FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Champion's League
Jeudi 1 Mai 2014

Une finale sous la forme d’un derby


Alors que la compétition arrive bientôt à son terme, le peuple madrilène aura de quoi vibrer pour l’ultime confrontation. En effet, grâce à une prestation sans faille des deux clubs de la capitale espagnole, la péninsule ibérique va pouvoir se délecter d’un des derbys les plus chauds du pays. D’un côté, le Real Madrid et son énorme prestation sur la pelouse de Munich (0-4). De l’autre, l’Atletico et son incroyable victoire à Stamford Bridge (1-3). Alors que le club merengue ne pense qu’à soulever la « decima », les Colchoneros auront à cœur de remporter pour la première fois de leur histoire ce trophée tant convoité. Chelsea et le Bayern, eux, sortent par la petite porte et payent leur manque d’audace sur les deux rencontres. Bienvenue en Ligue des Champions, là où tous les rêves sont permis.


Une finale sous la forme d’un derby
Le Bayern Munich s’écroule. Pep Guardiola réclamait de la passion, il a reçu une leçon. Jamais le club bavarois n’a été en mesure d’inquiéter le Real Madrid et sort de la compétition la tête basse (0-4). Pourtant réputé comme étant la bête noire du club merengue, le Bayern Munich a capitulé de manière inattendue. Défaits sur la plus petite des marges à l’aller (1-0), les Munichois en ont pris quatre devant leur public. La faute à un système de jeu trop prévisible dont le Real a su exploiter les nombreuses failles. Karl-Heinz Rumenigge leur avait promis le feu, il aura finalement vécu l’enfer.

Fidèle à ses principes de jeu, Guardiola alignait une équipe offensive mais toujours avec cette volonté de monopoliser le ballon et de multiplier les passes jusqu’à trouver la faille. Malheureusement pour lui, ses joueurs ne l’ont jamais aperçu. En face, le Real s’est contenté de jouer le contre comme lors du premier round. Une tactique efficace qui avait déjà fait ses preuves. Le club madrilène s’est également distingué sur les coups de pieds arrêtés. Remonté à bloc, Sergio Ramos est parvenu à tromper Neuer de la tête par deux fois quasi consécutives (16e, 20e). Une belle revanche pour celui qui avait envoyé le Bayern en finale deux ans plus tôt en ratant lamentablement son pénalty.

(telestar.fr)
(telestar.fr)
Si l’espagnol peut être satisfait, il en va de même pour son coéquipier détenteur du Ballon d’or. En effet, Cristiano Ronaldo n’a pas manqué son rendez-vous puisqu’il s’est offert un doublé de classe (34e, 89e) qui lui permet de battre le record de Messi, avec seize buts inscrits en seulement dix rencontres. Si le Real Madrid s’est régalé, que retenir de la piètre performance du club allemand ? Pas grand-chose à part la défaillance de son système, si cher à l’entraîneur catalan. Une tactique très efficace durant presque toute la saison, jusqu’à ce fameux affrontement. Guardiola a préféré s’enfoncer avec ses idées plutôt que de tenter autre chose. Il va maintenant devoir assumer la responsabilité de cet échec. Dans l’autre camp, le club merengue n’est plus qu’à quatre-vingt-dix minutes du dixième sacre de son histoire.

(standingosports.com)
(standingosports.com)
L’Atletico, le fol espoir. S’il y a bien une saison qui risque de marquer les esprits des supporters colchoneros, il est fort probable que ça soit celle-ci. Incroyable de panache et d’abnégation, le club du « Cholo » Simeone n’en finit plus de monter. Leader de la Liga devant les deux mastodontes espagnols (Real Madrid et Barcelone), l’Atletico poursuit sa série d’invincibilité en Ligue des Champions. Un parcours remarquable qui les a propulsé directement jusqu’en finale. Face à Chelsea, les Matelassiers ont douté l’espace d’un instant avant de reprendre leur marche en avant.

« La finale contre le Real ? On se connaît très bien. Ce sera un beau match. »
(Diego Simeone)

Tout semblait déjà avoir été écrit lorsque Fernando Torres ouvrit le score après une entame plutôt pauvre en occasions de buts (36e). Loin d’être découragés, les hommes de Simeone ont égalisé juste avant la mi-temps, histoire de reprendre confiance (44e). Complètement déstabilisé, le club londonien a montré un visage bien moins serein qu’à l’accoutumée. La preuve avec ce pénalty concédé par les Blues à l’heure de jeu, synonyme de capitulation. Diego Costa en profite pour se distinguer et enfoncer un peu plus le clou.

Dès lors, Chelsea doit reprendre une vieille habitude oubliée depuis un certain temps : attaquer. Chose que les Anglais ont tenté de faire maladroitement et sans réelle imagination. Tout bon pour une équipe de l’Atletico Madrid remontée à bloc et sûre de ses forces. Arda Turan se chargera d’achever une bien triste formation de Chelsea, suite à une ouverture judicieuse de Juanfran (72e). Ce match n’a fait que confirmer les immenses capacités du club madrilène. Maintenant, il faudra finir le travail.


Un Homme : Sergio Ramos

(telegraph.co.uk)
(telegraph.co.uk)
La légende prend forme. C’est une drôle d’histoire qui est en train de s’écrire sous les yeux du défenseur madrilène. Véritable patron de la défense du club merengue, le natif de Camas (Andalousie) a pris une sacrée revanche sur le Bayern Munich. Coupable d’avoir envoyé son ballon dans le cosmos lors de la séance des tirs aux buts deux ans plus tôt, Sergio Ramos s’est largement rattrapé mardi soir.  

Galvanisé par la perspective de décrocher la decima, l’Espagnol a livré une prestation royale. Un doublé en moins de cinq minutes aura suffi à faire taire tout un stade et valider définitivement le billet pour la finale à Lisbonne. A l’image d’un Casillas, Sergio Ramos (28 ans) est le genre de taulier qui sait réparer ses erreurs pour rêver plus grand.

Maxime Brandizi

     

Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Mai 2014 - 09:30 Decima

Jeudi 24 Avril 2014 - 08:00 Le strict minimum




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/YbXZUCcw3t
Samedi 18 Novembre - 13:44

AROUND THE GAME

DSCF9351
DSCF6696
DSCF9240
DSCF9237
hahn 18
dar2
DSC_0619
DSCF8020
DSC_0557
2
celtic3
DSCF9385
DSCF0802
DSCF8098
dortmund11
DSCF6730
DSCF9519
fanhaus
DSCF9641
DSCF9178
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image