FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Liga
Lundi 14 Janvier 2013

Moins dix-huit degrés au Santiago Bernabeu


Cette dernière journée du premier tour du championnat espagnol nous offrait de belles rencontres, quelques chocs au programme comme un succulent Valence-Seville samedi soir ou encore un duel de candidats à l'Europe (Betis Seville-Levante). Le Real et l'Atletico devaient relancer la machine et des victoires respectivement face à Osasuna et Saragosse étaient impératives. Quant aux équipes catalanes elles avaient pour but de continuer sur leur bonne dynamique. Tour d'horizon sur un week-end en Espagne.


Moins dix-huit degrés au Santiago Bernabeu
Le traditionnel match du vendredi soir. San Mámes recevait un match alléchant entre Bilbao bien évidemment et le Rayo Vallecano. Une équipe du Rayo Vallecano qu'il faut désormais prendre au sérieux. Des derniers résultats très probant qui font de cette équipe un candidat important pour les places européennes. Une rencontre donc "caliente" entre des Basques à la dérive et cette superbe équipe du Rayo. Tout s'est joué en seconde période, un but dès l'entame du deuxième acte de l'ancien rennais, Bangoura, aura donné une longueur d'avance aux visiteurs. Piti a doublé la marque sur penalty peu après l'heure de jeu. Les Basques, par l'intermédiaire de San José auront réduit le score en fin de rencontre, en vain. Le Rayo grimpe à la sixième place.

Des victoires à domicile ce samedi. Tôt dans la journée, Valladolid accueillait Majorque dans un duel entre deux formations du bas du classement. Majorque très mal en point ces derniers temps, devait se donner un nouveau départ lors de cette année 2013. Oublier 2012 et repartir plus fort, beaucoup plus fort, 1-1 à la 85e, le partage des points semblait inévitable... Mais deux buts des locaux dans le dernier souffle du 
match a fait du résultat une petite leçon (3-1). Plus tard, l'Espanyol jouait à El Prat face au Celta Vigo. Une victoire les sortirait de la zone rouge. Un but de Sergio Garcia à la 21e a donné ces trois points si importants aux hommes de Javier Aguirre. A 22h​, en clôture de ce samedi, Valence ouvrait ses portes aux Andalous du FC Seville. Un match entre deux équipes en recherche de confiance. Un nul ne pouvait satisfaire personne et la rencontre a donc été très disputée. Un doublé de l'homme providentiel du FC Valence, en la personne de Soldado, a permis aux hommes Pellegrino de se relancer, tandis que le FC Seville stagne.

Sergio Garcia célébrant son but face à Vigo (elmundodeportivo.es)
Sergio Garcia célébrant son but face à Vigo (elmundodeportivo.es)
Deux premiers matchs à enjeux différents. Les douze coups de midi ayant tout juste sonné, place au spectacle dans l'antre sévillane. Un Betis très en forme dans cette édition de la Liga devait confirmer son potentiel face à ses supporters. En face se trouvait un Levante assez en forme, une équipe qui elle aussi vient se battre pour accrocher une place européenne. Cette fois-ci, les Valencians n'auront pas existé dans la rencontre. Bousculés durant l'ensemble de la rencontre, ils sont rentrés d'Andalousie les mains vides. Score final 2 buts à rien. Plus tard dans la journée, la Real Sociedad recevait La Corogne. Des Galiciens très peu en forme si l'on regarde le classement. Ils ne pointent qu'à la 19ème place du classement, jusqu'à lors, seul Osasuna a su faire pire. La Sociedad bien installée dans le ventre mou du classement, ne se doutait sans doute pas se frotter à une équipe si tenace. Résultat des courses 1-1 dans le mythique stade d'Anoeta, le partage des points est juste, mais la Real peut être déçue tant cette rencontre semblait à sa portée.

Les deux premiers sans forcer. A 19h, le dauphin du Barça en Liga recevait Saragosse dans un match qui ne devait être qu'une formalité pour les coéquipiers de Falcao. Attention toutefois! La semaine dernière on les pensait aussi gagnant face à la modeste équipe de Majorque, cependant ils n'ont su tirer qu'un petit point de ce déplacement aux Baléares. L'histoire ne se reproduira pas ce week-end. Guidés par un Falcao assez en vue, les Madrilènes n'ont pas du à forcer leur talent pour l'emporter 2-0 avec notamment à la clé un but de la star colombienne. Les blancs et rouges reviennent provisoirement à huit longueurs du Barça qui se déplace à Malaga dans la foulée. Le Barça justement, avec pratiquement son équipe type à la baguette, désirait remporter ce match pour laisser ses poursuivants respectivement à onze et dix-huit points. Ce sera chose faite. Avec une nouvelle fois un Leo Messi incontournable (1 but, 2 passes décisives), le Barça se s'est imposé, toutefois sans vraiment briller dans une rencontre qui a manqué de rythme, mais où le jeu à une touche des catalans n'a pas manqué (1-3). A noter le magnifique but de l'Argentin Buonanotte en faveur de Malaga, à croire qu'il s'est inspiré de Pirlo. Avec cette nouvelle victoire, il faut aussi préciser que le Barça établit un record; 55 points sur 57 lors de la phase aller, rien que ça.

A suivre lundi soir le dernier match de cette 19ème journée de Liga. Getafe - Grenade (20h00)


Un match: Osasuna - Real Madrid

On observe le désespoir madrilène à travers l'expression de Benzema (http://bleacherreport.com)
On observe le désespoir madrilène à travers l'expression de Benzema (http://bleacherreport.com)
Un nouveau match à oublier. Trop brouillons, bousculés lors de l'ensemble de la rencontre, imprécis dans la plupart de leurs tentatives de tirs ou de passes mais surtout privés de Ronaldo suspendu, le Real Madrid n'aura pas su changer le 0-0 initial. Ce match contre Osasuna ne devait être qu'une formalité pour les hommes du technicien portugais. Le dernier de Liga face à l'ogre de la capitale, un match qui semblait se disputer à armes inégales, tant sur le papier le Real était favori. Privés de leur vedette portugaise, mais cette fois-ci emmenés par Casillas, les Madrilènes n'auront pas su faire la différence. Ne se créant que trop peu d'occasions, commettant des fautes innutiles mais aussi manquant de sécurité en défense, ce match a été une catastrophe dans tous les compartiments du jeu. Pour illustrer cet horrible match, prenons l'exemple de Kaka. Entré peu après la pause, il n'a joué que 17 minutes, le temps qui lui a permis pour récolter deux cartons jaunes.

Mourinho-Madrid, le divorce? Depuis quelques semaines, José Mourinho semble vouloir se mettre le Real Madrid à dos. Arrivé dans la capitale espagnole avec l'espoir de tout gagner, il aura du se contenter d'une Liga, d'une Copa et d'une Supercoupe. Un joli palmarès en seulement deux ans et demi, mais pas assez prenant en compte les exigences de Florentino Perez. Ayant écarté Sergio Ramos un temps des onze premiers puis maintenant effectuant la même chose avec Casillas, il s'est mis la maison blanche à dos. Se sentant trop peu soutenu, José Mourinho ne serait-il pas entrain de détruire volontairement le Real Madrid? C'est une question que l'on peut se poser après les derniers résultats. Relégués à dix-huit points du rival de toujours, la Liga semble perdue, alors que nous ne sommes qu'à l'hémisphère du championnat. Il lui reste la Coupe du Roi (1/4e de finale face à Valence) et la Champion's League (1/8e de finale face à Manchester United) pour sauver sa saison. Le futur nous dira si sa saison 2012/13 aura été un succès ou une catastrophe...


Isaac Moresi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Février 2014 - 18:30 30 jours de Liga: Le tiercé gagnant




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

012
DSC_0650
DSCF6739
leverkusen 4
DSCF0749
DSCF9675
DSC_0442
DSCF7864
DSCF9385
DSCF6254
16
DSC_0543
DSCF9444
DSCF9585
hann1
dar12
DSCF9438
dortmund 15
DSC_0668
DSCF9173
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image