FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Coupe des confédérations 2013
Dimanche 23 Juin 2013

Groupe B - Du festival espagnol au réveil uruguayen


Les buts allaient sûrement pleuvoir lors de cette seconde journée avec les affiches qui nous attendaient. Tout d'abord dans le match Espagne - Tahiti, étant donné du gouffre entre les deux formations puis dans la rencontre opposant le Champion d'Afrique à celui d'Amérique du Sud. Les Espagnols cherchaient à se qualifier mais aussi à battre leur record de buts marqués en match officiel (13-0 contre la Bulgarie), tandis que les Tahitiens allaient tenter d'éviter le ridicule. Dans l'autre rencontre, l'Uruguay devait battre le Nigéria pour encore croire en ses options. Retour sur des matchs prolifiques.


Torres montre sa satisfaction après avoir inscrit un nouveau but (fr.uefa.com)
Torres montre sa satisfaction après avoir inscrit un nouveau but (fr.uefa.com)
Les Espagnols sans forcer. Tout le monde savait que les Espagnols allaient s'imposer, mais la question était de savoir par quel écart. Si les journaux de la péninsule pronostiquaient un score fleuve, ceux de Tahiti espéraient voir un score flatteur pour leur formation. Sachant que la victoire allait venir au bout du match, la Roja se permettait même d'aligner une équipe "B". Lors de la première période, les hommes de Del Bosque ont fait preuve de trop de facilité et même si l'avantage à la pause était de 4-0, il allait falloir hausser le niveau en second période. Torres avec deux buts, avait soif de prolonger cette belle passe avec l'équipe nationale. En seconde période, le joueur de Chelsea va même porter le brassard de capitaine après la sortie de Ramos. Il ajoutera deux nouveaux buts à son compteur se permettant donc d'inscrire un "poker". Le score final de 10-0 montre bien la différence de niveau entre les deux pays. Cepedant les amateurs tahitiens n'ont pas démérité, et probablement qu'ils viennent là de disputer la plus belle rencontre de leur histoire.

Forlan, tout un symbole (usatoday.com)
Forlan, tout un symbole (usatoday.com)
Le Nigéria aura la tâche lourde pour se qualifier. Plusieurs cas de figure se présentaient avant la rencontre. Ayant pris conscience de la logique victoire des Espagnols, les joueurs du Nigéria avaient leur sort entre leurs mains. Une victoire les qualifierait directemment, un nul ne serait pas si mauvais, mais une défaite les condamnerait à l'exploit. C'est, malheureusement pour eux, le troisième des cas de figure qui va se réaliser. Pourtant en première période, un but de Obi Mikel répondait à celui de Lugano. C'était sans compter sur le diable de Forlan, qui venait inscrire le but de la victoire lors du second acte. Après cette victoire de la Celeste, il ne suffit désormais plus qu'aux coquipiers de Suarez de faire le travail face à Tahiti. Quant au Nigéria, il faudra battre les Champions du Monde en titre pour espérer disputer le prochain tour de la compétition.

Isaac Moresi

     

Dans la même rubrique :
< >




AROUND THE GAME

dar3
leverkusen 6
12
DSCF9405
DSC_0635
DSCF9501
hahn 18
DSCF9501
200
14
228
celtic3
augsburg4
dortmund5
DSCF6730
DSCF7858
DSCF8078
DSC_0734
DSCF9560
DSC_0470
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image