FOOTBALL INTéGRAL - Le football avec du coeur
Facebook
Twitter
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Les couleurs du Brésil
Mercredi 25 Juin 2014

Luis Suarez, le goût du sang


Chaque génie a sa part de folie. Luis Suarez n’échappe malheureusement pas à cette règle immuable. Buteur talentueux et infatigable, l’attaquant de la Celeste peut également s’avérer fourbe, voir complétement dérangé. Non content d’empiler les buts, Suarez aime simuler et agacer ses adversaires. Plus étrange encore, l’Uruguayen semble vouer une passion non négligeable pour un plaisir sordide : la chair humaine. Retour sur l’histoire d’un récidiviste.


Le plus bel outil de Suarez, après les pieds (telegraph.co.uk)
Le plus bel outil de Suarez, après les pieds (telegraph.co.uk)
En rouge sang: Chassez le naturel, il revient au galop. Le match opposant l’Italie et l’Uruguay (0-1) ne restera pas dans les mémoires pour son spectacle footballistique. Outre l’élimination surprise de la Squadra Azzura, c’est le coup de sang de Luis Suarez qui a provoqué l’ire des Italiens. Sévèrement sanctionnée par Marco Rodriguez suite à une expulsion peu évidente de Marchisio, l’équipe de Prandelli a fait part de son mécontentement sur le comportement inadmissible de Luis Suarez. En effet, quelques minutes avant l’ouverture du score de Godin (81e), l’attaquant uruguayen s’est permis une incartade dont lui seul a le secret. Incapable de contrôler ses nerfs, Suarez a asséné ses crocs acérés sur l’épaule du pauvre Chiellini. Malgré les traces de la dentition de l’Uruguayen et les protestations véhémentes du défenseur de la Juventus, l’arbitre n’a rien voulu savoir. Ce sera donc à la FIFA de trancher.

(mario-scolas-727.skyrock.com)
(mario-scolas-727.skyrock.com)
En théorie, le buteur des Reds risque gros. Son geste ridicule devrait coûter cher à sa sélection car, aussi incroyable que cela puisse paraître, Suarez n’en ai pas à son premier coup d’essai. Sa première victime se nomme Otman Bakkal. Alors qu’il évoluait sous le maillot du PSV, le milieu de terrain néerlandais a croisé la route de Luis Suarez lors d’une rencontre face à l’Ajax (2010). Suite à une échauffourée entre les deux équipes, le natif de Salto cède à la folie et mord Bakkal en-dessous de l’épaule. On pense alors à une simple erreur de parcours, une faute sans gravité. D’ailleurs, Suarez écopera de quelques matchs de suspension et d’une amende. L’affaire semble close mais les vieux démons finissent toujours par ressortir, tôt ou tard.

Instinct de survie. Le 21 avril 2013, lors d’un match épique entre Liverpool et Chelsea (2-2), « El Pistolero » refait de nouveau parler de lui. Au duel avec le Serbe Branislav Ivanovic, l’attaquant de Liverpool se mue une fois de plus en prédateur et marque de son empreinte le bras du défenseur des Blues. Une morsure de plus au compteur du « Cannibale » Suarez. Encore une fois, l’arbitre n’y verra que du feu mais la FA (Fédération Anglaise) n’est pas dupe et sanctionnera lourdement le geste de l’Uruguayen. Il faut croire que tout cela n’aura été d’aucune utilité.

C'est grave docteur ? (footmercato.net)
C'est grave docteur ? (footmercato.net)
Le revers de la médaille. Pourquoi diantre un joueur d’une telle classe cède-t-il aux plus bas instincts de l’humanité ? Suarez est véritablement un cas pour la science. Capable d’anéantir les défenses adverses à coups de sprints effrénés et de scorer aussi vite que son ombre, l’attaquant de la Celeste fait preuve d’un manque de maîtrise assez déconcertant. La notion de combat est poussée à son paroxysme. Il se bat pour son équipe et laisse pleinement s’exprimer la bête qui est en lui.

Rapide et efficace, Suarez a peu d’équivalent dans le monde. C’est un buteur de classe internationale. Sans lui, Liverpool n’en serait sûrement pas là aujourd’hui. C’est là que le problème se pose. Jusqu’où ira sa passion dévorante ? Peut-on laisser un joueur de football, aussi bon soit-il, fouler une pelouse en sachant qu’un autre protagoniste risque de perdre un morceau de chair ? « El Pistolero » ne doit pas oublier qu’il évolue sous les yeux du monde entier. Refaire surface de la sorte durant un match de Coupe du Monde peut avoir des conséquences désastreuses. En attendant, Hannibal Lecter a peut-être trouvé son digne successeur.

Maxime Brandizi

     

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Juillet 2014 - 18:00 Au pays de Messi

Mercredi 9 Juillet 2014 - 16:30 Saudade...





AROUND THE GAME

DSCF9444
DSC_0514
DSCF9234
DSCF6696
DSCF7933
DSCF7917
DSCF0763
celtic7
DSCF9758
DSC_0529
DSCF9620
hann26
DSCF6674
008
DSCF0772
16
DSCF0802
8
086
DSCF6725
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
 
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image