FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Les couleurs du Brésil
Samedi 5 Juillet 2014

« Le peuple brésilien va très peu profiter de cette CM »


Oui, cette Coupe du Monde touche à sa fin. Si les aspects contextuels de la compétition semblent aujourd'hui bien dilués à travers l'effervescence du spectacle, ils existent toujours. D'ailleurs, FI, via un contributeur brésilien, a donné récemment la parole à des autochtones de générations, de milieux professionnels et sociaux variés. Pour la majorité d'entre deux, c'est sans équivoque; l'événement risque de laisser de vilaines traces à leur nation.



Fabio Villas Boas Perito
21 ans
Étudiant en relations internationales, stagiaire chez Intermedic à SP
Équipe(s) favorite(s) : Palmeiras et Manchester United
 
A mon avis, la Coupe du Monde 2014 va démontrer que le Brésil n’est pas prêt pour accueillir un tel événement. La CM approche, et il y a encore tant à faire ! Les stades ne sont pas terminés et de nombreuses améliorations des infrastructures générales restent à effectuer. Et, bien sûr, le vrai problème, ce sont les aéroports et les transports publics; ils sont tout simplement inefficaces! Par exemple, pour le stade d’Itaquero (Sao Paulo), le budget initial était de 200 millions de réal brésilien (ndlr : environ 80 millions de CHF). Au final, ils vont en dépenser 2 milliards! Tout cet argent pour le stade, vraiment ? Si nous voulons vraiment avancer, au Brésil, la solution réside davantage dans la lutte contre la corruption que dans l’organisation d’une Coupe du Monde...

Carolina Dos Santos
Professeure de géographie à Rio
Équipe(s) favorite(s) : Santos
 
Je ne suis pas contre la Coupe du Monde, je suis simplement contre ses désavantages. A partir de juin, le Brésil va très certainement subir une brutale hausse des prix, alors que l’économie populaire est extrêmement fébrile. Ce n’est tout simplement pas le moment pour organiser une telle compétition, car notre nation souffre de multiples problèmes sociaux. Dans un futur plus au moins proche, elle aurait été d’une bien meilleure utilité...

« Si nous voulons vraiment avancer, au Brésil, la solution réside davantage dans la lutte contre la corruption que dans l’organisation d’une Coupe du Monde... »

Mathias Breuer
45 ans
Agriculteur et administrateur
Équipe(s) favorite(s) : Équipes nationales brésiliennes et allemandes
 
Tout d’abord, je pense que cet événement va naturellement apporter du bonheur, de l’excitation et de la joie. Néanmoins, le timing a mal été jugé; le Brésil se trouvant au jour d’aujourd’hui dans une situation disons, curieuse. D’aucuns disent que la compétition fait les affaires du gouvernement, dans le sens qu’il va lui permettre de camoufler ses problèmes, d’“éteindre le peuple”. D’ailleurs, 2014 est une année de votations importante pour le Brésil. Ces temps, on entend une partie de la population souhaiter la rapide élimination de l’équipe brésilienne, pour que le pays ne s’édulcore pas et n’oublie pas de faire face à sa réalité. Je trouve cela particulièrement triste. Au niveau économique, il est difficile de juger à quel niveau le pays est endetté, et si les revenus de ces 30 jours de tourisme intense vont y changer quelque chose. Ce qui est sûr, ce que les montants investis pour cette compétition aurait pu apporter d’extraordinaires améliorations vraiment utiles au Brésil, s’ils avaient touché les infrastructures sociales, scolaires ou médicales… C’est dommage.

Rodrigo Barreto
22 ans
Étudiant
Équipe(s) favorite(s) : Santos et Manchester City
 
Je suis pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Le pays va en profiter! Le Mondial va nous amener la reconnaissance internationale, des investisseurs étrangers, et un énorme sursaut pour l’économie touristique. Je dirais que le problème n’est pas la Coupe du Monde en soi, mais la manière dont elle va être organisée. Par cela, je pense notamment au gouvernement. Il se concentre uniquement sur la construction des stades, et délaisse des éléments extrêmement importants comme le système scolaire, l’entretien des transports publics, l’amélioration du système de santé, la sécurité, l’approvisionnement en énergie, etc... Des milliards de réal brésilien vont être dépensés inutilement, et l’indignation du peuple suivra! Si le gouvernement prenait enfin les mesures nécessaires concernant ces domaines, les Brésiliens se calmeraient.



« Le Mondial va nous amener la reconnaissance internationale, des investisseurs étrangers, et un énorme sursaut pour l’économie touristique »

 

Raphael Almeida Vieira
44 ans
Professeur d’économie
Équipe(s) favorite(s) : Corinthians et Arsenal
 
Je suis pour la Coupe du Monde, pour autant que le gouvernement utilise justement les ressources. En effet, c’est le développement durable du pays qui compte, pas l’édification ponctuelle d’un paradis touristique, qui pourrait bien laisser de profonds stigmates économiques par la suite. De plus, il manque du terrain pour plusieurs projets d’infrastructures. Honnêtement, je pense que seul le tourisme sera positivement impacté. Il est donc bien clair que le gouvernement concentre l’investissement sur les dépenses publiques, notamment les stades. C’est inexorable; le peuple brésilien va très peu profiter de cette Coupe du Monde.

Jose Henrique M.P.S. Mesquita
61 ans
Ingénieur
Équipe(s) favorite(s) : La Seleção
 
Nous sommes les plus grands champions de tous les temps. C’est ici que sons nés les légendes du football comme Pelé, Romario, Ronaldo, Kaka, etc. Le football est présent dans toutes les classes sociales. Cette année, il y aura les votations au Brésil. A mon avis, l’avenir du gouvernement dépend de la performance de la seleçao à la Coupe du Monde. L’indignation montante des Brésiliens est fondée; notre économie pourrait être négativement influencée par l’événement. Certains parlent même d’endettement. Les effets toucheront les indemnités de retraite, ou les entreprises comme Petrobras (ndlr : énorme entreprise pétrolière publique) qui connaissent actuellement des difficultés. Les rentrées générées par le tourisme, la billetterie, la retransmission TV ne dépasseront jamais les dépenses.
 
Bien sûr, je n’oublie pas les aspects positifs. Nous avons la chance de mettre nos villes, nos bâtiments, notre culture et notre créativité sur le devant de la scène mondiale. De plus, ce sera aussi l’occasion de montrer aux gens que, malgré nos problèmes politiques, économiques et sociaux, nous pouvons être un pays extrêmement attractif pour les investisseurs. Nos conditions juridiques favorisent l’entreprise, et nous avons de gigantesques ressources brutes. L’événement va aussi motiver nos jeunes, et probablement nous offrir une nouvelle génération sportive prometteuse. Dieu bénisse notre nation, notre peuple et notre gouvernement !

De São Paulo,

Peter Franck

     

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Juillet 2014 - 18:00 Au pays de Messi

Mercredi 9 Juillet 2014 - 16:30 Saudade...




FOOTBALL INTEGRAL : Football Intégral - Infos du jour est sorti de presse! https://t.co/fvp98HZEs4
Jeudi 19 Juillet - 09:45

AROUND THE GAME

DSCF9189
DSC_0667
DSC_0650
DSCF6660
169
hann9
dortmund5
DSC_0442
DSCF6756
DSCF9519
15
DSCF6181
6
DSCF9237
leverkusen 6
DSCF9351
DSCF3120
hann22
DSCF0796
DSCF9596
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image