a confirmé cette donne justement. Auteur d'une douce mais sûre remontée, QPR a connu un coup d'arrêt ce samedi en chutant lourdement à l'extérieur sur le score de 4 à 1 en faveur de son adversaire du jour Swansea City. Les Swans ont enfoncé les Rangers grâce à leur désormais incontournable révélation espagnole Michù, déjà auteur de quinze but en vingt-cinq matchs de championnat, faisant ainsi mieux que son compère mieux côté Fernando Torres (Chelsea), étant seulement à sept buts inscrits en vingt-six matchs. Grâce à ce nouveau doublé de sa pépite ibère, Swansea City reste bien ancré en première partie de tableau, QPR se retrouve en revanche à sept points de la 17ème place synonyme de maintien, occupée pour le moment par Aston Villa. 

A trois points de cette salvatrice 17ème place, on retrouve un club que l'on surnomme désormais ironiquement "Nouveauchâteau", en référence au nombre pléthorique de joueurs français qui y jouent. Autrement dit, le club de Newcastle, positionné à la 16ème place, se déplaçait au White Hart Lane de Tottenham avec pour objectif, à l'image de QPR, de continuer sa remontée vers les sommets du classement. Ayant frappé un gros coup le week-end dernier en infligeant une amère défaite à Chelsea sur leur pelouse de St-James Park, nul doute que les Magpies avaient à coeur de rééditer l'exploit à Londres ce samedi. 

Le problème, c'est que les protégés d'André Villas-Boas accueillait ceux d'Alan Pardew avec des pieds avertis de la dernière mésaventure des Blues. Résultat des courses, ils ne se sont pas laissés cueillir à froid par la fougue des récents transfuges "frenchies" de "Nouveauchâteau". Quoique, l'ancien Bordelais Yoann Gouffran n'a pas manqué de s'illustrer lors de ce rendez-vous en permettant à son équipe de revenir à la 24ème minute après l'ouverture du score de Bale à la 5ème minute. Insuffisant malheureusement, le plus Gallois des Londoniens donnait une nouvelle fois l'avantage à son équipe en toute fin de match (88ème), pour ce qui aura été son deuxième doublé d'affilée. Newcastle n'arrive pas à décoller de sa 16ème place, tandis que Tottenham reste bien accroché à sa 4ème place à un point de Chelsea (3ème) et à quatre points d'Arsenal (5ème). 

Gareth Bale, l'homme en forme du côté des Hotspurs (www.titrespresse.com)
Gareth Bale, l'homme en forme du côté des Hotspurs (www.titrespresse.com)
Arsenal, qui comme chaque année vise au moins une place en Ligue des Champions dans ce championnat, a bien failli se faire distancer par son plus grand rival Tottenham. Tout avait pourtant bien commencé pour les Gunners, les hommes d'Arsène Wenger sont en effet parvenus à jouer toute la première mi-temps d'une manière exemplaire et c'est logiquement, que Santi Cazorla venait porter le tableau d'affichage à l'avantage de son équipe, tableau qui ne changera d'ailleurs plus de visage jusqu'à la fin de la rencontre. Mais si les coéquipiers de Cazorla ont finalement remporter cette partie, l'histoire aurait pu être toute autre. Jenkinson s'étant fait expulsé à l'heure de jeu pour un deuxième carton jaune, Arsenal a souffert avant de voir la lumière au bout du tunnel dans le "Stadium of the Light" de Sunderland. Ceci étant dit, Arsenal reste en course pour l'Europe à deux journées du choc capital face à Tottenham. 

En Bref, dans les autres rencontres du samedi. Chelsea a étrillé Wigan 4 à 1 avec des buts de Ramires, Hazard, Lampard et Marin. Fernando Torres a une nouvelle fois manqué d'inspiration devant le but. Norwich City et Fulham se sont quittés bons amis sur le score terne de 0 à 0 dans l'antre du Carrow Road de Norwich et Stoke City s'est imposé sur sa pelouse face à Reading. Au classement, Chelsea conserve son rang sur le podium, Wigan est relégable. Norwich et Fulham restent quant à eux confortablement installés dans le ventre mou du classement en 14ème et 12ème postions. Stoke City est dixième et laisse stagner Reading à la 18ème place. 

Manchester City peut perdre espoir. On a coutume de dire qu'une équipe peut encore garder espoir malgré l'infime chance qu'elle a de revenir sur une autre, ce serait mentir que de respecter cette coutume en parlant des Citizens. Défaits à Southampton sur le score de 3 à 1 ce samedi, les hommes de Roberto Mancini, après avoir fait une croix sur Mario Balotelli, peuvent aujourd'hui raisonnablement se résoudre à oublier leur rêve de conserver leur titre acquis l'an dernier. Manchester United le rival a décidé de ne laisser aucune miettes cette année et ce serait chimère que de penser ravir la première place aux Red Devils à partir de ce week-end. Car, à douze journées de la fin du championnat, les hommes d'Alex Ferguson comptent précisément douze points d'avance sur leur dauphin "skyblue". Avec un Joe Hart maladroit ce samedi après-midi, les Citizens devront désormais se tourner vers la FA Cup s'ils ne veulent pas connaître une saison blanche, que l'on suppose de toute évidence synonyme de cataclysme outre-manche du côté bleu ciel de Manchester. 

A l'image, le naufrage citizen provoqué par la belle équipe de Southampton (www.saintsfc.co.uk)
A l'image, le naufrage citizen provoqué par la belle équipe de Southampton (www.saintsfc.co.uk)
Dimanche, deux matchs étaient encore à jouer avant l'épilogue de la 26ème journée, que nous réservent ce soir à 21H00 Liverpool et West Bromwich Albion. Le premier voyait s'affronter deux équipes à la peine dans ce championnat. Aston Villa recevait West Ham et se devait d'engranger des points pour ne pas sombrer en Premier League. Au vu du match proposé par les joueurs de Paul Lambert au Villa Park, on comprend mal comment cette équipe puisse se trouver au bord de la zone de relégation. Car en attaque, de toute évidence le talent ne manque pas! Entre le Belge Benteke et le Français Charles N'Zogbia, les Villans ont su faire la différence de fort belle manière avant que les Hammers ne viennent réduire l'écart en toute fin de match. Ce serait une énorme désillusion de voir Aston Villa descendre en seconde division au vu de son palmarès, à savoir sept championnats d'Angleterre, sept coupes d'Angleterre et une Ligue des Champions du temps où on l'appelait Coupe des clubs champions. 

L'affiche de l'autre rencontre programmée dimanche n'était autre qu'une opposition entre Toffees d'Everton et Red Devils de Manchester, tout cela dans le théâtre des rêves d'Old Trafford. A trois jours de son choc en Ligue des Champions face au Real Madrid, les Mancuniens se devaient de prendre confiance avant d'aller se frotter aux "Merengues" à Santiago Bernabeu. C'est désormais chose faite, puisque les joueurs d'Alex Ferguson n'ont, il faut le dire, laissé aucune chance à leurs adversaires du jour. Marouane Fellaini, l'habituel maitre à jouer d'Everton a été complètement muselé des pieds jusqu'à son imposante chevelure par la défense mancunienne. Très peu en vu, il n'a pu que constater la défaite de son équipe, orchestrée par l'infatigable Ryan Giggs et son nouvel artilleur Robin Van Persie. 2 à 0, ce fut le score final d'une rencontre à sens unique qui a vu le Gallois de 39 ans inscrire son 168ème but pour Manchester United. Du coup, son équipe de toujours prend le large au classement, tandis qu'Everton marque le pas dans la course à la Ligue des Champions. 

Un homme: Ryan Giggs

Ryan Giggs, un trentenaire à l'expérience flamboyante dans les jambes (www.publico.pt)
Ryan Giggs, un trentenaire à l'expérience flamboyante dans les jambes (www.publico.pt)
On connait de ce joueur beaucoup de choses, par exemple qu'il a marqué aujourd'hui plus de 168 buts dans sa carrière, ou encore qu'il a remporté deux Ligue des Champions en 1999 et 2008 avec son club de toujours, Manchester United. Ce que l'on ne sait pas en revanche, c'est que le Gallois a, cette information ayant sûrement poussé plus d'un supporter mancunien a adopté un esprit négationniste, fait ses classes en junior chez nul autre que le rival absolu Manchester City. What for an information, don't you? Plus sérieusement, si Ryan Giggs a fait ses premiers pas de footballeur chez les Citizens, il a très vite rejoint Manchester United. Plus précisément en 1987, alors qu'il n'est âgé que de quatorze ans. Encore plus précisément, c'est carrément le jour de son quatorzième anniversaire que la désormais légende a signé pour le club résident à Old Trafford. Alex Ferguson, à ce moment pas encore gratifié du titre de "Sir", lui rendit une de ses petites visites privilégiées dont il a le secret, demandez à Jeremy Ménez ce qu'il en sait. 

Dès lors, le couple "Fergie-Giggs" ne se quittera plus jamais et remportera la bagatelle de douze championnats together. Le palmarès de Ryan Giggs étant tel, on ne vous citera pas tous ses titres. Cependant, on ne manquera pas de rappeler que le sujet de sa majesté est le joueur de champ le plus titré de tous les temps avec 32 trophées remportés, tous avec le même club qui plus est. Autre statistique, signe fort d'une régularité à toute épreuve chez le Gallois est que, depuis qu'il est professionnel, il a été le seul à marquer durant chaque édition du championnat d'Angleterre au moins un but, et ce depuis 23 saisons maintenant. Il est également le joueur le plus âgé à avoir marqué un but, que cela soit en Ligue des Champions ou durant les Jeux Olympiques, à savoir ceux de Londres en 2012 avec l'équipe de Grande-Bretagne. Pour finir, bien qu'on pourrait écrire tout un livre sur sa carrière, on terminera rapidement par dire qu'il est actuellement le joueur à avoir disputé le plus de matchs avec Manchester United (929) et que, de ce fait, les supporters mancuniens l'ont consacré en 2011 plus grand joueur de tous les temps, en tous les cas du côté d'Old Trafford. 



Franck Guggisberg-Boukerdous

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >



FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/pzZ3Ti8ktq
Dimanche 22 Octobre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF3508
DSCF7864
8
DSC_0671
hann9
5
200
DSCF3452
DSCF9585
fanhaus
DSCF9521
DSCF7917
DSC_0529
hann23
217
DSCF6763
DSCF9176
hann5
DSCF0763
DSC_0454
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image