FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Coupe des confédérations 2013
Vendredi 14 Juin 2013

Tahiti, l'invité surprise


Pour notre série d'été "Au coeur de l'Amérique latine", FI se met au parfum avec une couverture totale de la Coupe des confédérations 2013. Sorte de répétition générale à un an de la grande messe du football, la compétition aura lieu au Brésil du 15 au 30 juin. Fait marquant : un invité surprise s’est immiscé parmi les grandes nations du football présentes : Tahiti. Tout au long de l'été, découvrez notre travail sur la partie Sud de ce continent fantastique à travers de nombreuses photographies, des témoignages et autres reportages exclusifs.


La traditionnelle compétition regroupe cette année les huit équipes suivantes : Italie (finaliste de l’EURO), Brésil (pays organisateur), Espagne (championne du monde), Nigeria (champion d’Afrique), Mexique (Vainqueur de la Gold Cup) Uruguay (vainqueur de la Copa America), Japon (champion d’Asie) et Tahiti (champion d’Océanie). Il est bien surprenant de voir le nom de Tahiti dans cette liste regroupant les grands noms du football mondial. Et pourtant, l’équipe, classée 138eme au classement FIFA, a bien mérité sa place.

Vainqueur de la coupe d'Océanie 2012. (Photo : www.fifa.com)
Vainqueur de la coupe d'Océanie 2012. (Photo : www.fifa.com)
La victoire lors de la coupe d'Océanie en 2012 a permis aux Tahitiens de se qualifier pour la fameuse compétition. Ils ont profité de circonstances atténuantes telles que le déplacement de l’Australie dans la confédération asiatique et l’élimination prématurée de la Nouvelle-Zélande. Mais, tout le mérite de la victoire revient aux joueurs, car, ils ont réussi ce superbe parcours à l'aide d'un esprit d’équipe hors du commun et d'une grande discipline défensive. Elle a tour-à-tour battu les îles Samoa (10-1), la Nouvelle Calédonie, Vanuatu et les Îles Salomon. En finale, elle a, à nouveau, affronté la Nouvelle-Calédonie qu'elle a battue sur le score de 1-0. Pour bien mesurer l’exploit, c’est la première équipe à inscrire son nom au palmarès si l’on exclut l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

« Notre meilleure arme était le mental » Eddy Etaeta

« Notre meilleure arme était le mental » révèlait le sélectionneur Eddy Etaeta. « Nous avons eu cinq parties en dix jours. C’était très dur physiquement et mentalement. Nous étions rigoureux derrière et très efficace en attaque. De toute manière ce qui compte à la fin c’est le résultat et non comment nous avons réussi à remporter le trophée » contait le coach tout auréolé de la victoire surprise de son équipe.

L'arrivée des joueurs de la séléction à l'aéroport de Belo Horizonte en tenue "décontractée". (Photo : www.fifa.com)
L'arrivée des joueurs de la séléction à l'aéroport de Belo Horizonte en tenue "décontractée". (Photo : www.fifa.com)
La victoire dans cette coupe d’Oceanie donne une occasion unique à l’île du Pacifique de montrer au monde ce que vaut son football lors de cette Coupe des confédérations. « Nous sommes heureux d’aller au Brésil, cela représentera un grand moment pour l’histoire du football tahitien. Nous espérons recevoir un accueil chaleureux, pouvoir conquérir le cœur des brésiliens et compter sur leur soutien » proclame le coach à son arrivée au Brésil accompagné de ses joueurs habillés pour la circonstance en chemise à fleurs. Exotisme quand tu nous tiens.

« Sur la liste des 23 sélectionnés, seulement un joueur est professionnel. »

Nigeria, Espagne et Uruguay sont les trois adversaires des Tahitiens durant la phase de poule; une qualification au tour suivant serait de l'ordre du miracle. Sur la liste des 23 sélectionnés, seulement un joueur est professionnel. Il s’agit de l’attaquant Marama Vahirua qui joue en Grèce. La majorité des joueurs vivent un train de vie très simple loin des millions du football mondial. Un tiers de l’effectif est actuellement au chômage. La crise touche aussi cette petite île du Pacifique.

Marama Vahirua, seul professionnel de la sélection. (Photo : www.radio1.pf)
Marama Vahirua, seul professionnel de la sélection. (Photo : www.radio1.pf)
« Personne ne nous voit gagner, la pression sera sur nos adversaires »

Pour préparer son tournoi, la sélection a affronté le Chili (U20) et a lourdement perdu 7-0. Un mauvais présage avant le tournoi. « L’un de nos objectifs durant le tournoi est de ne pas prendre de but durant une mi-temps entière » avoue le séléctionneur Etaeta, rendu pessimiste par ce résultat. Le seul professionnel de l’équipe, Marama Vahirua, qui par le passé a foulé les pelouses de Ligue 1, se montre plus optimiste sur les chances de son équipe « Personne ne nous voit gagner, la pression sera sur nos adversaires » déclare-t-il. Une façon de voir les choses pour dédramatiser en cas de défaites sévères. À n’en pas douter la sélection tahitienne ne passera pas le premier tour, mais le capital sympathie et les encouragements seront certainement acquis à sa cause.

Tahiti en chiffres 

Création 
: 1938
Affiliation FIFA : 1990
Classement FIFA : 138ème au 12 juin
Palmarès : Coupe d’Océanie 2012
Joueurs licenciés : 16’300
Population : 186’000
Capitale : Papeete
Tahiti, un exotisme aussi bien géographique que footballistique...
Tahiti, un exotisme aussi bien géographique que footballistique...


     

Dans la même rubrique :
< >



FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/pzZ3Ti8ktq
Dimanche 22 Octobre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF3508
DSCF7864
8
DSC_0671
hann9
5
200
DSCF3452
DSCF9585
fanhaus
DSCF9521
DSCF7917
DSC_0529
hann23
217
DSCF6763
DSCF9176
hann5
DSCF0763
DSC_0454
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image