FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Série A
Lundi 17 Décembre 2012

Naples à l'arrêt


A deux journées de la trêve, les concurrents de la Juventus de Turin semblent marquer le pas. L'Inter Milan, victorieux du Napoli le week-end dernier, n'a pas su confirmer ce bon résultat à Rome ce samedi. Les Napolitains eux, voient décidément leur rêve de titre s'éloigner. Le Milan AC continue quant à lui sa remontée. Résumé de cette 17ème journée de Série A.


Naples à l'arrêt
En ouverture de cette 17ème journée, l'Udinese accueillait Palerme dans son "Stadio Friuli". Autant le dire tout de suite, le suspense était au rendez-vous dans cette rencontre et, contrairement à la très longue distance séparant les deux clubs d'un point de vue géographique, tel n'était pas le cas sur le plan footballsitique.

Dans un match âpre, où le défenseur central Heurtaux (Udinese) s'est fait expulser à l'heure de jeu, les deux équipes se sont finalement quitter sur un score de parité (1-1). Le buteur slovène du Palermo Josip Ilicic avait ouvert le score à la 31ème minute, pensant sûrement offrir la victoire à ses coéquipiers. Mais cela était sans compter sur Antonio Di Natale qui, de ses 35 ans, venait inscrire à la 89ème minute son dixième but de la saison. Au classement, l'Udinese reste bien encastrée à sa neuvième place, tandis que Palerme n'arrive toujours pas à se libérer de sa périlleuse 17ème position.

Dans l'autre match du samedi, la Lazio de Rome recevait le dauphin intériste. Forts de leur probante victoire face à Naples dimanche dernier, les Milanais se devaient de continuer à engranger des points, s'ils voulaient pouvoir garder le contact avec la "Vieille Dame". L'objectif n'a malheureusement pas pu être rempli et ce déplacement à Rome va sûrement coûter cher à  l'Inter Milan durant le reste de la saison.

Globalement la rencontre fut équilibrée, mais Miroslav Klose n'a pas pu s'empêcher de venir troubler la tendance établie. A la 82ème minute, il inscrivait son dixième but en championnat, offrant ainsi les trois points à son équipe. Grâce à ce succès étriqué (1-0), les Romains ne sont plus qu'à un point de la deuxième place. Les Lombards, eux, voient l'écart s'accentuer à "vitesse grand V" avec le leader turinois.

Car en effet le lendemain, la Juventus ne s'est pas faite prier pour profiter du mauvais résultat milanais. Face à l'Atalanta de Bergame, qui restait sur une victoire (2-1) devant Parme, les "Bianconeri" se sont largement imposés (3-0) grâce à des buts de Vucinic, Marchisio et Pirlo. Suite à cette journée, ils relèguent ainsi leurs concurrents milanais et napolitains à sept et huit points.

On voit donc de moins en moins qui serait en mesure de venir contester le champion en titre piémontais, d'autant plus que la formation turinoise peut à nouveau compter sur son entraineur Antonio Conte. Le technicien italien avait effectué la semaine dernière son retour sur le banc après plusieurs mois de suspension dus à l'affaire dite du "Calcioscommesse". 

Au delà de la très belle victoire "catanesi" du jour, on retiendra surtout à l'ssue de cette rencontre le limogeage de l'entraineur "sampdorien" Ciro Ferrara, pourtant auteur d'une remontée convaincante avec la formation gênoise depuis quelques semaines. Cette défaite fut visiblement celle de trop pour les dirigeants "blucerchiati". L'ancien joueur de la "Juve" laisse derrière lui une équipe à seulement trois points de la zone de relégation. Catane occupe une bonne 8ème place avec 25 points. 

Cette 17ème journée devait de toute évidence "sonner le glas" pour les entraineurs de formations en difficulté. Serse Cosmi, désormais ex-responsable de l'équipe première de Sienne, aura effectué un dernier voyage de courte durée à la tête de la formation toscane. Ses ex-protégés se rendaient en effet au "Stadio Artemio Franchi" de Florence pour y défier la "Viola" dans un derby de tous les dangers.

On comprendra donc facilement la symbolique de l'éviction de Serse Cosmi au vu du score final (4-1) en faveur des Florentins. La Fiorentina, créditée de deux buts de Luca Toni lors de ce match, a été sans pitié pour son voisin siennois, qui, sans les six points de pénalité attribués en début de championnat par la fédération italienne, occuperaient actuellement la 14ème place de Série A. Serse Cosmi a peut-être payé une amende pour laquelle il n'a pas fauté. 

A l'inverse de ses confrères, Massimiliano Allegri continue son pari. Le technicien "rossoneri", confirmé dans ses fonctions par ses dirigeants il y'a quelques semaines malgré ses mauvais résultats, ne laisse aujourd'hui plus rien passer. Sa formation a enchainé ce week-end sa cinquième victoire de rang (4-1) contre Pescara et n'a plus perdu en championnat depuis six journées. Evidemment cette impressionnante série fait ses preuves, puisque l'AC Milan ne se trouve plus qu'à six points du podium. De bonne augure dans la mesure où les dauphins de la "Vieille Dame " sont en perte de vitesse. 

Pour ce qui est du reste ce week-end, le Genoa et le Torino FC, qui se rencontraient au "Stadio Luigi Ferraris" de Gênes ce dimanche, ont tous deux piétiné avec comme solde un tableau d'affichage (1-1) qui n'en satisfait aucun. Ce 1 à 1 laisse les Gênois dans la zone de relégation et les Turinois à trois points de celle-ci.

Le Chievo de Vérone s'éloigne en revanche inexorablement des places rédhibitoires avec un nouveau succès (1-0) acquis dans son "Stadio Marc Antonio Bentegodi", venue cette fois des pieds de l'Italien Sergio Pellisier, remplaçant heureux du jeune et talentueux Paloschi. La Roma a quant à elle manqué de confirmer son excellente prestation présentée la semaine dernière face à la Fiorentina. 

On en arrive maintenant au match opposant  Parme à Cagliari. Le "Stadio Ennio Tardini" a pu vibrer de bout en bout dans une partie où des Français ont brillé côté parmesan. L'ancien Lyonnais Ishak Belfodil y est allé de son doublé, bien aidé par Jonathan Biabiany pour parachever la marque. Parme reste bien installée à la 10ème place et Cagliari sombre en subissant son quatrième revers de rang.  

Un Match: Napoli - Bologne

Cavani encore impuissant pour éviter la défaite ce week-end (youtube.com)
Cavani encore impuissant pour éviter la défaite ce week-end (youtube.com)
Comme cela arrive parfois dans le football, on a assisté à un match sujet à de multiples rebondissements entre le Napoli et Bologne. Obligés de réagir ce week-end suite à leur défaite contre l'Inter Milan dimanche dernier, les Napolitains ont donné l'impression d'être encore assommés par celle-ci. Très vite surpris à la 10ème minute par Gabbiadini, les hommes de Walter Mazzari ont pu cependant retourner la marque à leur avantage par Gamberini (50ème) et Cavani (70ème). Edinson Cavani, qui a sûrement cru pendant près de quinze minutes donné la victoire à son équipe, a du finalement constater que son effort était insuffisant, tout comme contre Milan. 

Car soudain, un coup de théâtre s'est produit dans le "Stadio San Paolo" de Naples. Habituellement bouillante, cette arène a été glacée par deux fois en dix minutes. Une première fois par le Grecque Koné à la 86ème minute et une seconde par Portanova, qui venait crucifié les espoirs napolitains. Bologne, en grande forme depuis deux semaines, réduit littéralement les chances de titre pour la formation calabraise, qui risque même de perdre sa place sur le podium si elle continue à ne pas prendre de points. 



Franck Guggisberg-Boukerdous

     

Commentaires
Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Mai 2014 - 08:00 30 jours de Série A: Le règne continue

Vendredi 4 Avril 2014 - 10:00 30 jours de Série A: Victoire par K.O.




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

augsburg7
22
DSC_0668
3
hahn 18
18
138
DSC_0650
DSCF9385
23
hann22
hann9
DSC_0591
DSCF9501
DSCF8116
DSCF9173
DSCF9189
dar2
008
DSCF0774
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image