FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Ligue 1
Lundi 4 Mars 2013

Marseille subsiste encore


Plus les journées passent et plus l’issue du championnat devient incertaine. En témoigne, cette défaite du PSG à Reims (1-0) qui entretient le suspense pour le titre même si Lyon n’a pu faire mieux qu’un nul à Brest (1-1). C’est Marseille qui en profite en battant in extremis Troyes (2-1) revenant ainsi à trois points des Lyonnais. Mais les Phocéens devront également se méfier de Saint-Etienne qui n’en finit plus de gagner et qui vise désormais une place en Ligue des Champions. En bas, Nancy a fait preuve d’orgueil en battant Sochaux (1-2) mais le maintien semble encore bien trop loin.


Marseille subsiste encore
Paris lâche du lest, Lyon aussi. Décidément, le Paris SG a du mal à se motiver face aux équipes du bas de classement. Défait contre Sochaux il y a deux semaines, le club de la capitale s’est cette fois-ci incliné à Reims et manque l’occasion de creuser l’écart sur son dauphin. Les Parisiens n’ont quasiment rien montré et les Rémois en ont profité, par l’intermédiaire de Krychowiak (64e). Une défaite et une interrogation, Paris avait-il réellement envie de gagner ce match ? Heureusement pour eux, Lyon n’en a pas profité. Pétrifiés par l’enjeu, les Gones concèdent l’ouverture du score dès les premières minutes de jeu sur une frappe de Chafni (8e). Il faudra une erreur du Brestois Makonda pour voir l’OL recoller au tableau d’affichage (53e). Lyon reste à deux points du PSG mais peut s’en mordre les doigts.

Le grand vainqueur de cette 27ème journée se nomme Marseille. En effet, les Phocéens ont lutté pour battre Troyes (2-1) et s’en sortent comme d’habitude, sur le fil. Les Marseillais ont inversé la tendance en l’espace d’une minute, grâce notamment à l’entrée salvatrice de Sougou qui permet à Nkoulou (81e) puis à Gignac (82e) d’enflammer le Vélodrome. Malgré un effectif en-dessous de ses deux principaux rivaux (Paris et Lyon), l’Olympique de Marseille arrive pratiquement toujours à s’en sortir et continue ainsi son beau parcours (3e).

Marseille s'accroche
Marseille s'accroche
Saint-Etienne écrase Nice. Soir de fête à Geoffroy-Guichard où les Verts accueillaient une équipe de Nice amoindrie (Cvitanich, Digard et Genevois absents) mais en très grande forme. Entre les deux outsiders de cette deuxième partie de saison, ce sont les Stéphanois qui ont pris le meilleur (4-0). Le Brésilien Brandao s’est offert un doublé (60e, 74e) mais le match a surtout été marqué par la terrible blessure du milieu stéphanois Jérémy Clément, victime d’un tacle assassin de l’attaquant Eysseric. Fracture ouverte du tibia-péroné et six mois d’indisponibilité pour le joueur de Saint-Etienne. Le niçois de son côté a longuement regretté son geste mais sera quand même lourdement sanctionné par la fédération. Les Verts (4e) n’ont plus que deux longueurs de retard sur Marseille.

Derrière, Lille et Montpellier continuent leur marche en avant. Les Dogues ont enfoncé Bordeaux (2-1) et grappillent quelques places au classement. Les Héraultais eux, enchaînent une troisième victoire consécutive au profit de Rennes (2-0). Les Bretons n’y arrivent plus et dégringolent à la huitième place, loin de leurs ambitions européennes.

Rien n'arrête Montpellier
Rien n'arrête Montpellier
Nancy espère, Toulouse ennui. En allant s’imposer sur la pelouse de Sochaux (1-2), Nancy se donne le droit de rêver à un maintien qui paraissait utopique. D’autant que les Sochaliens  se battent également pour leur survie en Ligue 1. Malgré la réduction du score magistrale de Privat (90e), les Lorrains repartent du Doubs avec les trois points et décrochent leur quatrième victoire de la saison. Dans l’autre rencontre, Lorient bute sur Valenciennes (1-1) dans un match plaisant et engagé.

Tout le contraire de Toulouse, qui n’en finit plus de stagner (12e, 34 points). Les Toulousains n’ont franchement pas brillé face à une formation savoyarde inoffensive (0-0). Les deux équipes ont multiplié les maladresses et les supporters se sont ennuyés ferme. L’ETG accuse un retard de trois points sur le premier non relégable et devra hausser son niveau de jeu pour espérer se maintenir au sein de l’élite.

Un Match : Bastia - Ajaccio (1-0)

Spectacle déplorable à Furiani
Spectacle déplorable à Furiani
Un derby qui voit rouge. Ce week-end, l’île de Beauté s’est embrasée pour le très attendu derby corse entre Bastia et Ajaccio. Les deux équipes luttants pour leur survie en Ligue 1, on pouvait s’attendre à un match engagé voir débridé. Malheureusement, l’engagement a laissé place à la violence. Pourtant, le début de rencontre est plaisant et les deux équipes se procurent de belles occasions. Les portiers sont en état de grâce, multipliants les arrêts.

Il faut attendre la seconde période pour voir le revenant Maoulida débloquer le tableau d’affichage, d’une jolie tête croisée (47e). Alors qu’on se dirige vers un succès bastiais, Oliech laisse traîner sa semelle sur le visage de Landreau (93e). S’en suit un véritable pugilat opposant les joueurs des deux équipes. Au final, Oliech (coupable de la faute) et André côté ajaccien et Rothen ainsi que Thauvin côté bastiais écoperont d’un carton rouge. Chalmé, expulsé avant ce fait de jeu, porte le total à cinq cartons rouges. Les supporters s’en sont également mêlés en se jetant des projectiles dans la plus totale confusion. Une bien triste image du football corse.




Maxime Brandizi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Mai 2014 - 08:00 Des records et beaucoup d’émotions




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/d6Ptm0Wcsr
Samedi 23 Septembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF9214
DSC_0734
DSCF3452
choreo
DSCF6641
dortmund12
bayern1
8
DSC_0514
DSCF3217
15
14
DSCF8081
DSCF3251
DSCF3151
darmstadt5
DSCF7933
DSCF0808
DSC_0633
25
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image